Dis-moi quelle bière tu bois, je te dirai qui tu es

Petit guide des consommateurs de bière

0

Commentaires

Ajouter +
  • Kronenbourg

    Pour vous, c’est la taille qui compte, et la quantité prime sur la qualité. La bière, ce n’est pas du Château Margaux, pensez-vous, c’est une boisson qui ne coûte pas cher, qui désaltère et qu’on boit vite. Il faut pouvoir la décapsuler avec ses mains, son coude ou ses dents, pour ne pas perdre de temps à chercher un briquet. Pendant les concerts, on peut en renverser un peu sur son voisin, c’est rigolo. Vous aimez la boire pendant un PSG-OM, un PSG-Benfica, un PSG-Guingamp, parfois même pendant un Lorient-Rennes. C’est bien simple, vous buvez tellement de Kronenbourg que vous dites que « ça se boit comme du petit lait », d’ailleurs un jour vous en avez bu à 9h du mat’. Vous aimez moins la bière que ce qui tourne autour : l’ivresse, les copains, les passements de jambe, les pogos. Vous êtes un footeux.

    Kronenbourg
  • Hoegaarden Blanche

    Pour vous, la bière se conjugue en néerlandais. Surtout, c’est comme les robes de mariée, c’est toujours mieux quand elle est blanche. La blonde, bof, la brune, vous n’avez pas faim, vous avez soif, et l’ambrée, c’est quoi ? Il y a dans la blanche ce petit goût de froment pas filtré que vous aimez, cette robe laiteuse qui vous enthousiasme davantage. Vous en buvez avec modération, pas toujours mais quand même, vous êtes dégoûté quand un bar n’en sert pas, vous connaissez aussi l’Edelweiss et la 1664 blanche, vous n’aimez pas le foot. Vous êtes une fille.

    Hoegaarden Blanche
  • 8.6 Bavaria

    Pour vous, la bière se déguste en canette. Il y a ce goût d’alumium ou de fer blanc qui vous plaît, qui vous rappelle les lendemains difficiles post-biture. Vous n’imaginez pas boire une bière avant d’avoir entendu le « pschhh » caractéristique du dégoupillage de l’anneau d’ouverture, c’est votre madeleine de Proust à vous. Vous avez une sensibilité d’extrême gauche mais votre seule concession au capitalisme, c’est la 8.6, parce que vous avez calculé que question rentabilité, c’est sans doute la meilleure. Pas chère, mais très alcoolisée, vous êtes saoul très vite et ça vous plaît. Vous préférez boire dans la rue que dans un bar, quand on vous dit que la Bavaria est dégueulasse, vous prétendez qu’avec le temps on finit par aimer, vous aimez aussi la Maximator d’Amsterdam, vous partagez vos canettes avec votre labrador. Vous êtes un punk à chien.

    8.6 Bavaria
  • Desperados

    Pour vous, la meilleure, c’est la Desperado, mais vous dites « Despe » parce que c’est cool. Pour vous, la bière, c’est fun, c’est latino, c’est jaune pipi avec un nom de film de Robert Rodriguez. Surtout, vous aimez les arômes de tequila et le citron vert, la fête, quoi. Une fois, vous avez bu une Chimay et ça vous a fait bizarre, vous n’avez pas reconnu le goût de la bière. Pareil avec une Thou, il paraît que c’est bon pourtant. Vous buvez de la Despe, mais en vrai vous préférez les cocktails, les mojitos, les caïpis, le whisky, la vodka-pomme ou le vin mœlleux. Au fait, vous aimez la bière ?

    Desperados
  • Tripel Karmeliet

    Avec vous, tout vient par trois. Vous avez triplé votre terminale, mais triplé d’efforts. Vous aimez le triple saut, les threesome, 'Les Triplés' de Nicole Lambert, les trilogies ('Star Wars', 'Le Seigneur des anneaux'), les Trois T, les Trois 8, les 'Triplettes de Belleville'. Vous tournez trois fois votre langue dans votre bouche avant de parler, vous coupez les cheveux en trois, vous faites les choses en trois temps, trois mouvements. Pour vous, la sainte trinité c’est : le froment, l’orge, et l’avoine. Vous êtes seulement en trois dimensions, parce que la quatrième, le temps, n’a plus de prise sur vous quand vous buvez de la Tripel Karmeliet. Vous êtes raide bourré.

    Tripel Karmeliet
  • Kwak

    Pour vous, la bière se boit dangereusement. A l’école, vous étiez surtout doué en chimie. La blouse blanche et les alambics vous fascinaient. Vous n’aimez pas les verres à pied, vous leur préférez le « verre à cocher », avec son design particulier, cette sphère qui vient former la base et qui empêche de reposer le verre sur la table. Vous aimez qu’un petit support en bois tienne votre verre, pour vous la jouer médiéval. La première fois que vous avez bu de la Kwak, vous en avez renversé partout sur vous, on ne vous avait pas prévenu que la forme du verre provoquait un phénomène physique : des appels d’air peuvent accélérer soudainement le débit de la bière, qui jaillit d’un seul coup sur le buveur. Vous avez aimé l’expérience et vous en avez redemandé. Vous aimez qu’on vous souille à l’ancienne, vous êtes le marquis de Sade. 

    Kwak
  • Punk IPA de Brew Dog

    Vous ne jurez que par les créations de Brew Dog. Vous connaissez la signification de IPA (India Pale Ale), vous êtes abonné à Bière Magazine, autrefois vous receviez Culture Bière. Vous connaissez la différence entre fermentation haute et basse, vous avez parfois essayé de fabriquer de la bière dans votre cuisine, vous avez plusieurs bières d’avance dans votre frigidaire, toujours. Vous chassez les nouveautés chez les cavistes, vous ne buvez plus jamais de Stella, de Carlsberg ou de Leffe. Vous savez qu’une gueuze n’est pas une femme miteuse. Vous allez boire des coups à la Fine Mousse, au Supercoin, à l’Express de Lyon, vous écoutez Queens Of The Stone Age et Mastodon. Vous êtes un metalleux en milieu urbain, pas très loin du hipster, faites attention.

    Punk IPA de Brew Dog

Kronenbourg

Pour vous, c’est la taille qui compte, et la quantité prime sur la qualité. La bière, ce n’est pas du Château Margaux, pensez-vous, c’est une boisson qui ne coûte pas cher, qui désaltère et qu’on boit vite. Il faut pouvoir la décapsuler avec ses mains, son coude ou ses dents, pour ne pas perdre de temps à chercher un briquet. Pendant les concerts, on peut en renverser un peu sur son voisin, c’est rigolo. Vous aimez la boire pendant un PSG-OM, un PSG-Benfica, un PSG-Guingamp, parfois même pendant un Lorient-Rennes. C’est bien simple, vous buvez tellement de Kronenbourg que vous dites que « ça se boit comme du petit lait », d’ailleurs un jour vous en avez bu à 9h du mat’. Vous aimez moins la bière que ce qui tourne autour : l’ivresse, les copains, les passements de jambe, les pogos. Vous êtes un footeux.


L’avis des utilisateurs

1 comments
Marc D
Marc D

Kwak est une bière belge et surtout pas italienne !!