Jackets

3e arrondissement

Dans ce quartier branché du Haut-Marais (surnommé comme à la new-yorkaise « le Haut-Ma »), les habitués squattent les terrasses bondées de la rue de Bretagne ou les restaurants tendance qui n’en finissent pas de fleurir dans ce coin de la capitale. Et pourtant, passé minuit, l’ambiance retombe comme un soufflet, obligeant les plus motivés à migrer vers Pigalle ou les Grands Boulevards pour écouter un peu de musique.

Mais depuis quelques mois, un drôle d’oiseau de nuit s’est posé dans la tranquille rue de Picardie, entre les galeries d’art et le restaurant Nanashi. Le Jackets est le nouveau bébé des tenanciers de feu Pompon et du graphiste Andrew Woodhead. Si on retrouve un peu le même esprit du bar déjà cité, on bascule ici du coté noir et on assume à fond l’underground. La devanture sobre et la vitrine embuée attisent la curiosité et invitent à passer les portes, où personne ne nous attend pour nous reluquer de la tête au pied.

On retrouve alors l’esprit convivial d’un bar de quartier à la londonienne, aussi glauque que branché, où l’on n’écoute que du rock en buvant des pintes généreuses. Les serveurs décontractés nous proposent aussi des breuvages de qualité – gin, vodka, rhum, whisky – à des prix standards de bar, pendant que certains s’envoient dans le gosier des shooters (5 euros) ou sirotent des cocktails préparés avec soin par les maîtres du shaker (12 euros). Ici, les Parisiens bien peignés jusqu’à la moustache s’affalent dans des gros canapés de cuir, pas encore pris d’assaut, tandis que se déhanchent les filles en minishort et collants troués sur du rock garage. Un style anglais, complétement assumé, avec une salle parée de murs noirs laqués et ayant comme seule déco des porte-manteaux pour accrocher la fameuse « jaquette ». On se croirait dans les backstages d’un concert indie, où l’on imaginerait bien Pete Doherty défoncé envoyer en l’air les verres posés sur cette vraie malle à instruments qui trône au milieu de la salle, pour en sortir sa guitare qu’il cassera bientôt sur scène. Et si la foule devant le bar vous effraie, pas de panique, ce n'est pas la queue pour rentrer mais le coin pour fumer une clope à la fraîche. Bref, avec tous ces ingrédients plutôt décalés, le Jackets va sûrement nous tenir au chaud tout l’hiver.

Nom du lieu Jackets
Adresse 20 rue de Picardie
3e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au dimanche de 18h à 2h
Transport Métro : Filles du Calvaire
LiveReviews|0
1 person listening