10 films à voir quand vous vous êtes fait larguer

Un(e) de perdu(e), dix de retrouvés !

0

Commentaires

Ajouter +
  • 'Heathers'

    'Heathers'
  • 'Annie Hall'

    'Annie Hall'
  • 'Les Amours imaginaires'

    'Les Amours imaginaires'
  • 'Frances Ha'

    'Frances Ha'
  • 'Le Seigneur des anneaux'

    'Le Seigneur des anneaux'
  • '(500) jours ensemble'

    '(500) jours ensemble'
  • 'How to survive a plague'

    'How to survive a plague'
  • 'Bellflower'

    'Bellflower'
  • 'The Hit Girls'

    'The Hit Girls'

'Heathers'

On est tous passés par là. Votre vie n'a plus de sens, vous avez soudainement beaucoup trop de temps libre et tous vos amis vous saoulent parce qu'ils sont casés et heureux, EUX. Votre meilleure option de rétablissement : déboucher une bouteille de whisky, sortir les boîtes de mouchoirs, et mater des films qui vous aideront, étape par étape, à faire votre deuil.


Avertissement : ceci est une liste de films pour vous changer les idées, pas pour remuer le couteau dans la plaie. Vous n'y trouverez donc pas de comédies romantiques où tout le monde finit heureux et en couple ('Love Actually'), ni d'atroces films de rupture qui vous rendront suicidaire ('Blue Valentine', 'Eternal Sunshine of the Spotless Mind'). 


D'abord, le déni


'How to Survive a Plague'

Quitte à pleurer comme un(e) hystérique, autant que ce soit pour de vraies injustices : la mort ou la maladie, entre autres. Nommé à l'Oscar du meilleur documentaire en 2012, 'How to Survive a Plague' retrace les débuts de l'épidémie du sida dans les années 1980, et la lutte acharnée des premiers militants Act Up pour obtenir un traitement médical digne de ce nom. A côté, vos problèmes de cœur vous sembleront grotesques. Non seulement 'How to Survive a Plague' donnera un peu de noblesse à vos crises de larmes et vous détournera de votre piètre souffrance, mais surtout, le documentaire de David France est une immense leçon de courage. Et ça, vous allez en avoir besoin.


'Le Seigneur des anneaux'

Après un traumatisme amoureux, rien de tel que de se réfugier dans un monde fantastique où rien, mais alors vraiment rien, ne pourra vous rappeler les moments partagés avec votre ex – sauf si vous vous êtes rencontrés dans un cours d'elfique. La trilogie du 'Seigneur des anneaux' est parfaite pour vous occuper l'esprit après une rupture : durée interminable, quantité abrutissante d'effets spéciaux, beaucoup de scènes d'action et très peu de romance. En gros, vous pouvez fantasmer sur Viggo Mortensen, Sean Bean, Liv Tyler ou Cate Blanchett sans craindre de vous impliquer dans leurs histoires de cœur. Choisissez la version longue, vous en aurez pour presque douze heures de pur déni.

>>> Autres options : 'Nuit et Brouillard' ou '2001, l'Odyssée de l'espace'

Fatalement, la colère


'Bellflower '

Inévitablement, arrive le moment où vous avez envie de le (la) tuer. Et une fois que vous n'aurez plus de photos à déchirer et de nounours à brûler, il existe plein de films de vengeance et de massacres pour canaliser toute votre colère, comme le fascinant 'Bellflower'. Dans une banlieue déserte et ennuyeuse de Los Angeles, Woodrow rencontre Millie ; le coup de foudre est immédiat. Mais comme dit la chanson, les histoires d'amour finissent mal, surtout lorsque l'un des protagonistes se passionne pour les armes de destruction post-apocalyptiques. Après une première partie plutôt tendre, le film bascule dans un déchaînement de violence dont personne ne réchappe. Tant mieux, de toute façon vous avez perdu toute foi en l'humanité.


'Heathers'

Hautement citable et délicieusement subversif, 'Heathers' est un classique. Ce teenage movie des années 1980 met en scène Veronica (Winona Ryder) et son rebelle de petit ami, Jason Dean (Christian Slater). Ecœurés par l'attitude hautaine et irrespectueuse des cliques les plus populaires du lycée, les jeunes amants cherchent à se venger. Sauf que Jason s'avère être un connard doublé d'un psychopathe, et incite bientôt Veronica à éliminer un à un ses camarades de classe. Plus leur jeu macabre progresse, plus Veronica se rend compte qu'il vaut souvent mieux être seule que mal accompagnée... Prenez-en de la graine.


>>> Autres options : 'Massacre à la tronçonneuse' ou 'Carrie'

Ensuite, la négociation


'Les Amours imaginaires'

Après le déni et la colère vient le chantage. Vous délirez complètement, et êtes prêt(e) à tout pour le (la) récupérer : finies les tromperies et les scènes de jalousie. Vous promettez même de faire du sport. Or, 'Les Amours imaginaires' de Xavier Dolan décrit avec beaucoup de justesse l'obsession malsaine et pathétique que l'on peut ressentir pour l'être aimé, même après un rejet. Le film suit la rivalité grandissante entre Marie et Francis, deux amis qui s'éprennent du même garçon. Entrecoupé de faux témoignages aigris et hilarants (« Je sais tout sur lui. S'il savait, il s'inscrirait au programme de changement d'identité du gouvernement »), 'Les Amours imaginaires' sait taper là où ça fait mal.


'(500) jours ensemble'

C'est le film de rupture par excellence. Comme son nom l'indique, il relate, dans le désordre chronologique, la relation entre Tom et Summer, de leur première rencontre à leur rupture en passant par toutes leurs disputes. Si vous menez une vie stable et heureuse, cette dissection habile d'une rupture amoureuse est sans doute complètement dénuée d'intérêt. Pour ceux qui sont en plein naufrage sentimental, en revanche, le film fonctionne à merveille. Que vous vous identifiiez plus au personnage de Joseph Gordon-Levitt, à celui de Zooey Deschanel, ou un peu des deux à la fois, vous y trouverez sûrement votre compte.

>>> Autres options : 'The Way We Were' ou 'Blue Jasmine'

Puis le temps de la dépression


'Frances Ha'

Ah, la dépression. Vous avez pris 5 kilos et écoutez la bande-son de 'Virgin Suicides' 57 fois par jour. Vous ne croyez plus au bonheur. C'est le moment de vous tourner vers notre meilleure amie imaginaire à tous : Greta Gerwig. Car s'il y a bien une célibataire paumée à laquelle on aimerait toutes ressembler, c'est Frances Ha, la New-Yorkaise seule, fauchée, et chroniquement indécise jouée par Gerwig. Au début du film de Noah Baumbach, Frances se sépare de son petit ami. S'ensuivent une série de galères et de déménagements pour la jeune femme, dont on ne sait pas vraiment si elle finira un jour par être heureuse. Mais peu importe : avec Greta Gerwig, la lose devient presque attrayante.


'Annie Hall'

Un autre grand classique. Souvent considéré comme le film le plus personnel de Woody Allen, 'Annie Hall' s'inspire largement de la relation entre Diane Keaton et le cinéaste. C'est l'histoire, banale, d'un couple qui s'aime puis se sépare. C'est aussi un film plein d'enseignements : l'amour meurt souvent en dépit de nos efforts, et ce n'est pas parce que l'on pense avoir rencontré l'âme sœur que cela durera pour toujours. Surtout, 'Annie Hall' est la preuve irréfutable que l'on peut tout à fait rester ami(e) avec son ex, puisqu'Allen et Keaton ont collaboré sur le film deux ans seulement après leur séparation.

>>> Autres options : 'Damsels in Distress' ou 'Greenberg'

Et enfin, l'acceptation


'The Hit Girls'

Comme après un long régime (ou une grosse gueule de bois), la réadaptation à la vie normale doit se faire en douceur. Le concept de bonheur ne vous semble plus aussi lointain, mais vous n'êtes pas encore tout à fait prêt(e) pour un film 100 % romantique ? Visionnez donc 'The Hit Girls', une comédie musicale qui voit s'affronter deux équipes américaines de chant a capella. Un film tellement euphorisant qu'après l'avoir vu, vous vous surprendrez subitement à croire de nouveau en la vie – et à fredonner du David Guetta.


'Magic Mike'

Si Channing Tatum en string ne vous redonne pas le sourire, on ne peut plus rien faire pour vous.

>>> Autres options : 'Showgirls', 'Romy and Michele's Highschool Reunion' ou 'Shaun of the Dead'

L’avis des utilisateurs

0 comments