Pieta

Marquant le retour de Kim Ki-duk au cinéma narratif, après une période de dépression traversée par deux films étranges et radicaux (‘Arirang’ et ‘Amen’), ‘Pietà’ développe une vision extrêmement sombre de l’individualisme contemporain, d’une violence parfois difficilement supportable. Son personnage principal, Kang-do (Lee Jung-jin), est une brute sans scrupule, travaillant comme receleur pour un usurier aux taux exorbitants, dont le quotidien consiste à mutiler ses clients débiteurs afin de se rembourser sur leur assurance ou leur prime d’invalidité. Ambiance.

Ainsi, la première moitié du film enchaîne des scènes d’un sadisme éprouvant, à grand renfort d’os qui craquent franchement pénibles. Bientôt, une femme (Jo Min-soo), aussi belle que mystérieuse, s’obstine à suivre Kang-do à la trace, en prétendant être sa mère et désirant se faire pardonner de l’avoir abandonné à la naissance. Dans un premier temps, l’antipathique Kang-do lui répond avec ses habituelles bonnes manières (il l’insulte et la cogne), avant de se découvrir une trouble passion pour cette inconnue.

Derrière ses références manifestes au christianisme, à Michel-Ange ou au mythe d’Œdipe, ‘Pietà’ s’affirme surtout comme une critique des rapports de force au sein du capitalisme financier où, pire qu’un loup pour lui-même, l’homme se découvre machine perverse, déboussolée, indifférente à ses semblables. Toutefois, lorgnant vers une improbable rédemption, la seconde moitié du film paraît plus contrastée – quoiqu’elle reste invariablement dérangeante. Mais la structure assez mécanique et binaire du récit nous apparaît alors comme celle d’une fable morale, aussi cohérente qu’implacable. Au bout du compte, ‘Pietà’ dégage donc indéniablement une certaine puissance, fondée, un peu à la manière de Lars von Trier, sur l’inconfort du spectateur. Potentiellement déplaisant, il se réserve donc plutôt à un public averti.

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 10 avril 2013
Durée 104 mins

Crédits

Réalisateur Kim Ki-Duk
Scénariste Kim Ki-Duk
Acteurs Cho Min-soo
Lee Jung-jin
LiveReviews|0
1 person listening