Black Coal

Cinéma

Drame

Black Coal

Notre note :

<strong>Evaluation: </strong><span class='lf-avgRating'>4</span>/5

Pas encore noté

Soyez le premier...

 

L’avis de Time Out

Lun juin 2

Ours d’or du meilleur film à la dernière Berlinale (coiffant au poteau – et à juste titre – 'The Grand Budapest Hotel' de Wes Anderson), le troisième long métrage du Chinois Yi’nan Diao, polar âpre et sinueux, nous plonge dans une Mandchourie glaciale, où la violence et la pauvreté suintent, omniprésentes.

Etonnant film que ce 'Black Coal' avec lequel, moins d’un an après l’excellent 'A Touch of Sin' de Jia Zhang-ke, le cinéma chinois nous offre à nouveau une œuvre tendue, sombre, d’une puissance inattendue, et sur laquelle planent les ombres de Raymond Chandler ou James M. Cain. S’inspirant du 'Faucon maltais' de John Huston et du 'Troisième Homme' d’Orson Welles, le réalisateur Yi’nan Diao y use des codes du film noir pour imposer une esthétique sans concession, doublée d’une sourde problématique morale. Un ex-flic, tombé dans l’alcoolisme et enquêtant à plusieurs années de distance sur une série de meurtres (où les cadavres se retrouvent découpés et éparpillés comme des pétales de rose), s’y éprend d’une jeune femme manifestement liée aux victimes.

En dépit de quelques évidents clichés du genre (femme fatale, enquêteur au bout du rouleau…) et d’un scénario parfois prévisible, 'Black Coal' réussit, souvent magistralement, à nous emporter dans son climat délétère, sans manichéisme, à travers des scènes du quotidien servies par de splendides plans-séquences. Ruelles lasses, voies de chemin de fer à l’abandon, rades populaires : les décors parlent d’eux-mêmes, entre chaos post-communiste et sauvagerie néo-libérale. A tel point qu’on s’étonne que le film ait réussi à passer à travers les mailles de la censure. Jouant sur les références – notamment à Hitchcock et à l’angoissante fête foraine de 'L'Inconnu du Nord-Express' – 'Black Coal' nous rappelle qu’un polar, c’est d'abord un rythme, une atmosphère... Qu’on découvre ici, comme pour la première fois, sur le territoire chinois. Une belle étrangeté.

0

Commentaries

Ajouter +

Détails

FR sortie :

Mer juin 11, 2014

Durée :

106 minutes

Séances pour Black Coal

Filter

Filter

Espace 1789. Salles Messidor et Floréal

2-4, rue Alexandre-Bachelet, Saint-Ouen, 93400 Afficher la carte/les infos

  • Adresse :

    Espace 1789. Salles Messidor et Floréal 2-4, rue Alexandre-Bachelet
    Saint-Ouen
    93400

Plan
  • Sam nov 1:

    VO
    • 18:40

L’avis des utilisateurs

0
<strong>Evaluation: </strong><span class='lf-avgRating'>0</span>/5