Chroniques de Tchernobyl

  • Cinéma
  • Epouvante-horreur
Chernobyl Diaries

Plutôt que de faire comme tout le monde, et d’aller s’agglutiner sur des plages bondées pour s’y dorer la couenne, les protagonistes de ce film décident de visiter Pripyat, cité abandonnée près de Tchernobyl, évacuée après la fusion du réacteur nucléaire. Ambiance. Après tout, à chacun sa façon d’envisager le tourisme. Niveau sensations fortes, notre petit groupe de voyageurs de l’extrême, mené par un ancien militaire, Uri (Dimitri Diatchenko), va rapidement être servi, à grands coups de chiens sauvages et de mutants zombies post-nucléaires. Si pour sa première réalisation, Bradley Parker a eu la bonne idée de tourner en extérieur (à Belgrade et Budapest), son script décousu, ses dialogues pénibles de banalité, et son style faussement documentaire, vu et revu, ne parviennent jamais à nous plonger au cœur de l’action. Le film a beau être court (88 minutes), il n’en est pas moins tout à fait dispensable. Surtout qu’en termes d’angoisse, on lui préférera mille fois ‘Kill List’, sorti le même jour.

Détails de la sortie

Noté 12
Date de sortie mercredi 11 juillet 2012
Durée 90 mins

Crédits

Réalisateur Bradley Parker
Scénariste Oren Peli, Shane Van Dyke, Carey Van Dyke
Acteurs Ingrid Bolsø Berdal
Olivia Dudley
Dimitri Diatchenko
Devin Kelley
Jesse McCartney
LiveReviews|0
1 person listening