Où manger mexicain à Paris ?

Les adresses de la rédaction

© Time Out / Laurie Grosset
Envie de manger mexicain ? Bonne idée. Aller n'importe où ? Mauvaise idée. La nourriture mexicaine a ceci de complexe qu'elle ne souffre pas l'erreur. A l'image de la cuisine traditionnelle japonaise mais dans un genre radicalement opposé, la gastronomie du Mexique comme celle de toute l'Amérique latine nécessite des ingrédients frais, bien travaillés, des viandes longuement cuites et préparées avec soin. Le soin, c'est d'ailleurs ce sur quoi nous avons misé pour réaliser cette sélection. De l'artisanat culinaire du Nopal à la gastronomie à emporter de la Cantine California et de Chipotle, en passant par la très branchée Candelaria, le Mexique vous ouvre enfin ses portes et ses bonnes tables. Les amateurs de bons breuvages devraient également y trouver leur compte : entre une bière Sol ou un bon cocktail, le pays de Zapata a définitivement de la ressource.

Les adresses de la rédaction

El Nopal

Notre sélection

Au Mexique, un nopal est une sorte de cactus en forme de raquette. A Paris, c’est un micro-resto niché dans le 10e arrondissement, à deux pas du canal Saint-Martin. Un tout petit lieu à la devanture violette où l’on sert tout au long de la journée six spécialités du pays : des beignets de maïs surnommées des gorditas à 3,50 €, des quesadillas El Nopal avec les fameux nopalitos à 7,50 €, ou encore des tortas (un pain rond avec de la viande, de l’avocat, des tomates…) pour 8,90 €. De la street-food de qualité concoctée sur place par deux cuistots, dans une cuisine aussi grande qu’un mouchoir de poche. Car si le lieu compte une chaise dans l’entrée, n’y comptez pas trop. Le mieux reste encore d’emporter son petit boudin d’aluminium jusqu’au jardin Eugène Varlin et de déguster son sandwich face aux écluses. D’ailleurs quitte à emporter son casse-croûte, et à déjeuner au bord du canal autant se payer chez El Nopal, l’un des meilleurs burróns de la capitale. Des haricots rouges, de la tomate, du riz, de la viande (au choix poulet, bœuf, porc mariné…), et quelques fins morceaux d’avocat enroulés dans une tortilla de blé chaude. Copieux, frais et savoureux.

En savoir plus
10e arrondissement

Candelaria

Notre sélection

Une excellente taqueria ou l'on vient siroter un bon cocktail en picorant des tacos et tostadas.Les tacos, enfin à la mode à Paris ? Oui, grâce à cette taqueria mexicaine où des Parisiens branchés cotoient des expats' Anglais et Américains qui se donnent rendez-vous ici. On peut y picorer de délicieux tacos et des tostadas pas chers (3 euros pour un, 5,50 euros pour deux), remplis de viande épicée ou de fromage mexicain et de légumes.  Les tortillas sont faites maison et la sauce piquante remue. La toute petite salle blanche avec sa cuisine ouverte, quelques tabourets et tables d’hôte ne laissent pas deviner que derrière la porte du fond se cache un bar branché où on peut siroter une margarita ou des créations du barman telles la guêpe verte (tequila, citron vert, piment, concombre, épices et sirop d’agave) dans un cadre cosy, sur un fond musical mixé par des DJs.Voici les 100 meilleurs bars de Paris sélectionnés par Time Out Paris - cliquez ici pour voir la liste complète. La Candelaria fait également partie de notre dossier des "50 plats qui font Paris" : Voir le dossier complet

En savoir plus
3e arrondissement

Cantine California

Notre sélection

Paris s’est piqué d’une nouvelle lubie. Il aura suffi qu’une Californienne prenne les commandes d’un Camion fumant, et voilà qu’une autre cantine volante arpente désormais les rues de la capitale hexagonale. L’Amérique sur quatre roues, version fine bouche. Et quand on voit la file indienne qui patiente sagement devant le food truck organic de Jordan Feilders, on se dit que la tendance a décidément le vent en poupe. Faut-il être fou pour attendre 40 minutes, debout, à l’heure pressée du déjeuner, prêt à tout pour déguster un burger à 11 euros ? Oui, un peu. Mais le street, c’est tellement chic. Au menu : burgers et tacos, avec en bonus le burger à la mode tex-mex. Aux fourneaux : Sanna, une Finlandaise, épaulée par des sous-chefs américains et mexicains. Une belle équipe aux références solides et cosmopolites pour un résultat au poil, malgré quelques petits détails qui piquent : l’attente, les frites un peu molles ce jour-là ou les ruptures de stock (et notamment ces derniers cupcakes qui nous ont tristement filé sous le nez). Mais rien de grave, il faut dire que nous nous étions pointés, la mine en fleur, au beau milieu du rush de 13h30. De très légères contrariétés, donc, relevées par un service des plus agréables et qui n’empêchent pas les tacos d’être bien garnis – avec de vrais black beans s’il-vous-plaît – ou les burgers d’être copieux et savoureux. On repart repu et satisfait, du ketchup plein les doigts et convaincu que si la Cantine California est encore pour le mome

En savoir plus
Paris

Chipotle

Véritable institution aux États-Unis où l’enseigne est l’une des seules à proposer une once de salade et de légumes dans ses sandwichs, la chaine Chipotle a ouvert en France il y a de cela déjà deux ans. Une bonne nouvelle pour les amateurs de nourriture rapide et de burritos. Car, si le mot fast-food fait aussi peur de ce côté-ci de l’Atlantique qu’une statue de Ronald McDonald en bordure de rocade, il n’en reste pas moins que la nourriture servie chez Chipotle est bonne et que c’est tout de même le principal.Certes un peu pompeusement annoncés comme gastronomiques, les sandwichs (un burrito ou trois tacos pour 9 €), assiettes et salades du plus américain des Mexicains sont très bons, bien meilleurs que dans la plupart des taquerias que l’on connait à Paris, sans pour autant égaler notre favori El Nopal. La composition est au choix, entre haricots blancs ou noirs (frijoles), poivrons, oignons, guacamole en option et plusieurs choix de viandes, à choisir braisés (bœuf ou porc) ou marinés-grillés (poulet ou bœuf). Au jeu de la customisation, la carte de Chipotle gagne haut la main.Les ingrédients sont presque tous étiquetés bio, label rouge ou AOC. Cela fait toujours étrange dans un fast-food, mais l’on ne peut que féliciter l’initiative. Une fois votre sélection réalisée, il vous reste plus qu’à asperger le tout de l’un des trois tabasco proposés (dont un spécialement réalisé pour la chaine) et le tour est joué.

En savoir plus
Chaussée d'Antin

Le Dépanneur, Pigalle

Pigalle n'en finit plus de prospérer et de voir de nouvelles enseignes fleurir ses rues. La dernière en  date, c'est le Dépanneur, un diner made in 9e, qui sent bon le burger chaud... mais pas seulement ! A l’extérieur, une jolie terrasse, tout à fait appréciable l'été. Et à l’intérieur : loin de l'imagerie classique d’un diner tout droit sorti d'un épisode de Beverly Hills, le zinc a laissé place à un look total bois du plus bel effet. Quelques cactus viennent orner les tables. Finalement, l'allure générale nous rapproche plus du Mexique que des Etats-Unis.La carte confirme l’impression. Pour attaquer : tacos de carnitas y frijoles, soit 3 tortillas maison garnies d’épaule de porc, bio, épicée et mijotée pendant 6 heures, de chipotle salsa, de coriandre et d’haricots noirs (14 euros). Une belle entrée en matière, fraîche et savoureuse. La température monte doucement d'un cran. Et voilà vos vieux souvenirs d’espagnol 2e langue qui ressurgissent soudain, au détour d’une énième gorgée de cocktail maison (autour de 12 euros, délicieux).Changement de cap. L’aventure se poursuit avec l’un des burgers de la carte, le « Half moon » : boeuf bio maison, bleu d'Auvergne, sauce barbecue, oignons rouges et frites maison (16 euros). Mention très bien (il faut dire que c’est Jordan Feilders, le proprio de la Cantine California, qui s’agite en cuisine). Le fromage est bien présent et savoureux, les oignons fondants, la sauce sucrée juste comme il faut et les frites, délicieuses, et en belle

En savoir plus
Pigalle

Mexi & Co

Vous étiez en train de flâner dans le quartier ou de badiner à la bibliothèque, quand soudain vous sentez une petite faim se creuser. Un bon spot pour la combler ? Mexi & Co, charmante taverne, qui donne aussi dans l’épicerie. L’intérieur est bariolé, habité de nombreux produits mexicains, de bouteilles de vins sud-américains. En l’air, perroquets, lustre improvisé avec des bouteilles de Sol et autres trésors jouent aux suspensions. Au milieu de l’espace, trône une grande table commune entourée de haut tabouret, tandis que sur les côtés, bien disciplinées, s’alignent quelques places supplémentaires. Mais puisqu’aujourd’hui, il fait beau et presque chaud, c’est en terrasse que vous atterrissez. La carte ne s’étale pas. Six entrées (autour de 6 euros), trois plats (entre 9 et 10 euros) et un menu déjeuner (10 euros). Rien de très surprenant – nachos au fromage, burritos, guacamole, nachos au poulet, etc. Les ingrédients se répètent un peu d’une recette à l’autre, mais on ne rechigne pas devant ces assiettes, gourmandes et plutôt copieuses. Ce n’est pas de la grande cuisine, certes, mais cette pause, simple et rassasiante, devrait suffire à vous redonner des couleurs. Et si ce n’était pas suffisant, il y a toujours la marguarita (pichet à 11 euros).

En savoir plus
La Sorbonne

El Guacamole

Une devanture verte pétante en plein cœur du 10e arrondissement pour une authentique taqueria mexicaine. Pas loin du quai de Valmy et du carrefour de République, El Guacamole est grosso modo la version fast-food/street-food de deux enseignes réputées appartenant au même groupe : Anahuacalli et El Hacienda del Sol. Situé dans une rue calme, le lieu a peu de places assises à l’intérieur, la salle étant bigrement étroite. Toutefois, si le temps le permet, n’hésitez pas à vous installer en terrasse pour commander l’une des trois formules proposées (le choix dépendra surtout de ce que vous voulez boire). Pour 10 € ce sera de l’eau ou un soft, pour 14, une Corona, et pour 17, une margarita maison (fraîche et corsée), accompagnés de trois tacos au choix. Les tacos sont simples mais savamment préparés, au bœuf (délicieux carne asada), au poulet, au porc, aux champignons... Et à la carte, le dépaysement continue avec burritos, guacamole, ceviche (poisson mariné) et napalitos (cactus). Une bonne petite adresse de cuisine typique mexicaine, où l’on s’en sort pour pas trop cher, avec l’impression d’avoir fait voyager son palais.

En savoir plus

El Sol y La Luna

Le soleil et la lune se sont donnés rendez-vous dans ce petit restaurant latino-américain. Aux commandes, on retrouve les gérants de la petite épicerie Mexi & Co, située à quelques encablures de là. D’ailleurs, les indices ne trompent pas, il y a bien un air de famille. Même décoration faite de bric et de broc, de perroquets volant dans les airs, de babioles suspendues au plafond. Même carte simple et gourmande, même esprit convivial, mêmes formules au doux rapport qualité prix (le midi en semaine 10 euros, pour un plat, un dessert et un café, le week-end 19 euros pour une entrée, un plat, un dessert et une boisson).A l’heure du déjeuner, les places sont vite occupées par les habitués du quartier, qui semblent se repaitre avec plaisir des petits plats aux accents tex-mex, mexicains, cubains, vénézuéliens, colombiens ou guatémaltèques qui s’affichent à la carte. Empanadas (très bons), guacamole et chips de maïs, tortilla, ayaca ou encore saucisse colombienne s’occupent de lancer les festivités. Puis, burrito (consistant), quesadillas, soupe, salade, viandes variées, chili con carne et arepas viennent faire de la résistance. Ici, on ne fait pas vraiment dans la dentelle. Les assiettes qui s’amènent sont fraiches et solides, il y a là de quoi réchauffer les coeurs. Une jolie cantine, donc, sans prétention, idéale pour faire une halte un midi. Attention, le soir, les prix grimpent un peu (formule à 28 euros, avec cocktail, entrée, plat et boisson).

En savoir plus
La Sorbonne

Tortillas & Co

Notre sélection

Entre Gare de l’Est et Strasbourg - Saint-Denis, le ventre affamé a surtout le choix entre les restos indiens du passage Brady, les sandwiches kurdes tels que Urfa Dürüm et désormais des bistros branchés, comme le Paris New-York ou la Quincaillerie. Mais pour ceux qui pensent que le changement gastronomique, c’est maintenant, il existe aussi un petit restaurant mexicain qu’il faut absolument connaître. Situé au début de la rue Paradis, il ne paye pas de mine. Pourtant, les habitués du quartier savent qu’il faut s’y ruer dès que la faim taraude : accueil chaleureux par un serveur vénézuélien, patron qui met la main à la pâte, portions généreuses, prix d’ami, tout pour plaire. A Tortillas & Co, ce sont les couleurs du Mexique et de toute l’Amérique latine qui se déclinent en plats, salades et tortillas. Seul souci, le choix est si grand qu'il vous faudra revenir pour tout tester, des burritos aux tacos, en passant par les empanadas, le chili con carne ou les fajitas. Tout est très bon, même si la galette est parfois trop grillée (on aime ça, alors on ne s'en plaint pas) et le cadre n'est pas le top du glamour. Après tout, on parle de fast-food avec un menu qui tourne autour de 10 euros. Quand on demande au patron s'il assure la livraison à domicile, il nous répond qu'il a essayé, mais que les livreurs n'étaient pas assez professionnels. Les plats arrivaient dans un sale état, pas toujours à l'heure, alors il a mis fin au désastre. Pas de quoi abandonner l'idée toutefois, puisq

En savoir plus
Gare du Nord/ Gare de l'Est

Portrait d'un restaurateur mexicain

Commentaires

4 comments
Frank C
Frank C

Et "The Studio", le premier restaurant Tex Mex à Paris ?

Nathalie C
Nathalie C

En tant que mexicaine ça me rend triste que l'on mélange encore aujourd'hui la cuisine mexicaine et le "tex-mex". Si vous voulez gouter la vraie cuisine mexicaine à Paris, El Nopal, Itacate, Anahuacalli, Besame Mucho, Candelaria, Hacienda del Sol, Guacamole... sont des meilleurs options... entre autres! Ces restos vous feront vraiment voyager au Mexique!
Le Chipotle est une chaine américaine de cuisine tex-mex... El Sol & la Luna est un bon resto, mais pas pour la cuisine mexicaine, les plats colombiens et venézueliens sont bien meilleurs...

Silvia M
Silvia M

@Nathalie C Merci Nathalie! Je suis aussi mexicaine et je partage 10000% ton avis, le Tex-Mex a rien a voir avec la cuisine mexicaine. Mon préféré à Paris: El Nopal!


Time Out, stp! révisez votre cours de géographie, le Mexique n'est pas l’Amérique Centrale! Mexique est situé dans l'AMERIQUE DU NORD!!!!

S D
S D

miam   ;;;; miam