Concerts : notre sélection

Les meilleurs concerts à venir, choisis par la rédaction.

0

Commentaires

Ajouter +

Iona Hodgson

Mac DeMarco

  • notre sélection

Ah, la Colombie britannique, ses baleines grises, ses chaînes montagneuses et ses chanteurs en chemise à carreaux… À 24 ans, le jeune Montréalais Mac DeMarco peut se targuer d’avoir réussi à signer trois albums doux-amers empreints de poésie en trois ans. Loin de nous lasser de ce rythme effréné, nous nous sommes au contraire laissé porter par les onze salades chantées sur son dernier album sorti en mars dernier, qui constituent désormais la base de notre régime musical. Plus calme que son prédécesseur 'II', 'Salad Days' brille dans le domaine des ballades et des chansons que l'on chante au coin du feu. Un revirement étonnant après le succès des morceaux énergiques ''Freaking Out the Neighborhood'' et ''Rock N' Roll Nightclub'' lors de ses derniers passages. Sur le dernier-né, ce sont pourtant les titres "Salad Days", "Blue Boy" et "Brother" qui accrochent l'oreille, ainsi que l'étonnant "Passing Out Pieces". Sans doute le titre le plus abouti de la carrière de Mac DeMarco, qui concilie le style de l'artiste fait de ruptures soudaines dans ses suites

  1. Bataclan 50 boulevard Voltaire, 11e
  2. Mer nov 26
Plus d'infos

Joey Bada$$

  • notre sélection

Vous voulez vous lancer dans le rap game mais vous n'avez pas de street-crédibilité ? Ce n'est pas en vous faisant appeler '' Joël le hargneux'' que cela va fonctionner. Et pourtant, la sauce prend parfaitement avec le jeune rappeur de Brooklyn Joey Bada$$. Ne soyez pas jaloux, vous n'aviez qu'à fonder le collectif Progressive Era avec vos potes du lycée, vous faire repérer à 15 ans par Jonny Shipes,le boss du label Cinematic Music Group en lâchant un gros freestyle sur Youtube, sortir en 2012 la meilleure mixtape de l'année nommée « 1999 » et re-enfoncer le clou en 2013 avec la très réussie mixtape « Summer Knight ». Vous auriez aussi dû avoir un flow agile, des instrus rendant hommage au hip-hop des débuts et tout défoncer à la dernière édition de Rock en Seine. Mais bon, vous n'avez rien fait de tout ça, Joey lui, oui. Allez donc vous inspirer de lui au Trianon le 29 novembre prochain où il présentera son premier album 'B4.Da.$$' regorgeant de titres inédits comme un morceau de J Dilla, et produit en autres par DJ premier à paraître le 9 décembre

  1. Trianon 80 boulevard de Rochechouart, 18e
  2. Sam nov 29
Réservez

King Tuff

  • notre sélection

On connaît la propension du label Sub Pop à trouver de nouveaux artistes rock indépendants, avec un éclectisme et un goût qui ont fait sa réputation depuis longtemps. De Nirvana aux Shins en passant par The Fleet Foxes, Metz ou Mogwai, ils disposent d’une brochette de grands groupes dans leur catalogue. Alors quand ils dénichent une petite formation étrange du nom de King Tuff, on se penche dessus et on découvre Kyle Thomas, un type attachant qui a sorti un premier album avec King Tuff chez Tee Pee Records en 2008. Après un premier disque réédité récemment et un single fabuleux, "Sun Medallion", un brin dylanien, King Tuff sortait son deuxième opus chez Sub Pop en 2012. Enregistré dans un collège abandonné à Détroit, l’album est un concentré de garage glam rock, de chansons au charme légèrement rétro mais réalisées avec une fraîcheur bien réelle. Que des mini-tubes au charme seventies, depuis "Anthem", qui ressemble à du très bon T.Rex, à "Strangers", un rock’n’roll délectable, ou encore à "Bad Thing" et son refrain entêtant. Emballé par ce

  1. Point Ephémère 200 quai de Valmy, 10e
  2. Mer déc 3
Plus d'infos

Alt-J

  • notre sélection

Clairement, les Alt-J possèdent le petit quelque chose en plus qui fait la différence. Là où la plupart des nouveaux groupes indie rock paraissent tristement interchangeables, eux ont tracé une voie originale. Leur premier disque, 'An Awesome Wave', est un modèle de songwriting et d’arrangements, servi qui plus est par une cohérence à toute épreuve. Si la voix de Joe Newman surprend au départ par ses intonations un peu forcées, on finit par s’y accommoder d’autant plus que les mélodies sont pénétrantes et toujours servies par des idées intelligentes. Au sein d’une même chanson, les instruments et les climats se succèdent de manière fluide, tout comme chaque chanson du disque provoque une émotion différente. Sur fond de beats trip-hop, le groupe pose ses harmonies vocales et ses inventions mélodiques avec une aisance déconcertante. Ainsi vont les singles "'Breezeblocks", saccadée et entêtante (cf. l’excellent final), le plus éthéré "Tessellate" et ses arpèges charmeurs, le lumineux "Something Good" qui alterne piano et guitare avec génie, ou

  1. Le Zénith 211 avenue Jean Jaurès, 19e
  2. Mer févr 4
Réservez

L’avis des utilisateurs

0 comments