Les pires comédies françaises de 2013

0

Commentaires

Ajouter +

Le 28 décembre dernier, le producteur Vincent Maraval a lancé une polémique en rédigeant une tribune dans Le Monde, qui s'ouvrait sur ce jugement sévère : « L'année du cinéma français est un désastre. » Depuis, bien des réponses ont relativisé cette phrase avec une myriade d'arguments que nous ne disputerons pas ici. En revanche, il ne nous a pas échappé qu'une avalanche de comédies populaires s'apprête à fondre sur le cinéma français en 2013, pour le pire plutôt que pour le meilleur. En témoignent ces quelques bandes-annonces navrantes, où les blagues ratées succèdent aux intrigues éculées. Si le cinéma hexagonal peut se targuer d'être l'un des rares à résister encore à l'envahisseur américain, force est de constater le niveau actuel bien médiocre de ses comédies populaires, un art dans lequel il avait pourtant parfois réussi à exceller.



Pourquoi ça fait peur : Parce qu'un film avec « Profs » dans le titre rappelle trop l'atrocité commise dans les années 1980 par Patrick Schulmann avec Patrick Bruel et Fabrice Luchini. Parce qu'il y a des chorégraphies et des chansons originales à l'intérieur, parce que Kev Adams joue un adolescent aussi crédible que Marion Cotillard qui meurt. Parce que c'est comme ça.

Acteur ringard qui vient cachetonner :
Christian Clavier.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Isabelle Nanty et François Morel.

Le détail qui tue :
Le film est adapté d'une bande dessinée déjà pas drôle.

Pourcentage de bons sentiments baveux :
50 %. On imagine qu'à la fin, les profs et les élèves s'aimeront bien quand même. Et tout le monde aura son bac.

La bonne comédie à voir à la place :
'Les Beaux Gosses' de Riad Sattouf.

Le titre de la suite si le film marche bien :
'Titeuf' en animation 3D, incarné de façon magistrale par Mimie Mathy en performance capture, César d'honneur en 2015.

Date de sortie :
17 avril 2013.


Pourquoi ça fait peur : Parce que Fabien Onteniente continue son tour de la France beauf. Après le camping, le foot et la disco, il s'attaque aux turfistes. Parce que les films sur une bande de potes...

Acteur ringard qui vient cachetonner :
Gérard Depardieu.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Edouard Baer et Philippe Duquesne.

Le détail qui tue :
Au visionnage, le spectateur risque le turfiste fucking.

Pourcentage de bons sentiments baveux :
40 %. L'amitié, les chevaux, Alain Chabat da bada, Chabat da bada.

La  bonne comédie à voir à la place :
'Mes meilleurs copains' de Jean-Marie Poiré.

Le titre de la suite si le film marche bien :
'Truffes', l'histoire d'une bande d'amis qui décident de partir à la recherche de truffes dans la forêt. L'un d'entre eux tombe amoureux d'une femelle sanglier (une laie), ce qui donne lieu au savoureux jeu de mots d'un de ses camarades moqueurs : « les laies aiment les laids, c'est bien connu ».

Date de sortie : 13 février 2013.


Pourquoi ça fait peur : Le mec de 'Taxi', Smaïn et la chanteuse Elsa dans le même film... on est retournés dans les années 1990 ?

Acteur ringard qui vient cachetonner 
: Smaïn.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Yacine Belhousse.

Le détail qui tue :
On vous a dit qu'il y avait Smaïn dans le film ?

Pourcentage de bons sentiments baveux :
75 %. Le film se déroule dans un quartier de banlieue à l'ancienne, sympathique et populaire, sur fond de mixité sociale et d'amitié. Après les années 1990, le film remonte donc le temps pour arriver cette fois dans les années 1970.

La  bonne comédie à voir à la place :
'Les Apprentis' de Pierre Salvadori, où François Cluzet et Guillaume Depardieu font des merveilles.

Le titre de la suite si le film marche bien :
'Pauvre Richard II', l'adaptation hilarante de la pièce de Shakespeare dans une ville de banlieue parisienne, avec Omar Sy, Jean Dujardin et la nouvelle miss météo de Canal +.

Date de sortie :
16 janvier 2013.


Pourquoi ça fait peur : Parce que Joey Starr dans une comédie familiale, avec Mathilde Seigner dans le rôle de la pute au grand cœur, c'est sans doute pire que l'apocalypse maya.

Acteur ringard qui vient cachetonner :
Jean-Pierre Marielle.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Joey Starr.

Le détail qui tue :
Quand la petite fille demande à la prostituée ce qu'elle fait dans la vie, Mathilde Seigner répond « je m'occupe des bonshommes ». Des bonshommes de neige ?

Pourcentage de bons sentiments baveux :
120 %. Le générique est fait à partir des dessins de la petite fille. Parfois, il neige. Et le film commence à Noël. Et il y a une scène de brossage de dents.

La  bonne comédie à voir à la place :
'Maudite Aphrodite' de Woody Allen.

Le titre de la suite si le film marche bien :
'Petit ourson', l'histoire d'un tueur à gages qui découvre l'amour rue Saint-Denis grâce à une prostituée de 89 ans. Avec Booba dans le rôle principal.

Date de sortie :
23 janvier 2013.


Pourquoi ça fait peur : Parce que Astérix, parce que le Marsupilami, parce que Largo Winch. Bref, parce que les adaptations de bandes dessinées au cinéma sont rarement réussies. Parce que la voix-off du chien.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Marina Foïs.

Le détail qui tue :
Le film est réalisé par deux anciens auteurs des "Guignols", à l'époque où ceux-ci n'étaient plus amusants.

Pourcentage de bons sentiments baveux :
60 %. Les histoires de chien qui débarque dans une famille en sont toujours bien remplies. Souvenez-vous de 'Beethoven'. Maintenant, oubliez.

La bonne comédie à voir à la place :
'Joe's Apartment' de John Payson, où des cafards parlent, chantent et dansent.

Le titre de la suite si le film marche bien :
'Le Film de Boule', qui raconte l'adolescence du garçon, alors que son chien vient d'être piqué.

Date de sortie :
27 février 2013.


Pourquoi ça fait peur : Parce que la bande-annonce n'arrive même pas à glisser une ou deux bonnes vannes. Parce que Norman a beau être une sympathique star montante du Web, le passage au cinéma n'en reste pas moins une étape difficile et casse-gueule. La preuve.

Acteur ringard qui vient cachetonner :
Aucun. Pas de cachet assez gros.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Maurice Barth... non, aucun.

Le détail qui tue :
Il n'aura échappé à personne que le film se veut une semi-parodie de 'Paranormal Activity'. C'est vrai que ça manquait.

Pourcentage de bons sentiments baveux :
10 %. En même temps, on fait aussi des mauvais films avec de mauvais sentiments.

La bonne comédie à voir à la place :
'Hot Fuzz' d'Edgar Wright, un vrai film parodique de haut vol.

Le titre de la suite si le film marche bien :
Il ne marchera pas.

Date de sortie :
30 janvier 2013.


Pourquoi ça fait peur : Parce que la bande-annonce contient tous les clichés du genre : un enfant qui dit un gros mot, une référence bidon aux réseaux sociaux, un quiproquo nase, le morceau "Bad To The Bone" avec des plans au ralenti, des plans furtifs du couple qui danse, qui rit et qui fait du scooter, une anecdote gênante du père. Bingo.

Acteur ringard qui vient cachetonner :
Charles Berling.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Charles Berling.

Le détail qui tue :
Le film est produit par Europacorp, le studio de Luc Besson qui a offert au monde des comédies aussi indispensables que 'Wasabi', 'Taxi 3', 'Taxi 4', ou encore 'Halal, police d'Etat'.

Pourcentage de bons sentiments baveux :
80 %. L'amour triomphe de la différence, blablabla.

La bonne comédie à voir à la place :
'Princess Bride' de Rob Reiner, une véritable histoire d'amour.

Le titre de la suite si le film marche bien :
'60 ans d'écart', la rencontre romantique entre une jeune fille de 16 ans et un milliardaire de 76 ans.Avec Alizée et l'hologramme de Sim.

Date de sortie :
6 mars 2013.


Pourquoi ça fait peur : Parce que... comment dire, Bernadette Lafont en petite vieille qui vend de la drogue en banlieue, c'est... enfin, le truc, c'est que... Non, on ne trouve pas les mots.

Acteur ringard qui vient cachetonner :
Dominique Lavanant.

Bon acteur qui s'est fourvoyé :
Bernadette Lafont et Carmen Maura.

Le détail qui tue :
Comme le dit un commentaire YouTube, « sa a laire bien ».

Pourcentage de bons sentiments baveux :
75 %. Certes, le principe du film paraît immoral, mais on se doute bien que le troisième âge, les jeunes de banlieue et la police finiront bras dessus, bras dessous.

La bonne comédie à voir à la place :
'Tatie Danielle' d'Etienne Chatiliez.

Le titre de la suite si le film marche bien :
'Epaulette', l'histoire d'une veste militaire retrouvée par hasard par un dealer, qui décide alors de s'engager dans l'armée. Une fois recruté, il parvient à vendre du shit aux généraux, ce qui provoque un soudain relâchement de la discipline dans les troupes, et le Luxembourg en profite pour envahir la France.

Date de sortie :
16 janvier 2013.

Suivre Time Out Paris sur Twitter : @Time_Out_Paris


Suivre Emmanuel Chirache sur Twitter : @EChirache


L’avis des utilisateurs

2 comments
Saroupille
Saroupille

La plupart des comédies françaises sont bien nunuches. Je ne peux qu'approuver cet article. Cependant, je trouve que 20 ans d'écart bien qu'il soit cucul, passait plutôt bien.

pnord59
pnord59

Sur certains films je ne sais pas qui a été les voir mais il fait bon de rire à notre époque même si cela ne vole pas haut. Avec vous, de Funès, Bourvil n'aurait jamais trouvé grâce à vos yeux. vous cherchez du rire intello. C'est à vous que je mets 5 zero pointés