Le Géant égoïste

Si ‘Le Géant égoïste’ partage son titre avec un conte pour enfants d’Oscar Wilde, son émouvante histoire d'adolescents voleurs de cuivre, flirtant en permanence avec l'illégalité et le danger, s'ancre dans une Grande-Bretagne on ne peut plus réelle et contemporaine. Son décor est celui de lotissements délabrés, ouverts sur des champs tristes, traversés de tours de refroidissement et de pylônes électriques. Mais en marge de son réalisme saisissant, le film sait parfois aussi atteindre une certaine dimension mythique, à travers le lyrisme de sa réalisation.

'Le Géant égoïste' suit deux jeunes garçons, turbulents, bagarreurs, en échec scolaire : Arbor (Conner Chapman) et Swifty (Shaun Thomas). Venus de foyers difficiles, ils se voient renvoyés de l'école et se retrouvent bientôt exploités par un marchand de ferraille, Kitten (Sean Gilder), pour lequel ils commettent de multiples vols. On comprend vite que tout cela pourrait bien mal finir.

A travers sa fraternité envers les laissés-pour-compte de l'Angleterre et ses jeux de contrastes entre la beauté rurale et la laideur des productions humaines, le film de la réalisatrice Clio Barnard fait immanquablement penser au Ken Loach des années 1970 et 80. Comme chez Loach, les jeunes acteurs sont ici mis en scène avec beaucoup d'affection et de tendresse, chacun d'eux livrant une performance à la fois brute et convaincante. Bien sûr, 'Le Géant égoïste' n'est pas un film facile. Mais c'est une œuvre belle et forte.

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 18 décembre 2013
Durée 91 mins

Crédits

LiveReviews|0
1 person listening