Serge Poliakoff, 'Le Rêve des formes'

/ Musée des Beaux-Arts de Liège © ADAGP Paris, 2013
Serge Poliakoff, 'Espace orangé', 1948

Lorsqu'il quitte la Russie, subsistant grâce à ses talents de guitariste, Serge Poliakoff passe par la Turquie, Sofia, Belgrade, Berlin, Paris et Londres, où il séjourne au milieu des années 1930. Dans la capitale anglaise, il découvre l'art abstrait et les sarcophages égyptiens, dont les couleurs l'impressionnent grandement. Sa peinture, jusque-là très académique, se dégage alors de toute représentation. Devenu ami avec Kandinsky ou Delaunay, il s'impose à Paris comme l'un des esthètes les plus radicaux de l'art abstrait.

En 150 œuvres, réalisées entre 1946 et 1969, le musée d'Art moderne a pensé une rétrospective articulée autour de tableaux-clé, retraçant des années de recherches picturales de l'un des peintres les plus modernes de son époque – dont les admirateurs se nommaient Yves Saint Laurent, Greta Garbo ou Yul Brynner. L'exposition tentera d'expliciter toute la richesse des explorations de ce chantre de l'abstraction, qui n'aura eu de cesse de creuser les relations entre forme, couleur, ligne et lumière.

Serge Poliakoff est décidément à l'honneur en cet automne 2013, puisqu'en parallèle, le musée Maillol organise une exposition autour de ses gouaches.

> Horaires : du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi jusqu'à 22h.

Average User Rating

4 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:1
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:0
LiveReviews|1
0 people listening
camomille

fabuleux comme expositions excellent pour les familles n'hesiter pas emmener les enfants....