Magic Mike

Cinéma

Drame

Channing Tatum, front, in Magic Mike Courtesy of Warner Bros. Pictures

La note de Time Out:

<strong>Evaluation: </strong><span class='lf-avgRating'>4</span>/5

Pas encore noté

Soyez le premier...

 

L’avis de Time Out

Jeu août 16 2012

Le réalisateur américain Steven Soderbergh menaçait de prendre sa retraite. Mais sa carrière aurait été incomplète s'il n'avait pas réinventé Channing Tatum en acteur oscarisable et dirigé des hommes en imper’, jouant du parapluie à en faire pleurer Gene Kelly. Voici donc 'Magic Mike' — un film amusant et frais sur des hommes strip-teasers. Le sujet à lui seul suffit déjà à dégoûter plus d’un de ses fans. Dommage, car Soderbergh étant ce qu’il est, il sort le grand jeu pour cet impérial numéro d’effeuillement.

Channing Tatum joue le rôle-titre et produit ce film dont l’idée s’inspire d’une expérience de huit mois qu’il a eue à 18 ans en tant que gogo-dancer. Il incarne Mike, l’attraction principale d’un petit club de Floride dans lequel chaque danseur a sa particularité : le latin lover, le motard poilu, la gueule d’ange, Big Dick Richie (les anglophones devineront sa spécialité)... Mike est ce qu’on appelle un monsieur-tout-le-monde et commence ses numéros en sweat à capuche. La journée, il travaille sur un chantier où il fait la connaissance d’Adam (Alex Pettyfer), qu’il prend sous son aile pour en faire le nouveau numéro un du club, et tombe amoureux de sa sœur (Cody Horn). Il se rêve entrepreneur, le strip-tease étant simplement un moyen de parvenir à ses fins, soit une entreprise de fabrication de meubles design.

Jusqu’à aujourd’hui, on connaissait Tatum presque exclusivement pour ses rôles musclés dans des films d’action ou pour ses personnages de jeunes premiers romantiques, un peu spéciaux. 'Magic Mike' révèle une autre facette de l’acteur. Soderbergh a su tirer de lui une interprétation délicate et attendrissante d’un homme à la veille de ses 30 ans, qui réalise brutalement que sa vie n’est peut-être pas celle dont il rêvait.

Mais c’est encore Matthew McConaughey qui vole la vedette, dans la peau ultra-bronzée du propriétaire du club, Dallas, convaincu qu’il est le messie du strip-tease masculin. McConaughey se jette à corps perdu dans son personnage, lui insufflant la fierté démoniaque d’un prêcheur sudiste.

Les séquences de danse sont désopilantes et visent à aguicher le public féminin de façon éhontée. Certes, le scénario ne se démarque pas du classique hollywoodien « un garçon rencontre une fille, etc. ». Mais Soderbergh réussit à dépeindre la cocasserie des coulisses d’un tel milieu : un gars se rase les jambes, un autre est à sa machine à coudre, reprisant son string en latex doré, tandis qu’un troisième s’efforce à grands coups de pompes de raffermir sa masculinité. Et lorsqu’Adam se fait prendre la main dans le sac avec de la drogue, Soderbergh repasse en mode réaliste. Des passages que les futurs possesseurs du DVD accélèreront sûrement. Tout ce que l’on peut espérer c’est qu’une version 3D vienne pimenter un peu l’action.

0

Critiques

Ajouter +

Détails

FR sortie :

Mer août 15, 2012

Durée :

110 minutes

Casting et Equipe technique

Réalisateur :

Steven Soderbergh

Scénariste :

Reid Carolin

Avec :

Alex Pettyfer, Cody McMains, Channing Tatum

L’avis des utilisateurs

0
<strong>Evaluation: </strong><span class='lf-avgRating'>0</span>/5
LiveReviews|0
1 person listening