Marseille-Provence : capitale européenne de la culture

Un début d'année festif !

0

Commentaires

Ajouter +
Preparation des Mecanos dans l'Ateliers Sud Side

Preparation des Mecanos dans l'Ateliers Sud Side © Patrice Terraz

Après Guimarães (Portugal) et Maribor (Slovénie) en 2012, c'est cette année au tour de Kosice (Slovaquie) et de Marseille de se voir attribuer le prestigieux statut de Capitale européenne de la culture. Un an de manifestations à gogo à travers la Provence. Des installations d'artistes, des soirées festives, des spectacles de cirque flamboyants... Et ce n'est pas parce que nous sommes Parigots que nous allons bouder notre plaisir.


Jour J

Dots Obsession Day de Yayoi Kusama

Dots Obsession Day de Yayoi Kusama © Franck Gautherot

Et ça commence à Aix-en-Provence le 12 janvier avec une cérémonie aux petits oignons. Amateurs d'art et autres curieux se donneront ainsi rendez-vous dès 11h pour un parcours atypique en plein cœur d'une ville métamorphosée. On y croisera les délires de Yayoi Kusama (Japon - Cours Mirabeau), de Rachel Feinstein (USA - Fontaine de la Rotonde) ou encore les installations du Suisse Ugo Rondinone place Saint-Jean de Malte. Le Pavillon Vendôme ne ressemblera certainement plus à celui de vos souvenirs...


De l'autre côté de l'autoroute, sagement étourdie par les clapotis de l'eau, Marseille attend les derniers rayons de soleil. Car c'est à la tombée de la nuit que la cité phocéenne a décidé de festoyer (et de faire honneur à sa réputation électrique), et pas n'importe où, dans son centre-ville tout fraîchement rénové. Après d'importants travaux et plusieurs mois de paralysie, le bas de la Canebière (zone portuaire) est enfin devenu piéton. Une soirée que les organisateurs ont voulue participative. Imaginez donc des poignées de Marseillais postés à de nombreux points de rendez-vous pour « clamer ». Performances sonores et musicales, parfois théâtralisées, censées embraser la ville. Au total plus d'une trentaine de structures se prêteront à l'exercice pour un résultat qui risque d'être particulièrement impressionnant (allergiques au bruit s'abstenir). Si le Grand Clameur vole assurément la vedette, il n'est pourtant pas la seule à faire vivre la capitale en ce jour de fête. Une pléiade d'événements sont prévus pour faire trembler les pavés : une catastrophe sonore, des installations d'artistes, des concerts de jazz, un mur de photos monté grâce à Twitter, des bals ici et là et une parade des lumières conçues par des lycéens et apprentis bricoleurs. On parle même d'une soucoupe volante...


Jeu de piste

Spectacle multimédia “Lux Populi – Episode 1” au Pont du Gard 2008

Spectacle multimédia “Lux Populi – Episode 1” au Pont du Gard 2008 © Thierry Nava

Mais Aix et Marseille ne sont pas les seuls à s'être creusé les méninges pour accueillir comme il se doit cette année culturelle. Tarascon, Arles, Istres ou encore Aubagne figurent également au programme de la fameuse « Chasse au 13 or ». Un événement tout aussi participatif que le Grand Clameur puisqu'il réunit 20 communes pour près de 112 parcours (dont certains en anglais et adaptés aux personnes à mobilité réduite). Petits et grands, Provençaux et touristes sont donc invités le dimanche dès 10h à venir déchiffrer l'énigme du « bâton de sourcier » et découvrir ainsi le paysage qui les entoure. Armez-vous d'une gourde bien remplie, de votre smartphone mis à jour et d'un casse-croûte, le rallye a l'air plutôt intense et sera récompensé de nombreux cadeaux (sans compter le concert d'Anaïs à Arles).


Un week-end qui s'achèvera en beauté et en lumière avec un spectacle pyrotechnique orchestré par le groupe F (déjà croisé lors de la Nuit Blanche parisienne). La poudre de 'Révélations épisode 1' risque de vous en mettre plein les mirettes. En attendant la suite...


L’avis des utilisateurs

0 comments