50 bars et clubs branchés

Tous les lieux où croiser la hype parisienne

0

Commentaires

Ajouter +


Il est photographe, musicien, designer, journaliste, chargé de prod', de com', graphiste, souvent habillé d'une chemise à carreaux ou d'une robe de créateur, a un look faussement négligé mais bien réfléchi, roule en vélo fixie, porte de grosses lunettes de geek même s'il a 10/10 à chaque œil, a une frange, une moustache ou une barbe, trouve que le mot « sympa » est péjoratif, mais qui est-ce ? Qui est-ce ?

Le hipster bien sûr ! On les adore ou on les déteste, on est fasciné ou on trouve ça ridicule, les deux points de vue se défendent. Mais quoi de plus naturel à Paris, capitale de la mode, de trouver une faune urbaine sensible aux soubresauts des dernières tendances ? On les retrouve en meute dans leurs quartiers de prédilection : le Marais, le South-Pigalle (qu'on appelle « So-Pi ») Bastille et Saint-Germain-des-Prés.

Alors la branchitude à Paris, c'est quoi ? Prendre l'apéro dans des PMU transformés en bars branchés, passer la soirée dans un bar à cocktails sophistiqué ou un bar-club agité de bonne électro, sortir la nuit dans un club confidentiel dont seuls les initiés savent ouvrir les portes. Pour ceux qui s'étaient arrêtés à l'existence du Baron, petit guide des 50 bars et clubs les plus branchés de la capitale. 

Où les hipsters sortent-ils ?


L’avis des utilisateurs

0 comments