After Show Vitalic

Notre sélection
DR

Après son live au Zénith, Vitalic investit le Social Club pour un aftershow aux platines.
Nos acouphènes se rappellent encore de l’excellent 'Ok Cowboy' (2005). Premier album synthétique, enlevé et obsédant, magnifié par les tubes "Poney part 1" et "My Friend Dario". Propulsé sur la scène électro par l’Allemand DJ Hell (fin découvreur de talent, il a aussi mis la main sur la diabolique Miss Kittin), le Dijonnais Vitalic a depuis signé deux autres opus dont le dernier 'Rave Age' (2012), un brin trop pop. Alors oui, on retrouve toujours le synthé naïf de Jean-Michel Jarre dans Fade Away et ce même son calibré pour nous secouer violemment sur le dancefloor, mais ça parle beaucoup trop. Les crescendos languissants à la Giorgio Moroder ne sont plus et les voix sucrées ont remplacé les mélancoliques nappes instrumentales. Bon, rien n’est perdu, si vous avez envie de suer un peu et de profiter d’un live son et lumière, Vitalic se prêtera à (tous) vos désirs.

LiveReviews|0
1 person listening