Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime

Top 10 des meilleurs bars

Sélection des dix meilleurs bars par catégorie

Experimental Cocktail Club

Bars à cocktails. Fini les sempiternels mojitos et caipirinhas. Après avoir testé les mixtures de l’Experimental Cocktail Club, vous tirerez un trait sur ces cocktails ennuyeux qui sont ce que le hamburger-frites est à la gastronomie française. Paris manquait de ce type d’endroits très en vogue à New York, les Mixology Bars qui réinventent les cocktails avec des alcools rares, des jus de fruits frais et des épices subtiles. Le Tommy’s Margarita Especial est par exemple un démentiel mélange de tequila Arette - 100 % agave, citron vert pressé, miel d’agave bio infusé à la vanille bourbon et clous de girofle. Le Bee’s Kiss est un équilibre entre rhum jamaïcain Appleton VX, crème, miel de fleurs bio et poivre concassé d’Indonésie. Si vous êtes novice, ruez-vous d’urgence dans ce discret bar du quartier de Montorgueil pour réveiller votre palais. Une fois les lourds rideaux pourpres poussés, on s’installe dans une salle aux pierres et poutres apparentes et à la déco baroco-design étudiée (lustres Stark, canapés capitonnés). Le spectacle est assuré par les bar tenders qui s’agitent avec leurs shakers. La semaine l’ambiance est feutrée, le week-end le bar est investi par des DJs et une foule de noctambules qui viennent y trouver refuge après 2h. Il devient alors impossible de trouver une place assise. Pas d'happy-hour.

En savoir plus
Les Halles

Le Connétable

Bars de nuit. A boire, escuyer ! Avec un tel nom (le connétable était un comte chargé des écuries royales) on s’attend à trouver une taverne moyenâgeuse en plein cœur du Marais. Et effectivement, on en est pas si loin : cet hôtel particulier du cardinal de Retz est une salle de caractère aux poutres apparentes, QG des noctambules de tous âges. Cette faune contemporaine vient boire un dernier verre, ou plutôt deux, trois… le bar ferme à l’aube, vous avez le temps de perdre le compte. En journée, le Connétable montre un tout autre visage : celui d’un restaurant chic du Marais. D’abord on ne se marche pas dessus, l’ambiance est feutrée, la clientèle plus âgée et la salle à l’étage est ouverte. Dans la plus pure tradition gastronomique française, le menu propose des viandes et des poissons bien en sauce (comme l’émincé de dinde aux cèpes) généreusement accompagnés de pommes de terre sautées à l’ail et de bon vin charpenté. Ici on aime les produits du terroir de qualité et on privilégie le goût plutôt que la diététique. L’addition est un peu salée, mais reste raisonnable pour le quartier. A 20h-21h presque tous les jours, des petits groupes de chanson française s'y produisent.

En savoir plus
Le Marais

Le Baron Rouge

Bars à vins. Le Baron Rouge est un rendez-vous immanquable pour tous les amateurs de bonne chère qui viennent faire leurs courses sur le marché d’Aligre, à l’heure ou les stands plient boutique et où les estomacs crient famine. On vient ici satisfaire son palais avec des bons crus du terroir, dans une ambiance franchouillarde, sans devoir étaler ses connaissances en œnologie. Le dimanche on peut même y déguster des huîtres avec un bon Sancerre, ou un bon rouge charpenté avec une assiette de charcuterie. Dans cet antre minuscule à la gloire de Bacchus, les murs sont tapissés de bouteilles et de tonneaux empilés du sol au plafond. A l’heure de l’apéro, si vous arrivez un peu tard, n’espérez pas poser un demi-coude sur le zinc, vous resterez probablement sur le trottoir comme la plupart des clients. Les initiés du quartier portent ici leurs bouteilles vides pour acheter du vin en vrac puisé à la barrique. Les autres peuvent choisir de bons crus dans une sélection à emporter.

En savoir plus
L'Est de Paris

Le Bistrot des Dames

Bars en terrasse. Le Bistrot des Dames est un repère connu des habitués du quartier, dans cette rue des Dames animée. Si l’intérieur est accueillant, avec son joli comptoir à l’ancienne, sa déco rétro agrémentée d’affiches de réclames d’un autre temps, le Bistrot des Dames est connu pour son petit paradis de jardin, un havre de verdure secret. Ce restaurant bar à vin n’est malheureusement pas ouvert l’après-midi, en revanche le soir et le week-end, c’est l’endroit rêvé pour emmener tous vos amis qui affirment que Paris n’est que bitume et pollution et pour profiter d’un dimanche matin ensoleillé dans la verdure. Une vaste carte des vins vous laissera hésiter entre plusieurs bons crus, demandez conseil si vous ne savez lequel choisir. Pour les petites faims, on peut opter pour une belle salade (dans les 15 euros). Pour les grosses faims, les entrées (carpaccio de canard délicieux, artichauts et mozzarella di buffala) et les plats sont tout aussi recommandables. La carte propose un grand choix de poissons (le pavé de thon saisi à la sauce balsamique vaut le détour), pour finir avec un excellent dessert (sorbet de poire au cognac, crème brûlée au gingembre…). Le personnel est souvent débordé mais très sympathique. Un sans faute pour ce bar-restaurant qui se trouve au pied d’un hôtel pour jeunes touristes.

En savoir plus
Batignolles

Aux Folies

Bars pas chers. Ce bar est une institution à Belleville, toute la jeunesse de ce quartier animé s'y retrouve à toute heure, devant un petit noir pour feuilleter son journal l'après-midi ou pour prendre l'apéro le soir venu. Le Folies porte le nom d’une guinguette qui existait aux portes de Paris au XVIIIe siècle, lorsque le quartier s’appelait la Courtille et que le carnaval de Paris déchaînait les foules. Aujourd’hui ce bar n’est plus aussi bucolique, les rues ont remplacé les vignes, mais l’endroit est tout aussi populaire. On s'installe sur une terrasse bondée été comme hiver, car elle est chauffée et ensoleillée au dernières heures de la journée. Trouver une chaise et un endroit pour caler sa chaise est un défi, mais on s'accomode toujours de la place que l'on trouve. A 2,5 € la bière et 4,5 € le cocktail, on recommande des tournées sans complexe jusqu'à la fermeture. Le soir des néons rouges s’allument au-dessus du comptoir de ce bistrot chaleureux, où les serveurs efficaces restent sympathiques malgré le monde. En été, la terrasse s'étend sur l’étroite rue Dénoyez qui fait l’angle. Le week-end dans cette rue presque piétonne, des ateliers d’artistes ouvrent leurs portes, des petits groupes de musique s’installent, les graffeurs repassent une fois encore les fresques de graffiti.

En savoir plus
Belleville

Les 36 Corneil

Bars à tapas. Retenez bien l’adresse, car ce bar à tapas ouvert fin 2010 par un certain Cornélius (d’où le nom) ne signale sa présence par aucune enseigne. En revanche, difficile de ne pas se laisser tenter quand on aperçoit à travers les larges vitres l’atmosphère chaleureuse du lieu. Pas de population m’as-tu-vu ici, mais plutôt des habitués du quartier qui viennent boire un verre de vin ou une bouteille à la ficelle, choisie sur les bons conseils du patron. On y mange également, et très bien, des « Canailles », c’est-à-dire des tapas à la française, dont la carte change régulièrement. Trois canailles pour 12 euros, ou cinq pour 15, les prix sont vraiment bon marché compte tenu de la qualité des plats. Sous le regard d’un immense épouvantail planté derrière le bar, vous pourrez aussi danser le week-end sur de la disco et du rock. Bref, une excellente adresse du 9e arrondissement.

En savoir plus
9e arrondissement

UDO Bar

Bars à bières. Dans ce petit bar de quartier remuant, il flotte une sympathique ambiance berlinoise. Live d’électro minimale branchée, ambiance décontractée, bières importées, tout rappelle la capitale allemande. Surtout les « currywurst », une spécialité de saucisses au curry, que l’on arrose généreusement de bière à la pression, avec l’une des deux Paulaner, fruitées et légères, ou bien avec une Früh Kolsch ou une Kölschkranz (à vos souhaits !). En bouteille, vous ne serez pas déçus non plus par la palette de bières réputées outre-Rhin, comme la Triple Cauwe, la Rohaus ou la Jever. On peut aussi s’enfiler un shot de Jägermeister ou un cocktail à base de vodka, comme le Moscow Mule, une mixture berlinoise à base de concombre, ou la vodka rhubarbe si vous voulez vous rappeler des tartes de mamie de votre enfance tout en picolant. Au milieu de quelques tables dépareillées, on se fraye péniblement un passage à l’heure d’affluence, il est même difficile de trouver sa place pour danser. Mais on aime sautiller serré contre ses voisins en trinquant bruyamment.

En savoir plus
Oberkampf

Le Zéro Zéro

Bars-clubs. L’être humain est hautement compressible : si vous en doutez, l’expérience est validée chaque week-end au Zéro Zéro. Dans ce bar qui attire une foule démesurée dans quelques mètres carrés, ouvrir la porte est déjà une bataille. La seule solution pour avancer est de danser en renversant le moins possible sa bière. Mais ici on n'a pas peur de mouiller sa chemise, on se lâche vite dans cette ambiance survoltée et festive. La raison d’un tel succès ? Le son d’abord. Tous les jours, les platines posées ici sont maniées par des DJs pointus, souvent house, minimale et hip-hop/funk. Le décor aussi : une tapisserie à fleurs orange seventies qui disparaît derrière les graffitis du sol au plafond. On n’est plus tellement habitué à autant de liberté à Paris. L’équipe surtout : des jeunes patrons qui mettent le feu tous les soirs à la boutique. Les cocktails aussi : daïkiri fraise et autres créations savoureuses sont à prix plancher (6,5 à 7,5 €). Mais la botte secrète du lieu, c’est le Zéro Zéro, un breuvage à base de rhum-gingembre dont la formule est gardée jalousement secrète, et dont le cours a évolué de 2,80 à 3 euros en 15 ans.

En savoir plus
Bastille

Comptoir Général

Bars alternatifs. Enfin un lieu alternatif à Paris comme on en trouve à Barcelone. Dans une ancienne étable de 600 m2 a été aménagé ce bar décalé, faussement négligé, à la déco un brin coloniale avec son sol en damier, des lustres sans âge, des tapis rouges et des souvenirs d’Afrique entassés dans tous les coins. En entrant, on est bluffé par l’espace du lieu : deux immenses salles assez sombres reliées par le fumoir, un jardin de végétation tropicale dans une immense verrière qui crée un puits de lumière. Dans un autre coin, un cabinet de curiosités vaut le coup d’œil : squelettes, plumes d’oiseaux rares, animaux empaillés sont soigneusement exposées. Hipsters, bobos et familles : le public est varié mais très parisien. On aime l’ambiance du lieu, le cadre surprenant, les fauteuils dépareillés, les cocktails pas trop chers, la musique afro et les assiettes abordables de spécialités asiatiques. On aime moins la guerre des places qui s’y joue et la queue à l’extérieur à partir de 20h, qui oblige les clients à attendre désespérément que le lieu se vide pour pouvoir rentrer (ce qui peut prendre des heures). Pour être certain de profiter du lieu, venez plutôt en journée. Le Comptoir Général est caché derrière un îlot de maisons au bord du canal Saint-Martin et ouvert seulement à partir de 17h en fin de semaine. Le week-end, un brunch franco-africain est proposé à 16 euros, mais pensez à réserver car il est souvent complet.

En savoir plus
Canal Saint-Martin

Le Motel

Cafés-concerts. Retiré dans un passage près de Bastille, le Motel est un bar où se donne rendez-vous une clientèle électro-pop-rock branchée les soirs de petit concert. Demandez à des serveurs vraiment sympas un cocktail détonant comme le vodka-tatin ou le Joe (vodka-pastèque) ou le Léon des Bois (vodka-citron vert-fraise-menthe). Les planches charcuterie-fromages sont à moitié prix pendant ce moment de grâce qu’est l’happy-hour (18h-21h). On s'installe au fond, sur des canapés de brocante dépareillés face au bar en arc-de-cercle. Plus tard dans la soirée, des DJ envoient leurs sets qui chauffe un dancefloor plus que saturé le week-end. Les mardis, mercredis et un dimanche sur deux, on vient profiter d'un « pop quiz », un jeu qui attire des habitués calés en raretés musicales.

En savoir plus
Bastille

Les 100 meilleurs bars

Le choix n'a pas été facile, mais Time Out a sélectionné pour vous les cent bars les plus sympas à Paris. Pour vous y retrouver, ils sont classés par thématiques : bars à cocktails, bars à vins, bars à tapas, bars à bières, bars pas chers, bars en terrasse, cafés-concerts, bars-clubs, bars de nuit ou bars alternatifs, choisissez votre soif ! La suite

En savoir plus

Commentaires

0 comments