Journées du Patrimoine

Rendez-vous avec les vieilles pierres les 20 et 21 septembre

0

Commentaires

Ajouter +

Ce week-end, comme chaque année, les monuments les plus ronflants de notre chère et tendre capitale ouvrent leur portes au public. Et votre tante Adeline, qui a toujours rêvé d'entrer chez Monsieur le Président, s'en réjouit. Mais tout, en ces 31e Journées du Patrimoine, ne respire pas la poussière et le vieux machin fané. Allergiques à l'Histoire et au vernis d'antiquaire, rassurez-vous : au-delà des traditionnelles visites d'églises, d'hôpitaux, d'hôtels particuliers, de cimetières, de bibliothèques et de passages parisiens, notre patrimoine architectural, artistique et naturel nous réserve encore quelques belles surprises. Visites en avant-première du musée Picasso (tout juste rénové), expos inédites, explorations d'ateliers, promenades artistiques... Ci-dessous, une petite sélection de visites qui sortent des clous - et du bitume. Cette année en effet, les espaces verts se sont réservé une place de choix dans la grand messe des vieilles pierres. Balades bucoliques à prévoir : voilà un été indien qui tombe bien.


Pour le programme complet des JEP, c'est par ici.


Rive droite

Visite en avant-première du musée Picasso

  • Gratuit

Attention, ne vous emballez pas trop. Il y a autant d’œuvres de Pablo Picasso dans cette visite qu’il y a de pâté de foie gras dans une soupe végétarienne. Un mois avant la réouverture du musée du père de ‘Guernica’ (couper de ruban le 25 octobre), l’hôtel Salé ouvre ses portes au public pendant les JEP. Mais il n’est question ici que de découvrir l’architecture de cet hôtel particulier du XVIIe siècle (notamment le résultat des travaux de rénovation du musée, ô combien longs et controversés) ainsi que son histoire tumultueuse, retracée dans une exposition montée pour l’occasion.

  1. 5 rue de Thorigny, 3e
  2. Samedi et dimanche de 9h30 à 18h30

Visite en avant-première du Hasard Ludique

Installé dans l'ancienne gare de Saint-Ouen, ce lieu culturel en devenir propose une pré-ouverture à l'occasion des Journées du Patrimoine. Témoignages des riverains, photos, archives... Un collectif d'artistes a été invité à réunir tout un tas de documents pour reconstruire l'histoire de cet espace improbable, qui, depuis sa construction en 1863, abrita tour à tour une gare donc, mais aussi un cinéma, un magasin Darty et un bazar de bric et de broc. Un bel aperçu de la forme que prendra ce lieu atypique, destiné à vivre au rythme d'une salle de spectacles, d'un atelier de pratique artistique collective et d'un bistrot gourmand.

  1. 128 avenue de Saint-Ouen, 18e
  2. Samedi et dimanche de 11h à 21h

Visite du musée des Arts Forains

  • Gratuit

Habituellement ouvert pendant les fêtes uniquement (ou en temps normal pour les groupes de plus de quinze personnes ), le musée des Arts Forains ouvre exceptionnellement ses portes pendant les JEP. L'occasion de découvrir cette magnifique collection d’attractions de fête foraine datant du début du XXe siècle, présentée dans un ancien entrepôt à vins de l’ère Eiffel.

  1. 53 avenue des Terroirs de France, 12e
  2. Samedi et dimanche

Visite de la Fondation Pierre Bergé Yves Saint Laurent

  • Gratuit

Allez, un peu de luxe (gratuit), ça ne peut pas faire de mal. Ce week-end, monsieur Bergé nous propose de visiter les salons de la Fondation, les bureaux de ses dirigeants et le studio de création d'Yves Saint Laurent.

  1. 3 rue Léonce Reynaud, 16e
  2. Samedi et dimanche de 10h à 18h

Visite du musée de l'Eventail

  • Gratuit

Anne Hoguet perpétue religieusement la tradition de ses ancêtres au cœur de ce musée insolite, qui abrite un atelier d’éventailliste depuis 1805. La première salle dévoile les ficelles du métier et les techniques de fabrication d’une monture d’éventail. Les outils des artisans y sont exposés auprès des matières premières privilégiées par cette discipline méconnue : nacre, écaille, os, bois… Dans une pièce attenante, Madame Hoguet s’attelle à la tâche dans sa loge, où elle confectionne des éventails pour la mode et la scène. Un lieu improbable à découvrir ce week-end.

  1. 2 boulevard de Strasbourg, 10e
  2. Samedi et dimanche

Et aussi

  • Promenade artistique le long du T3 dans le 19e, jonché d’œuvres d’art
  • Visite de l’atelier de restauration de la butte Montmartre, dans le 18e
  • Balades en bus anciens des années 1930, dans le 12e

Rive gauche

Moomin à l'ambassade de Finlande

  • Gratuit

Mais qui est Moomin, le nouvel Ambassadeur de Finlande pour les Journées européennes du Patrimoine ? Ce troll adorable au look d'hippopotame vit dans la Vallée des Moomins avec sa famille, papa Moomin et maman Moomin, sa copine Mademoiselle Snork et d'autres personnages tous plus loufoques les uns que les autres. Peu connu en France, mais adulé dans les pays scandinaves, au Japon et en Angleterre, il est né en 1945 sous la plume de la Finlandaise Tove Jansson, qui en fit le personnage central de romans illustrés à l'encre de Chine, puis de bandes dessinées en noir et blanc commandées par le journal londonien Evening News... La suite

  1. Ambassade de Finlande, Place de Finlande, 7e
  2. Samedi et dimanche de 11h à 17h

Camille Henrot à Bétonsalon : entre grands moulins et renards pâles

  • Gratuit

Si toutefois l’envie vous prenait de faire un tour par la ZAC Paris Rive Gauche imaginée par l’urbaniste Christian de Portzamparc dans le 13e arrondissement, il serait dommage de manquer le centre d’art et de recherche Bétonsalon. Un laboratoire d’expérimentation installé dans les anciens Grands Moulins de Paris et la Halle aux Farines, réhabilités par Rudy Ricciotti et Nicolas Michelin. A l'occasion des Journées du Patrimoine, Bétonsalon inaugure la nouvelle exposition de Camille Henrot, 'The Pale Fox'. Raison de plus de faire un tour de ce côté du 13e.

  1. Bétonsalon, 9 esplanade Pierre Vidal-Naquet, 13e
  2. Samedi et dimanche de 14h à 17h

Promenade bucolique le long de la Petite Ceinture

  • Gratuit

Si la petite ceinture s'étend sur près de 36 km autour de Paris, le coin du 15e - ouvert au public depuis le 24 août 2013 - n'est lui accessible que sur 1,5 km. Du parc André Citroën jusqu'au parc Georges Brassens, deux oasis de verdure dans le sud de Paris. On lit sur les panneaux qui jalonnent la voie ferrée que plus de 220 espèces de plantes et d'animaux vivent dans ce coin d'émeraude. Un sentier bucolique le long des voies de chemins de fer, à (re)découvrir à l'occasion d'une visite guidée.

  1. Petite Ceinture, 15e
  2. Samedi et dimanche

Et aussi

  • Promenade artistique le long du T3 côté 13e, jonché d’œuvres d’art
  • Visite de l'atelier-résidence en béton armé du sculpteur Chana Orloff, Villa Seurat, 14e
  • Visite des cours insolites des Beaux-Arts de Paris, 6e


L’avis des utilisateurs

0 comments