Danger ! Trésors de l'INRS

  • Art
  • Dessin
1/4
© Felder & Cizo
2/4
© Felder & Cizo
3/4
© Felder & Cizo
4/4
© Felder & Cizo

Quand on pense INRS – Institut national de recherche et de sécurité, l'organisme en charge de la prévention des risques au travail – on ne pense pas forcément à des affiches démentielles, mais plutôt à des visuels un peu ringards qui nous rappelleraient une énième fois de ne pas mettre les doigts dans la prise. Que la honte nous étouffe, car face aux campagnes de Bernard Chadebec, nous voilà obligés d'admettre que oui, il y a là un graphiste imaginatif, drôle et doté d'un immense talent visuel digne des plus belles affiches politiques ou publicitaires. Et ce n’était pourtant pas gagné d’avance.

Car œuvrer pour la sécurité au travail, c'est répéter inlassablement les mêmes refrains, et s'adresser à des travailleurs qui entr'apercevront l'image quelques secondes, dans le bruit et la fureur de l'usine. Alors, il faut faire simple, efficace, percutant, et toujours inventer de nouveaux biais pour parler casque, masques ou gants de protection (sans oublier de s'adapter aux nouveautés qui apparaissent au fil du temps, comme le dangereux laser). En plus de son esthétique puissante et colorée (que les retirages des affiches réalisés pour l'occasion soulignent encore plus), Bernard Chadebec a une arme secrète : son humour pétillant, à base de jeux de mots vaseux, parfaits pour attirer l'attention et permettre, une fois encore, au message de passer.

Les commissaires, Felder et Cizo, avaient déjà réuni, il y a deux ans, des affiches de l'INRS dans un beau volume paru en 2012 chez les Requins Marteaux. Cette fois, ils exposent une trentaine de compositions sémillantes (on aurait aimé en voir encore plus), complétées par une quinzaine d'œuvres de leur cru. Affiches parodiques, détournement du monde du travail et satire sociale : Felder et Cizo recyclent avec le sourire la méthode Chadebec. « Il a déjà assez de soucis comme ça, ne vous blessez pas », assène ainsi une affiche montrant un patron de dos, pendant qu'une autre rappelle les dangers du torticolis à celui qui, impatient de rentrer chez lui, regarderait trop l'horloge du bureau…

> Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h (fermé le 1er mai).

LiveReviews|0
1 person listening