Bars de nuit : le top 10

La nuit, tous les Parisiens sont gris...

Il est deux heures du matin, vous venez de vous faire mettre à la porte du bar dont vous étiez en train de vider les réserves. La question brûle les lèvres de tout le monde, chacun la redoute mais quelqu'un finit toujours par la poser : « Alors, on fait quoi maintenant ? » Si Paris compte de nombreux et d'excellents clubs, il est plus difficile en revanche d'y trouver un troquet ouvert jusqu'à l'aube. Pas très pratique quand on n'a pas envie d'aller danser (et de dépenser un bras pour se payer une pinte). Alors, on va où quand on souhaite simplement refaire le monde autour d'une bière en attendant le petit matin ? Voici une sélection de bars qui brillent dans la nuit noire les soirs de week-end, et parfois de semaine. 

Bars

Le Tambour

Ce bar d'apparence banale en journée devient le repère de tous les oiseaux de nuit et des insomniaques du quartier jusqu’à 6 heures du mat’. L’ambiance y est chaleureuse, quelquefois un peu « folklo » entre les soiffards accrochés au comptoir et les barmans, des gaillards bourrus.

En savoir plus
Bars

Joséphine, caves parisiennes

Un an de travaux et plusieurs centaines de bouteilles empilées plus tard, Joséphine, caves parisiennes est né. Ce nouveau bar à cocktails maison, vins racés et whiskies rares est situé dans un quartier plutôt pauvre en lieux trendy (qui fleurissent partout à Paris), Ménilmontant. Une bonne idée des patrons du Cannibale voisin, qui n’ont pas lésiné sur la décoration, inspirée par la sensuelle Joséphine Baker et des tatoueurs américains avant-gardistes des années 1940. En entrant on est frappé par l’odeur de peinture et par la magnifique étagère murale en bois qui expose des bouteilles de vins, des whiskies japonais et toutes sortes de fioles d’apothicaires comme dans un petit musée. Au sol, un joli carrelage en mosaïque rappelle les bistrots chics parisiens art déco. Face à nous, un magnifique comptoir à l’ancienne est animé par deux serveurs aux petits soins : vestiaires gratuits, grands sourires, conseils… L'accueil est sans faute. Dans une seconde pièce plus cosy, de nombreuses banquettes confortables, un petit dancefloor et un autre bar (oui, c’est immense) promettent de belles soirées. C’est dans cette salle taillée pour les soirées que des DJ viennent poser leurs platines tous les jeudis, vendredis et samedis, passant du rock, du hip-hop, du disco ou de l'électro. Au sol, des dalles de verre laissent apercevoir une vraie cave, profonde et débordante de bouteilles. Autre surprise, derrière un immense miroir, une porte dérobée cache… un fumoir !  Passons à la carte, qui pr

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
Les utilisateurs disent
  • 5 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Café Charbon

Dans la très festive rue Oberkampf, le Café Charbon est une institution qui attire les noctambules parisiens depuis plus d’un siècle. Créé en 1900 dans un quartier d’artisans, ce café Second Empire a le cachet des brasseries à l’ancienne.

Les utilisateurs disent
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Restaurants

Café de la Presse

« Après avoir abrité pendant de nombreuses années les imprimeries de Paris et une usine redistribuant de l’énergie, le Café de la Presse souhaite aujourd’hui reconquérir son statut de force motrice du quartier. » Voilà ce que l’on peut lire sur la page Facebook de ce bar ouvert au printemps 2014. Une épitaphe pour la presse écrite, et un beau leitmotiv pour s’imposer dans les rues de Bastille.En tout cas, on ne peut déjà plus nier l’immense popularité de ce lieu, qui propose alcool, nourriture, culture et clubbing, tout en excellant dans chacune de ces disciplines. Tous les soirs, la foule, jeune et pétillante, déborde sur le trottoir. D’ailleurs, ce jour-là, c’est toute une équipe de joggeurs en leggings fluo qui sirote un verre avant de se lancer dans la course, donnant un air joyeusement excentrique à l’atmosphère du moment.La carte des réjouissances ne fait pas mentir cette bonne humeur ambiante : « bloc de foie gras en rubrique », « fusilli paparazzi champignons », « salade HuffPost » ou encore « pain brioche archivé ». Les jeux de mots s’affichent sans complexe et les plats qui s’amènent sont bons, généreux, pas stupéfiants non plus mais largement suffisants pour équilibrer avec bonheur la surdose d’alcool ingurgitée. Et permettre à nos estomacs enthousiastes de se trémousser sans risque devant le DJ de la soirée, ou de récupérer tranquillement devant une exposition de tatouage.Un des principaux charmes du Café de la Presse réside dans son large espace intérieur, habill

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
Les utilisateurs disent
  • 5 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Experimental Cocktail Club

Fini les sempiternels mojitos et caipirinhas. Après avoir testé les mixtures de l’Experimental Cocktail Club, vous tirerez un trait sur ces cocktails ennuyeux qui sont ce que le hamburger-frites est à la gastronomie française. Paris manquait de ce type d’endroits très en vogue à New York, les Mixology Bars qui réinventent les cocktails avec des alcools rares, des jus de fruits frais et des épices subtiles. Le Tommy’s Margarita Especial est par exemple un démentiel mélange de tequila Arette - 100 % agave, citron vert pressé, miel d’agave bio infusé à la vanille bourbon et clous de girofle. Le Bee’s Kiss est un équilibre entre rhum jamaïcain Appleton VX, crème, miel de fleurs bio et poivre concassé d’Indonésie.Si vous êtes novice, ruez-vous d’urgence dans ce discret bar du quartier de Montorgueil pour réveiller votre palais. Une fois les lourds rideaux pourpres poussés, on s’installe dans une salle aux pierres et poutres apparentes et à la déco baroco-design étudiée (lustres Stark, canapés capitonnés). Le spectacle est assuré par les bar tenders qui s’agitent avec leurs shakers. La semaine l’ambiance est feutrée, le week-end le bar est investi par des DJs et une foule de noctambules qui viennent y trouver refuge après 2h. Il devient alors impossible de trouver une place assise. Pas d'happy-hour.

La note de Time Out
  • 5 sur 5 étoiles
Les utilisateurs disent
  • 3 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Le Connétable

A boire, escuyer ! Avec un tel nom (le connétable était un comte chargé des écuries royales) on s’attend à trouver une taverne moyenâgeuse en plein cœur du Marais. Et effectivement, on en est pas si loin : cet hôtel particulier du cardinal de Retz est une salle de caractère aux poutres apparentes, QG des noctambules de tous âges (le lieu ferme à 5h les soirs de week-end). En journée, le Connétable montre un tout autre visage : celui d’un restaurant chic du Marais. D’abord on ne se marche pas dessus, l’ambiance est feutrée, la clientèle plus âgée et la salle à l’étage est ouverte. Dans la plus pure tradition gastronomique française, le menu propose des viandes et des poissons bien en sauce (comme l’émincé de dinde aux cèpes) généreusement accompagnés de pommes de terre sautées à l’ail et de bon vin charpenté. Ici on aime les produits du terroir de qualité et on privilégie le goût plutôt que la diététique. L’addition est un peu salée, mais reste raisonnable pour le quartier. A 20h-21h presque tous les jours, des petits groupes de chanson française s'y produisent.

La note de Time Out
  • 5 sur 5 étoiles
Les utilisateurs disent
  • 5 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Le Requin Chagrin

« Vieille prostituée » est le nom louphoque de ce bar en créole réunionnais. Au Requin Chagrin donc, on ricane volontiers entre étudiants fauchés, car ici, contrairement aux bars alentour hors de prix, on ne se ruine pas. On s’installe sur de hautes tables rondes dans une salle aux boiseries chaleureuses façon pub pour siroter une bière Guinness brune, une Hoegaarden blanche ou une Grim ambrée (avis aux connaisseurs) parmi un vaste choix de bières. Un plateau "dégustation" d'une douzaine de bières est proposé à 12 euros. On peut aussi opter pour un whisky, des cocktails maison ou des rhums arrangés (autre héritage antillais ?). Les soirs de matchs, les grands téléviseurs sont allumés et l’ambiance est ponctuée par les « hooo » et « haaa » des spectateurs. Au sous-sol se trouve une seconde salle avec un bar en U propice aux conversations croisées. La déco change au fil des soirées à thèmes qui sont programmées ici : événements sportifs, fêtes… Le week-end, l’endroit concentre tous les habitués qui n’ont pas envie d’aller au lit, et qui s’entassent debout ici jusqu’à 4h du matin. L’été, la petite terrasse extérieure est très plaisante, à côté des glouglous de la fontaine de la charmante place piétonne de la Contre-Escarpe.

La note de Time Out
  • 5 sur 5 étoiles
Les utilisateurs disent
  • 1 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Le Bonnie and Clyde

La rue Frochot, autrefois réputée pour ses bars à hôtesses, n’aura rien perdu à voir son ancienne routine semi-clandestine disparaître au profit d’établissements comme le Bonnie and Clyde.

La note de Time Out
  • 3 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Les Furieux

Ce bar rock’n'roll en pleine rue de la Roquette est un ovni comme on n’en fait plus. Ne jetez rien de la sélection du vieux jukebox qui tourne à bloc : Aerosmith, Gun’s n’Roses, Stones, Clash...

Les utilisateurs disent
  • 5 sur 5 étoiles
En savoir plus

Dame de Canton

L’ancienne Guinguette Pirate est aujourd’hui la Dame de Canton, normal car ce bateau est une superbe jonque chinoise tout en bois exotique qui a fait plusieurs fois le tour des océans dans une vie antérieure. Amarrée sur les quais de Seine depuis qu’elle a pris sa retraite, cette gracieuse Dame est aujourd’hui festive et musicale. La salle de concert et sa piste de danse tout en bois exotique, le carré du capitaine avec sa bibliothèque ancienne, la cale restaurant avec son boudoir romantique et cosy, son pont ensoleillé avec vue sur la Seine… on ne se lasse pas d'explorer le dédale de couloirs de ce bateau. La programmation musicale a en revanche évolué depuis sa reprise : auparavant orientée chanson française, la Guinguette Pirate avait vibré au son des guitares de M (Mathieu Chédid), Noir Désir, Thomas Dutronc, Bénabar, Sanseverino… Aujourd’hui on assiste davantage à des concerts avant-gardistes et insolites, avec des projets VJ sur écrans géants. On peut par exemple assister à une scène de chanson française « break beat théâtro-festive », des soirées jazz manouche électro-swing, tzigano-keupon, des nuits DJ électro-tropical candomblé, du thaï-funk nu disco-électro, ragga, kompas, des soirées mash'ups & bootlegs… ou encore des musiques du monde  alternatives dont vous n’aurez jamais entendu parler. Dans les cuisines de la cale sèche, la carte est très créative, avec par exemple un démoniaque risotto aux pleurotes et son coulis de crustacés au safran.

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
+ de bars de nuit

Continuer avec...

Les 100 meilleurs bars

Time Out a sélectionné les 100 meilleurs bars de Paris, séparés en 10 catégories : bars à bière, bars à vins, bars à manger, bars à cocktails, bar à musique, bars de nuit, cafés, bars ludiques, bars en terrasse, et bars pas chers.

En savoir plus

Les 100 meilleurs restos

Des cantines simples et gourmandes jusqu'aux repaires des chefs les plus talentueux, en passant aussi par les cafés, les sandwichs, les tables italiennes, asiatiques ou marines : voici nos 100 restaurants préférés. 

En savoir plus

Commentaires

0 comments