Conjuring : Les dossiers Warren

Cinéma

Epouvante-horreur

The Conjuring

La note de Time Out:

<strong>Evaluation: </strong><span class='lf-avgRating'>4</span>/5
 

L’avis de Time Out

Il faut reconnaître à James Wan un sens du rythme assez imparable, qui parvient, en dépit d’un thème complètement éculé – paranormal, maison hantée, Satan l’habite… – à faire de son ‘Conjuring’ un film d’épouvante véritablement haletant. Loin des slashers débiles aux montages épileptiques, la mise en scène de James Wan, 36 ans et déjà père de la franchise ‘Saw’ (célèbre fer de lance du discutable genre du torture-porn), témoigne même d’une maestria évidente : les cadres sont angoissants – notamment grâce à leur habile utilisation du hors-champ – et le rythme du montage prenant. Le réalisateur malaisien égrène ainsi avec une impressionnante précision ses références, ‘Amityville’ et ‘L’Exorciste’ en tête. Et cela suffit à faire de ‘Conjuring’ l’un des meilleurs films d’horreur de l’année. Assez haut la main.

Pourtant, le film de Wan n’est pas non plus exempt de défauts. Parfois lourds. Premiers boulets : ses personnages principaux, les Warren, couple d’enquêteurs du surnaturel qui, entre leur bondieuserie WASP et leurs interprètes insipides (mention spéciale à Patrick Wilson), nous feraient presque regretter Mulder et Scully sur M6. En outre, hormis une ou deux réjouissantes chansons d’illustration (l’une des Kinks et l’autre de Dead Man Bones, le chouette groupe de Ryan Gosling), la BO ne nous épargne à peu près aucun cliché du genre : violons stridents et compagnie, dont on se serait bien passé. Enfin, la chute du film, paresseuse et bâclée – comme si Wan reconnaissait qu’en termes d’exorcisme, il était inutile de défier Friedkin –, n’est absolument pas à la hauteur.

Bref, ‘Conjuring’ rate le statut de « monument de l’épouvante » qu’il aurait pu atteindre. Simplement, James Wan s’y affirme comme un réalisateur hors pair, réussissant à nous plonger dans un état de tension rare, avec un louable sens de l’économie et une réelle virtuosité. Pour les amateurs, ce sera donc certainement l’un des longs métrages de l’année. Et pour les autres, l’occasion de découvrir un bon film néo-vintage, ultra-connoté 70’s (à la manière de ‘Zodiac’ ou ‘Argo’, bien que dans un tout autre genre) et un jeune cinéaste joliment référencé. Qui nous aura bien foutu les jetons.

0

Critiques

Ajouter +

Détails

FR sortie :

Mer août 21, 2013

Durée :

112 minutes

Casting et Equipe technique

Réalisateur :

James Wan

Avec :

Vera Farmiga, Patrick Wilson, Lili Taylor, Ron Livingston

Scénariste :

Chad Hayes, Carey Hayes

L’avis des utilisateurs

0
<strong>Evaluation: </strong><span class='lf-avgRating'>0</span>/5
LiveReviews|0
2 people listening