Fashioning fashion : deux siècles de mode européenne, 1700-1915

1/8
Détail de robe à la française, Europe, vers 1725 / © 2010 Museum Associates/LACMA
2/8
Corsage anglais ou de l’Inde, vers 1730-1760 / © 2010 Museum Associates/LACMA
3/8
Veste, Angleterre, et pantalon, Ecosse, 1825-1830 / © 2010 Museum Associates/LACMA
4/8
Détail de robe à la française, Europe, vers 1725 / © 2010 Museum Associates/LACMA
5/8
Robe à la française, Angleterre, vers 1765 / © 2010 Museum Associates/LACMA
6/8
Détail de chaussures, Londres, vers 1913 / © 2010 Museum Associates/LACMA
7/8
Robe redingote, vers 1790 / © 2010 Museum Associates/LACMA
8/8
Turban, Paul Poiret, 1911, porté par Denise Poiret pour 'La mille-et-deuxième nuit' / © 2010 Museum Associates/LACMA
Musée des Arts décoratifs, Opéra dimanche 24 février 2013 11:00 - 18:00

Adeptes de belles robes à l’ancienne et de froufrous, cette exposition est faite pour vous. Les autres, passez votre chemin, vous ne lui trouverez certainement que peu d’intérêt. Sur deux étages, le musée des Arts décoratifs retrace plus de deux siècles d’histoire de la mode (de 1700 à 1915) à travers cent mannequins tirés à quatre épingles. Truffée de dentelles précieuses, de broderies fleuries et de hauts de forme de dandy, la collection de Martin Kamer et Wolfgang Ruf invite d’abord le visiteur à s’émerveiller devant l’incroyable état de conservation de ces pièces rares, puis à s’interroger sur l’histoire qu’elles véhiculent. Or, c’est là que le bât blesse, puisque les explications manquent cruellement. Non pas que les conservateurs aient décidé d’abandonner le promeneur à lui-même – il est vrai que des tablettes numériques indiquent, presque pour chaque vitrine, des détails sur la confection des vêtements – mais les commentaires, souvent dépourvus de remarques sur le contexte historique et social, sonnent creux et on en ressort avec l’impression d’en avoir pris plein les yeux, mais peu dans la tête.
 
On aurait aimé, par exemple, en apprendre plus sur les mœurs de ces époques vêtues de soies et de taffetas ou sur le pourquoi de l’évolution de la mode. Mais on ne parvient finalement qu’à grappiller çà et là quelques informations à se mettre sous la dent, comme l’effet du développement du tourisme sur la création de nouvelles tenues (des vêtements plus légers pour les vacances en bord de mer) ou l’ornement de certains habits selon l'orientation politique de celui qui les porte, notamment au moment de la Révolution française (voir le « gilet révolutionnaire » sur lequel sont brodées des phrases comme « l’habit ne fait pas le moine »). Bref, vous l'aurez compris, mieux vaut s’y rendre en connaisseur. Ou s'abstenir.

 

Nom du lieu Musée des Arts décoratifs
Contact
Adresse 107 rue de Rivoli
1er
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au dimanche de 11h à 18h, nocturne (21h) le jeudi
Transport Métro : Tuileries ou Palais Royal
Prix De 8 à 9,50 euros. Gratuit pour les - de 26 ans, personnes handicapées et leurs accompagnateurs, Pass Education...