We Love Dynamo

Notre sélection

La soirée We Love Dynamo jeudi soir au Grand Palais promet d'être électrique, électronique, hypnotique, cinétique, en un mot : spectaculaire. Le collectif We Love Art, qui avait déjà organisé le Bal Blanc pendant la dernière édition de la fête de la Musique, récidive, toujours au Grand Palais, avec un "bal électrique", sous l'oeuvre de Xavier Veilhan installée pour l'occasion. Cette grande fête assez conceptuelle durera toute la nuit et mêle art cinétique, gastronomie et musiques électroniques de haute volée. Une fois n'est pas coûtume, cette soirée qui s'annonce mythique n'est pas "sold out". Pour acheter vos places, cliquez ici.

La soirée se déroule en trois parties : 
- de 20h à minuit : visite en nocturne de l'expo Dynamo, "un siècle de lumière et de mouvement dans l'art de 1913 à 2013".  Prenez tout votre temps pour profiter des 200 oeuvres de cette exposition exceptionnelle et ludique. Pour lire notre critique, cliquez ici.

- Dès 21h, des restaurants éphémères seront dressés sous la grande nef. Pendant que vous donnerez un bon coup de fourchette dans votre assiette, dressez une oreille attentive au mix de Joakim, qui sera aux platines pendant ce dîner musical.
On ne présente plus Joakim Bouaziz, acteur majeur de la scène électronique française, auteur de quatre albums entre 1999 et 2010 (sans compter les compilations), et boss de l'excellent label Tigersushi. Depuis sa création en 2000, il est devenu une référence en dénichant des artistes comme Principles of Geometry, Poni Hoax, Maestro ou Krikor. Collectionneur de disques invétéré, Joakim a une approche encyclopédique de la musique, qu'il transmet dans ses DJ sets éclectiques mêlant machines analogiques et expérimentations numériques.. Son univers musical englobe aussi bien le rock indé que du disco obscur, du heavy metal, de la musique africaine, de l'acid techno, de la house de Chicago et même de la musique classique.

- de 22h à 5h, soirée clubbing. On pousse les tables pour s'offrir une petite danse digestive cinétique sur un mix orchestré par un line up de choc : Daniel Avery, James Holden, Matador et Ben Klock. Du lourd, on vous dit.
Daniel Avery, enrolé chez Phantasy Sound par Erol Alkan, compose une tech house bourdonnante de drone, rythmée de post punk et glaçante de new wave. Résident du club la Fabric, il est un Dj ascendant à Londres que vous aurez l'occasion de découvrir pour la We Love Dynamo. 
James Holden est l’un des producteur/remixeur les plus plébiscités outre-Manche car il a notamment collaboré avec Madonna Black Strobe, Mercury Rev et d'autres. L’Anglais est aussi incontestablement un dénicheur de nouveaux talents, à travers son excellent label techno Border Community qui signe des Djs comme Nathan Fake, Fairmont ou Extrawelt. Il est aussi un compositeur remarquable comme en témoigne son second opus qui vient de sortir sur Border Community bien sûr, 'Inheritors', chic et mélodique. En bon défricheur de sonorités et d'expérimentations sonores, James Holden est très attendu par le public technophile qui avait déjà adoré son premier opus, 'The Idiots are winning', et qui a hâte de découvrir ses nouveaux sons.
Matador est le hit maker du crew de Richie Hawtin. Gavin Lynch, de son vrai nom, est un DJ/producteur irlandais populaire signé chez Minus, qui a sorti l'année dernière un EP baptisé 'Spooks'. Il délivrera un set entre techno et minimale qui devrait ravir les puristes du genre. 
Enfin, Ben Klock sera aux platines pour un set deep et technique à la hauteur de sa réputation. Ce parrain de la techno berlinoise inspirée de Détroit est l'un des résidents les plus connus du club le Berghain à Berlin, avec son pote Marcel Dettmann. Les deux stars des dancefloors sont signés entre autres sur Osgut, le propre label du club.

LiveReviews|0
1 person listening