The East

On est immédiatement happé par l’ouverture du film, hypnotique et légèrement flippante : une vidéo Youtube, réalisée par le collectif anarchiste The East, promet de s’attaquer à toutes les entreprises (pharmaceutiques, pétrolières) qui pourrissent notre planète. « Nous savons où vous vivez. Espionnez-nous, nous vous espionnerons. Empoisonnez-nous, nous vous empoisonnerons. » Le ton est donné.

Deuxième collaboration entre Zal Batmanglij et Brit Marling, ‘The East’ est un thriller d’espionnage moderne et palpitant, qui traite un sujet rarement abordé au cinéma : les groupuscules d’extrême gauche ou, plus précisément, l’éco-terrorisme. Il suit la trajectoire de Jane (Brit Marling, également co-scénariste), ancienne agent du FBI reconvertie dans le privé et chargée d’infiltrer The East. Très vite, la jeune femme voit sa loyauté partagée entre une boss charismatique – la vénéneuse Patricia Clarkson – et un irrésistible anarchiste (on la comprend : nous aussi, on aimerait bien faire les poubelles avec Alexander Skarsgard).

Le script pioche à la fois dans les expériences personnelles de Marling et Batmanglij, qui ont passé un été à dormir dans les bois avec des groupes anarchistes, et dans l’actualité récente – marées noires, vaccins nocifs, cancers provoqués par la mauvaise qualité de l’eau... Notamment inspiré par le mouvement Occupy Wall Street, ‘The East’ parvient à poser des questions justes et essentielles sur la façon dont nous menons nos vies. Malheureusement, sa fin tiède et simpliste anéantit complètement l’esprit révolutionnaire du film : s’il y a des patrons auxquels il est difficile de s’attaquer, c’est bien ceux d’Hollywood.

Détails de la sortie

Date de sortie mercredi 10 juillet 2013
Durée 116 mins

Crédits

LiveReviews|0
0 people listening