Bird People

En transit dans un hôtel international de Roissy, Gary Newman (Josh Charles), ingénieur en informatique travaillant pour une grosse boîte américaine, craque. Laissant filer l’avion qui devait le conduire à Dubaï pour une réunion de première importance, il décide, brusquement, de poser sa démission. Sans préavis. Puis, tant qu’à faire, de quitter femme et enfants – qu’importe si c’est via Skype. Urgence d’un changement radical. On n’a qu’une vie, n’est-ce pas ? Gary abandonne tout. En parallèle, Audrey (Anaïs Demoustier) officie comme femme de chambre dans le même hôtel. Elle non plus ne va pas très fort, entre précarité économique et épuisement physique. Mais un événement surnaturel – tendant a priori vers le pur délire – va bientôt changer le cours de son existence… On ne vous en dit pas plus : ce serait terriblement dommage de gâcher la surprise. Sachez juste qu’au deux-tiers, le film change radicalement sa course.

Sortant de ‘Bird People’, on a ainsi un peu l’impression que le scénariste a chopé un stock de buvards de LSD au milieu du tournage, et qu’il en a refilé à tous les membres de l’équipe. Cependant, réduire le film à un gros craquage serait aller un peu trop vite en besogne. Car à travers son brusque basculement dans la fantaisie, le film de Pascale Ferran paraît formuler une proposition pour sortir de l’épaisseur itérative du quotidien, de la pression professionnelle, de l’inquiétude face à un avenir promis désastreux... Avec ses personnages à bout de souffle, Ferran ne manque pas de justesse pour décrire la société contemporaine, ses difficultés sournoises, mais elle propose, ludique et sans crier gare, d’en sortir par l’imaginaire. Un imaginaire doux, léger, enfantin, qui donne au film un charme bancal, très personnel et sincère. Certes, on est assez loin du travail d’orfèvrerie sensuelle qui présidait à son précédent film, ‘Lady Chatterley’, aux côtés duquel ‘Bird People’ pourra sembler assez mineur. Mais c’est précisément ce relâchement, cette absence de pression, ce désir du film de tout envoyer paître (en écho à la problématique de son personnage principal), qui font de ‘Bird People’ une œuvre éminemment sympathique. Libre comme l'air.

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 4 juin 2014
Durée 127 mins

Crédits

Réalisateur Pascale Ferran
Scénariste Pascale Ferran, Guillaume Bréaud
Acteurs Josh Charles
Radha Mitchell
Clark Johnson