Denis Darzacq

© Denis Darzacq
'Diptyche'
Cour Saint-Emilion, 12e arrondissement lundi 26 novembre 2012 0:00 - 0:00

Des gens, des vrais. Des gens et leur corps – masse tantôt lourde, tantôt flottante –, enrobés de vêtements qui sculptent chacun de leurs mouvements. Le corps est un peu la moelle épinière de l’œuvre photographique de Denis Darzacq. Le lauréat du prix Niépce 2012 explore depuis les années 1990 la manière dont les individus se fondent ou, au contraire, se heurtent physiquement à leur environnement. Après avoir photographié des adolescents en plein saut, suspendus dans les airs au beau milieu de supermarchés ou de décors urbains désincarnés (‘La Chute’ (2006), ‘Hyper’ (2009) ; après avoir sublimé les gestes de jeunes handicapés, enveloppant leurs anomalies dans des mises en scène pudiques et éthérées (‘Act’, 2011) ; après avoir consacré, aussi, une série aux habitants de Marseille et à leur ville (2007), Darzacq relève un nouveau défi à la frontière de la fresque sociale. Ancré, cette fois, dans les rues de Paris.

Et plus précisément celles de Bercy, où Darzacq a réalisé une série de diptyques dans lesquels le portrait d’un habitant du quartier se trouve juxtaposé à la vue d’un bâtiment, d’un parc ou d’un autre élément de son entourage. En jouant sur des effets de flous et de pixellisation, l’artiste met en avant soit l’individu, soit le lieu auquel il a été associé, pour mieux brouiller la lecture de l'image. Alors si, pour mettre en valeur ses œuvres d’art, on peut faire mieux que les couloirs de la cour Saint-Emilion, lieux de passage mal éclairés et peu propices à la contemplation, on ne s’étonne pas que ce soit justement ce contexte, contraignant et dépourvu de la neutralité des murs blancs d’une galerie, qui ait séduit l'artiste. Photographiés dans leur jus puis exposés « chez eux », au cœur de Bercy Village, les modèles (comme le spectateur) se trouvent ici raccordés à leur quartier par une multitude de ficelles que Darzacq s’amuse à tirer. Pour activer les mécanismes impénétrables de la mise en abyme.

Nom du lieu Cour Saint-Emilion
Adresse
Paris
75012
Transport Metro: Cour Saint-Émilion Bus: 46
Prix Entrée libre