Bars à musique : le top 10

Où écouter de la musique sans se ruiner ?

Rock, pop, électro, hip-hop, musique du monde, funk, techno… Peu importe vos goûts musicaux, il y a de quoi faire. Même si les associations de voisinage rendent parfois la vie des bars parisiens impossible, ils sont encore nombreux à faire de la résistance musicale, et à organiser coûte que coûte des concerts dans leurs caves voûtées ou sur leur espace improvisé en dancefloor. Bien sûr, la qualité des groupes est parfois inégale, on trouve de tout, mais l’ambiance et les petits prix, eux, ne déméritent jamais. Alors, voici quelques-unes de ces adresses qui, en plus de servir de bons petits coups, s’évertuent à faire danser vos oreilles. 

Bars

Le Pop-Up du Label

Sous les arcades impressionnantes de l’avenue Daumesnil, le Pop-Up du Label, ex-les Combustibles, est un bar-restaurant qui combine énergiquement musique et cuisine. Pour la partie musique, il y en a pour tous les goûts : le lieu accueille aussi bien des soirées jazz le mardi, que rock, hip-hop ou électro le reste de la semaine. Lives et DJ sets pointus enflamment la salle en sous-sol (consulter leur page Facebook pour connaître le programme). En suivant l’énorme fresque de graffitis qui court le long de l’escalier, on monte à l’étage du restaurant. La déco est une déclinaison de tons blancs et bois du plus bel effet. Des dessins contemporains et des lampes industrielles apportent une touche arty à l'endroit, tout comme les expos régulières d’artistes. En cas de petites comme de grandes faims, on peut dévorer des plats simples et soignés, mitonnés par le cuisiner du jour. Pour accompagner la nourriture et la musique, le Pop-Up du Label propose une sélection de vins naturels et de bières artisanales à découvrir.

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Le Zéro Zéro

L’être humain est hautement compressible : si vous en doutez, l’expérience est validée chaque week-end au Zéro Zéro. Dans ce bar qui attire une foule démesurée dans quelques mètres carrés, ouvrir la porte est déjà une bataille. La seule solution pour avancer est de danser en renversant le moins possible sa bière. Mais ici on n'a pas peur de mouiller sa chemise, on se lâche vite dans cette ambiance survoltée et festive. La raison d’un tel succès ? Le son d’abord. Tous les jours, les platines posées ici sont maniées par des DJs pointus, souvent house, minimale et hip-hop/funk.Le décor aussi : une tapisserie à fleurs orange seventies qui disparaît derrière les graffitis du sol au plafond. On n’est plus tellement habitué à autant de liberté à Paris. L’équipe surtout : des jeunes patrons qui mettent le feu tous les soirs à la boutique. Les cocktails aussi : daïkiri fraise et autres créations savoureuses sont à prix plancher (6,5 à 7,5 €), qui passent à 4,5 € (ainsi que les pintes) pendant l'happy hour de 19h à 20h. Mais la botte secrète du lieu, c’est le Zéro Zéro, un breuvage à base de rhum-gingembre dont la formule est gardée jalousement secrète, et dont le cours a évolué de 2,80 à 3 euros en 15 ans.

La note de Time Out
  • 5 sur 5 étoiles
Les utilisateurs disent
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

La Petite Chaufferie

Qui n’a jamais rêvé d’ouvrir un bar avec ses potes ? De prendre Patricia, des ressources humaines, entre quatre yeux pour lui parler de son problème de sudation avant de claquer la porte et de dire adieu à la vie de bureau. Qui n’a jamais rêvé de travailler dans un open-space où c’est le débit d’alcool qui est primordial ? D’imaginer le zinc parfait, le bar idéal, celui dont tout le monde désirerait ardemment être le pilier.Ce projet-là, les copains aux manettes de la Petite Chaufferie l’ont réalisé. Las d’écumer les bars parisiens sans y trouver, la plupart du temps, ni la qualité, ni la musique, ni les tarifs espérés, ils ont donc remonté leurs manches pour faire vivre leurs envies. Ils sont cinq aujourd’hui à faire tourner ce lieu passionnant, ouvert depuis 9 mois.« Mangez électro, écoutez bio », tel est le crédo de la Petite Chaufferie. On vient dans cet espace ouvert et coloré, installé à quelques pas du tumulte de la rue du Faubourg Saint-Denis, pour boire un verre le soir ou le midi pour manger dans un décor simple, mais réussi. Tout est bio (et local même, quand cela est possible), des boissons jusqu’à la nourriture. La cuisine prend des airs végétariens, même si quelques viandes et poissons s’y invitent de temps en temps.Que les trop bons vivants ne prennent pas peur : ici, on déjeune de façon saine, mais pas ennuyeuse. Le soir, ce sont d’ailleurs de belles planches de charcuterie et de fromage qui viennent prendre le relais, pendant que s’installent aux platines les

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

L'International

On attendait depuis longtemps l'existence d'un tel lieu d'expression pour les groupes émergents : l’International a comblé ce vide. Deux à trois concerts par soir s'enchaînent ici, plutôt rock, pop, folk, chanson française, hip-hop et électro devant un public friand de live et de nouveaux groupes – le tout gratuitement, s’il vous plaît !

Les utilisateurs disent
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Musique

Le Chinois

Non, le Chinois ne fait pas référence à John Cassavetes (‘Murder of a Chinese Bookie’), au gros navet de Robert Clouse, où à n’importe quel film traitant de la mafia avec un truand asiatique, un juif et un italo-américain… L’origine de son nom est bien plus prosaïque que cela : ce nouveau lieu culturel, made in Montreuil, s’est installé dans les locaux d’un ex-restaurant chinois. Avec une programmation dite « sans concession, sans varietoche » (sic), le Chinois, tout en se targuant d’un éclectisme total, a tout de même tendance à s’orienter vers l’indie rock avec de jeunes groupes comme les Velvet Veins, dont on raffole chez Time Out Paris.

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Le 9b

Ce nom vous rappelle quelque chose ? Le 9 Billards bien sûr, cet ancien bar de la rue Saint-Maur tenu par l'équipe des Disquaires. Installé boulevard de la Villette depuis plusieurs années maintenant, son petit frère a lui aussi rapidement trouvé son public. Des tribus de jeunes Parisiens viennent en effet ici pour manger un bon couscous (gratuit le mercredi soir) ou boire des coups à prix raisonnables en profitant d’une ambiance enjouée et d’une programmation musicale soignée. Car le 9B cache un secret dans son sous-sol, une belle cave bien sonorisée qui donne dans la house, l’électro ou la techno en accueillant de nombreux artistes et collectifs comme Dee Nasty, OTTO10, Voiron, Cracki Records ou Underground Resistance. Une sorte de petit club planqué mais qui n’a pas empêché ce joyeux rade de conserver son bel esprit de quartier.

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
Les utilisateurs disent
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Restaurants

Beaurepaire - Le Mellotron

Installé depuis 2012 dans le chouette quartier du canal Saint-Martin, le Beaurepaire est l’annexe du fameux Café A. Ce restaurant intimiste ne laisse la place qu’à une dizaine de tables en bois, et prend des allures de bistrot à la française avec ses murs de brique, ses rideaux rouges, ses lampes industrielles et son bar en zinc. L’été, la grande baie vitrée s’ouvre pour offrir un bol de soleil aux personnes assises. Devant le grand miroir, sur le mur à proximité des tables, des platines vinyle et du matériel hifi offrent la possibilité aux DJ de venir proposer des sets soul, funk, jazz et hip-hop plusieurs soirs par semaine. Derrière cette initiative se cache l’équipe de la web radio Le Mellotron, qui programme des collectifs comme D.kO Records, la Mamie’s ou encore Radiomeuh à l’heure de l’apéro ou du dîner. Début 2015, le lieu change de nom et s'appelle désormais Le Mellotron.   Mais ici, il n’y a pas que le menu musical pour allécher la clientèle : la carte change tous les jours, et propose des mets appétissants et travaillés, comme des veloutés de champignons, des spaghettis à l'encre de seiche, sauce tomate, crème de burrata et ail noir, ou des tartes aux figues et crème d’amandes pour la partie desserts. Les prix ? Honnêtes, à 11,50 euros le plat du jour avec un café offert, et des formules midi à partir de 14 euros, et 19 pour la plus complète. Malheureusement, nous n’avons pu tester ces plats ce jour-là, la cuisine étant fermée. Néanmoins, la finesse des produits po

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Le Trac

Fini les trucs étriqués et les tracas, le bar Trac dans le 13e transforme votre train-train quotidien. Ouvert à la rentrée 2014 par l'équipe du Djoon, ce nouveau lieu polyvalent s'annonce comme l'endroit incontournable pour les amateurs d'amour, de cocktails frais et de boulettes de Charolaise.  En entrant, un doux sentiment confortable nous envahit. Vous savez, le même que lorsque vous rentrez chez vos parents, qu'il fait bon et que vous n'avez qu'à mettre les pieds sous la table. La salle principale est décorée de façon industrielle avec de grandes tables en bois pour dévorer de savoureux tapas entre 4 et 10 € ou siroter un, voire plusieurs délicieux Trac Punch. Si une légère euphorie vous prend après le second et que vous vous mettez à chantonner "Let's Get In On" de Marvin Gaye, c'est la faute du Trac Punch. A 5 € le verre en happy hour, vous avez le droit !  En face de vous, une magnifique scène qui prévoit d'accueillir de nombreux lives et autres jam sessions, masterclasses, open mics, impros de théâtre et même du stand-up (nous vous déconseillons tout de même de tenter de faire des sketchs après le Trac Punch...). Un « DJ booth » en hauteur laisse imaginer que l'on pourra après minuit pousser un peu les tables et faire quelques pas de danse sur un edit de Bobby Womack. La programmation se veut en effet axée sur une certaine idée de la Black Music, dans la continuité de ce qui se fait au Djoon.  En été, vous pourrez profiter de la grande terrasse, chose qui n'est pas

La note de Time Out
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

Le Motel

Retiré dans un passage près de Bastille, le Motel est un bar où se donne rendez-vous une clientèle électro-pop-rock branchée les soirs de petit concert. Demandez à des serveurs vraiment sympas un cocktail détonant comme le vodka-tatin ou le Joe (vodka-pastèque) ou le Léon des Bois (vodka-citron vert-fraise-menthe). Les planches charcuterie-fromages sont à moitié prix pendant ce moment de grâce qu’est l’happy-hour (18h-21h).

Les utilisateurs disent
  • 4 sur 5 étoiles
En savoir plus
Bars

La Mécanique Ondulatoire

C'est bien connu, Bastille est un repaire de rockeurs. La Mécanique Ondulatoire est un de ces bazars d’objets rétro et meubles vintage répartis sur deux étages. Au rez-de-chaussée un étonnant mur décoré de tous les alcools imaginables donne une idée des cocktails concoctés ici à prix raisonnable. On descend dans la cave pour assister à des sets de DJ ou des concerts rock, ska, punk, ou metal.

Les utilisateurs disent
  • 5 sur 5 étoiles
En savoir plus
+ de bars à musique

Continuer avec...

Les 100 meilleurs bars

Time Out a sélectionné les 100 meilleurs bars de Paris, séparés en 10 catégories : bars à bière, bars à vins, bars à manger, bars à cocktails, bar à musique, bars de nuit, cafés, bars ludiques, bars en terrasse, et bars pas chers.

En savoir plus

Les 100 meilleurs restos

Des cantines simples et gourmandes jusqu'aux repaires des chefs les plus talentueux, en passant aussi par les cafés, les sandwichs, les tables italiennes, asiatiques ou marines : voici nos 100 restaurants préférés. 

En savoir plus

Commentaires

0 comments