Jesse A. Fernandez, 'De la Havane à Paris, tours et détours'

© Jesse A. Fernández
'Fidel Castro', Cuba, 1959
Maison de l'Amérique Latine, 7e arrondissement lundi 3 décembre 2012 10:00 - 20:00

Ne vous découragez pas si en arrivant à la Maison de l’Amérique latine, ce ne sont pas, comme prévu, des photos en noir et blanc que vous trouverez, mais des boîtes décorées et des crânes esquissés de façon un peu obscure : il ne s’agit que de la première salle de l’exposition de Jesse Fernandez. Un début tout en maladresse qui décide de miser sur un aspect mineur du travail de l’artiste, qui aurait pu être intéressant si les conservateurs n’avaient pas négligé son explication. Il serait cependant dommage de s’arrêter après cette pièce, puisqu’elle ne constitue qu’une infime partie de l’exposition : une fois le reste visité, tout est pardonné.

L’escalier descendu, son œuvre photographique apparaît enfin et le manque d'indications qui pouvait gêner au début n’a plus aucune importance, tant les photos parlent d’elles-mêmes. L’évolution de son travail est perceptible à mesure que l’on avance dans l’exposition. D’abord, l’Amérique latine, les photos d’inconnus, puis défilent les stars, les Dali, Borges, Hemingway, et les Etats-Unis. L’étourdissement se fait sentir à un moment : trop de noms connus pour tous les identifier. Mais passons, les photos de Fernandez séduisent par cette impression de faux naturel qu’elles dégagent. Son terrain de jeu favori, c’est le grand air, c’est la rue, c’est n’importe où, là où le regard se sent le plus à l’aise. Le temps d’une exposition, on rencontre Castro affairé à ses nouvelles fonctions politiques, on surprend Alicia Alonso en pleine danse ; on marche dans une rue cubaine, la seconde d’après nous voilà à New York. Et puis le beau voyage se termine dans une salle à la scénographie plus intimiste, qui ouvre un dialogue entre les photos de Jesse et les textes et dessins de ses amis – une correspondance artistique qui apparaît presque comme un hommage. Une belle façon aussi de faire un clin d’œil au début de l'exposition en mêlant la photographie à l’art graphique.

 

> Horaires : du lundi au vendredi de 10h à 20h, le samedi de 14h à 18h

 


Nom du lieu Maison de l'Amérique Latine
Contact
Adresse 217 boulevard Saint Germain
Paris
75007
Transport Metro: Solférino