Festival Paris Cinéma

Du 5 au 12 juillet 2014

0

Comments

Add +
  • Sils Maria

    d'Olivier Assayas

    Sils Maria
  • Jauja

    de Lisandro Alonso

    Jauja
  • Winter Sleep

    de Nuri Bilge Ceylan

    Winter Sleep
  • Sunhi

    de Hong Sang-Soo

    Sunhi
  • L'Enlèvement de M. Houellebecq

    de Guillaume Nicloux

    L'Enlèvement de M. Houellebecq
  • Les Combattants

    de Thomas Cailley

    Les Combattants
  • Dracula (ciné-concert)

    de Guy Maddin

    Dracula (ciné-concert)
  • Timbuktu

    d'Abderrahmane Sissako

    Timbuktu

Sils Maria

d'Olivier Assayas

Du 5 au 12 juillet 2014, entre le Nouveau Latina, le Louxor et le Gaumont Opéra, le Festival Paris Cinéma propose de découvrir quelques-uns des films les plus enthousiasmants des mois à venir.


Commençons par deux des meilleurs longs métrages qu'on aura pu voir au dernier Festival de Cannes : d'abord sa Palme d'or, 'Winter Sleep' de Nuri Bilge Ceylan (le 6 juillet, à 18h au Gaumont Opéra Capucines), mais aussi l'étonnant, graphique et mystérieux 'Jauja' de Lisandro Alonso avec Viggo Mortensen (le 6 juillet, à 21h au Louxor). Présents en compétition officielle, 'Timbuktu' d'Abderrahmane Sissako et 'Sils Maria' d'Olivier Assayas se verront également présentés ici en avant-première, respectivement les 3 et 9 juillet.


Egalement venus de Cannes, 'Les Combattants' de Thomas Cailley (avec Adèle Haenel et Kevin Azaïs), 'Bande de filles' de Céline Sciamma, 'Geronimo', la comédie musicale de Tony Gatlif, et le surprenant 'Mange tes morts' de Jean-Charles Hue, seront aussi projetés à Paris Cinéma. De nombreuses rencontres accompagneront ces différents films, que ce soit avec les actrices Adèle Haenel, Leïla Bekhti et Juliette Binoche, ou le réalisateur Abderrahmane Sissako.


D'autres films, moins médiatisés mais attendus avec impatience, donneront également lieu à des avant-premières. Notons parmi celles-ci 'L'Enlèvement de Michel Houellebecq' de Guillaume Nicloux (où l'auteur des 'Particules élémentaires' se retrouve séquestré par un boxeur, un gitan et un street-fighter, le 5 juillet, à 19h au Gaumont Opéra Capucines) et 'Sunhi', le dernier film de ce bon vieil Hong Sang-soo (le 8 juillet, à 21h15 au Louxor).


Mais ce n'est pas tout. Outre ses nombreuses avant-premières, Paris Cinéma propose de nombreuses programmations thématiques. Citons par exemple une carte blanche à Sylvie Pialat, ancienne collaboratrice et compagne du réalisateur d''A nos amours', productrice au sein de sa société Les Films du Worso, qui viendra notamment présenter 'Cortex' de Nicolas Boukhrief (avec André Dussollier) ou 'Le Roi de l'évasion' d'Alain Guiraudie. Un cycle « La comédie française au féminin » viendra quant à lui convier des films de Noémie Lvovsky, Julie Delpy ou Valérie Donzelli. Et l'on pourra évidemment retrouver, en parallèle, pas mal de monuments de l'histoire du cinéma, de Renoir à 'Massacre à la tronçonneuse' en passant par Ford, Losey, Wenders, Preminger ou Hitchcock. Et c'est sans compter la sélection de courts métrages et les films pour enfants (parmi lesquels le très joli 'Les Nouvelles Aventures de Gros Pois et Petit Point'), également sélectionnés par Paris Cinéma.


Enfin, un cycle « Musique et cinéma » bénéficiera, hors les murs, d'un écran de 14 mètres par 12 sur les berges de Seine, aux ports de Solférino et du Gros Caillou (situé entre les ponts des Invalides et de l'Alma), promettant un ciné-karaoké géant (où l'on pourra chanter à tue-tête les airs des films de Demy, de 'Hair' ou de 'West Side Story') et des ciné-concerts réjouissants. Ainsi ira-t-on écouter Serge Bromberg pianoter son concept 'Retour de flamme' sur des images inédites de Buster Keaton, le guitariste de jazz Sylvain Luc accompagner le film de Guy Maddin 'Dracula, pages tirées du journal d'une vierge'. Et de son côté, W.F. Murnau se verra doublement mis en musique, par le saxophoniste bricoleur François Ripoche (pour 'Tabou', coréalisé par Murnau avec Robert Flaherty) et le groupe d'électro français Turzi (sur l'incontournable 'Nosferatu').


Ouf... Et tout cela en une semaine ! Comme quoi il s'en passe, des choses, l'été à Paris.


Télécharger le programme complet.



L’avis des utilisateurs

0 comments