La Part des anges

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
The Angels' Share

Après ‘Looking for Eric’ en 2009, le dramaturge Ken Loach continue d’explorer la veine plus légère de la comédie sociale avec ce nouvel opus, ‘La Part des anges’, qui commence par une grimace pour finir sur un sourire crispé. Alors que le héros de ‘Looking for Eric’ était un sympathique dépressif en manque de câlins et de coups de pieds au cul, celui de ce film paraît d’emblée nettement plus complexe. Robbie (Paul Brannigan) est un jeune homme passé par la case prison après une agression violente, que le film nous montre en flash-back. Après une nouvelle baston, il accepte 300 heures de service public afin d’échapper à une peine plus lourde. Tout cela coïncide avec la naissance de son premier enfant, qui pousse Robbie à rentrer dans le droit chemin – ou, en tout cas, dans une voie moins sinueuse.

Ken Loach et son scénariste Paul Laverty semblent alors suggérer que la détresse sociale est à l’origine de la spirale de délinquance où pataugent Robbie et les trois autres gaillards qui l’accompagnent dans sa période de réhabilitation. Mais tandis que ses autres films avaient tendance à dépeindre avec moult détails le quotidien brutal des laissés-pour-compte, celui-ci prend parfois ses distances avec le réalisme, saupoudrant son scénario d’une fantaisie douce et rigolarde, et lançant Robbie et ses potes dans le commerce de whisky.

Ainsi, le film passe du monde des tribunaux, des cages d’escaliers et des combats de rue à celui des kilts et du single malt. Ce changement de tonalité peut parfois sembler un peu discordant, mais quelques bonnes blagues et l’esprit de camaraderie qui le traverse parviennent à faire prendre l’ensemble, même si Loach a parfois été meilleur narrateur. Mais il est toujours agréable de voir comment un cinéaste parvient à transposer ses thèmes (et sa compassion) dans un esprit différent de celui qui fit sa renommée. Un film qui a le charme d’un bon vieux bourbon, en somme.

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 27 juin 2012
Durée 109 mins

Crédits

Réalisateur Ken Loach
Scénariste Paul Laverty
Acteurs Roger Allam
John Henshaw
LiveReviews|0
2 people listening