Computer Chess

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime

Une ironique et bienveillante archéologie du geek : voilà comment on pourrait résumer ce ‘Computer Chess’ drôle, ludique et malin. A l’aube des années 1980, plusieurs équipes de programmeurs se retrouvent dans un hôtel de luxe, autour d’un tournoi d’échecs où leurs ordinateurs s’affrontent. Cheveux gras, lunettes épaisses, moustaches à la Tom Selleck et soirées codage : on s’y croirait ! Filmé à la manière d’un reportage d’époque (noir et blanc, caméra analogique, incrustations primitives de textes à l’écran…), le film d’Andrew Bujalski, 36 ans, ressemble ainsi à une plongée immersive dans la préhistoire de l’informatique et de l’intelligence artificielle. Original, pince-sans-rire et décalé, le thème de ‘Computer Chess’ suffit d’ailleurs à le rendre immédiatement sympathique.

Oui, bon, d’accord, il y a quand même plus sexy qu’une soirée entre informaticiens, vous direz-vous sans doute. Certes. Heureusement, Andrew Bujalski n’hésite pas à faire sortir son film des clous et ses personnages de leur histoire principale, que ce soit à travers les pérégrinations d’un programmeur zonant d’une chambre d’hôtel à une autre (en piquant de la drogue au passage), ou la présence dans le même hôtel d’un groupe de méditation transcendantale vaguement néo-hippie – avec une tendance latente assez affirmée pour la sexualité de groupe. Largement improvisé (le script d’origine ne faisant qu’une huitaine de pages), ‘Computer Chess’ ressemble ainsi à une jolie fantaisie rétro-futuriste, légère et facétieuse – qui, d’une certaine façon, n’est pas sans faire écho au récent ‘Her’ de Spike Jonze, notamment pour les questions qu’il soulève, avec humour, vis-à-vis de l’intelligence artificielle. A la fois inattendu et complètement dans l’air du temps (au moins depuis l’émergence de la figure du geek type ‘Big Bang Theory’ dans la culture populaire), ‘Computer Chess’ réussit à mêler l’excentrique au pathétique, le ridicule à l’héroïsme, le vintage à la technologie. Un film humble, intelligent et fin, qui ne manquera pas de ravir tous les aficionados de Sheldon Cooper. Mais pas qu'eux.

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 9 avril 2014
Durée 92 mins

Crédits

Réalisateur Andrew Bujalski
Scénariste Andrew Bujalski
Acteurs Wiley Wiggins
Gerald Peary
Patrick Riester
LiveReviews|0
1 person listening