Un week-end à Paris

  • Cinéma
  • Drame

Après ‘The Mother’ (2003) et ‘Venus’ (2007), voici la troisième collaboration entre le réalisateur de ‘Coup de foudre à Notting Hill’, Roger Michell, et l’écrivain Hanif Kureishi. Et autant vous le dire tout de suite : cette nouvelle comédie romantique est leur meilleure. ‘Un week-end à Paris’ raconte l’histoire de Nick (Jim Broadbent) et Meg (Lindsay Duncan), un couple marié depuis de longues années qui s’offre une escapade à Paris, mais se retrouve finalement à devoir faire face à ses problèmes sentimentaux, émotionnels ou professionnels. D’un tel synopsis, Roberto Rossellini avait tiré ‘Voyage en Italie’ (1954), drame poignant d’incompréhension et œuvre majeure du néoréalisme italien. Nettement plus léger, Roger Michell oriente plutôt ici son film vers une tonalité à la Woody Allen, pleine d’humour et de traits d’esprit, se penchant sur des sujets lourds sans jamais verser dans le sentimentalisme ou les réponses toutes faites. D’autant qu’à travers le personnage de Morgan (interprété par Jeff Goldblum), Michell et Kureishi instaurent en outre une jolie dose de réalisme magique, qui finit presque par verser dans le surréalisme, notamment lors d’une géniale scène de dîner. Et qui permet à Michell de clore son film sur un réjouissant clin d’œil à ‘Bande à part’ de Godard. Un pur délice.

Détails de la sortie

Durée 93 mins

Crédits

Réalisateur Roger Michell
Scénariste Hanif Kureishi
Acteurs Jeff Goldblum
Jim Broadbent
Lindsay Duncan
LiveReviews|0
1 person listening