Le Tango (La Boîte à Frissons)

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
Tango Boîte à frissons
3e arrondissement

Salsa, pop, tango, disco, variété… Au Tango / La Boîte à Frissons (quel drôle de nom !) on danse sur tout, pourvu que ce soit rétro. Mme Hervé a conservé la convivialité de cet ancien bal musette : dans la tradition des anciens dancings populaires, la première partie des bals est réservée pour la danse à deux. Des couples gays, lesbiens, travestis, mais aussi hétéros, frissonnent ensemble sur des valses, polka et cha-cha. Le spectacle n’est pas banal, faisant du Tango un club résolument atypique. Peu importe l’âge ou l’orientation des clients, tout le monde est le bienvenu, sauf les « homophobes, sexistes et VIPs ». Le Tango est un club romatique, pas de débauche publique ici, qu'on ne s'y trompe pas ! Vers 0h30, arrive le moment fétiche des habitués, le rite du bal de La Boîte à Frissons : le Madison. C’est le moment pour tous les clients de se retrouver sur la piste avant que le DJ ne lance la soirée avec du Dalida ou du Madonna... du rétro on vous dit !

Nom du lieu Le Tango (La Boîte à Frissons)
Adresse 13 rue au Maire
3e
Paris

Heures d'ouverture Jeudi de 20h à 2h, vendredi et samedi de 22h30 à 5h, dimanche de 18h à 23h
Transport Métro : Arts et Métiers
Prix 8 euros

Average User Rating

1 / 5

Rating Breakdown

  • 5 star:0
  • 4 star:0
  • 3 star:0
  • 2 star:0
  • 1 star:1
LiveReviews|1
0 people listening
Mylene

C'est la première fois que je suis l'objet de ségrégation. Mes amis, une douzaine de copains gays, sont repartis avec moi et décides à n'y plus remettre les pieds. J'ai apprécie leur geste de solidarité mais si j'avais été seule j'aurais fait venir la police pour un constat. J'ai été refoulée au prétexte que j'étais alcoolisée alors que nous venions de passer la première partie de soirée tous ensemble et que le groupe était calme et qu'en dehors d'être une femme je ne me distinguais du groupe en aucune sorte. Impossible de discuter acec le vigile qui s'est calfeutre derrière sa porte et a refusé de donner une explication à cette attitude non seulement scandaleuse mais absolument illégale. .