Des concerts classiques pour l'été

Des festivals hauts en couleur et des concerts pour soigner ses oreilles

© EP / Time Out Paris
Voici venu le temps des cerises, des violons de l'été et du chant des oiseaux ! De juin à septembre, la musique classique sort de l'obscurité des salles de concerts pour aller se mettre au vert.

Des concerts gratuits

Les concerts de Radio France

De la musique classique gratuite, dans le 16e ? Oui, c'est possible ! Une petite virée non loin de la Tour Eiffel et vous pourrez assister aux enregistrements des meilleurs concerts de Radio France. La combine est depuis longtemps connue des amoureux de classique mais mériterait bien d'être démocratisée.Quatre formations musicales sont offertes à votre bourse, à commencer par le prestigieux Orchestre national de France. Autant dire que cela vaut le détour, et ce n'est pas le RER C qui va nous arrêter ! Baroudeurs du 20e arrondissement, inconditionnels du 11e, cap vers l'ouest, les 120 musiciens sous la direction de Daniele Gatti ont de quoi vous déboussoler. Les concerts-enregistrements de l'Orchestre philharmonique n'ont quant à eux rien à envier à l'Orchestre national. En effet, cet orchestre a la particularité rare en musique classique de s'être assoupli dans sa composition et de s'adapter à tous les répertoires. Remercions les 70's et Pierre Boulez. Consultez les dates, ses 141 musiciens ambassadeurs sont eux aussi chaque année sollicités aux quatre coins du globe. Hommage au répertoire français Mais ce n'est pas tout, le « cocorico » nous est chanté bien juste. Aux cordes, cuivres et autres percussions, les voix ne manquent pas. Le Chœur de Radio France se mêle avec brio aux orchestres. Professionnel parmi les professionnels, il s'agit de l'unique chœur à vocation purement symphonique en France. A ses 114 artistes lyriques, s'ajoute la dernière formation (la Maîtrise), un chœur d'enfants et d'adolescents qui a pour mission de faire vivre le répertoire français et bien sûr de stimuler la création ! Infos pratiques Autant le dire, les 300 concerts proposés par an ne sont pas tous gratuits, et le site Internet de Radio France ne semble pas prêt à lever le voile... Le plus simple est donc de demander les dates et de réserver par téléphone au 01.56.40.15.16. Les places doivent être retirées au guichet une semaine à l'avance.

En savoir plus

Où écouter de la musique classique toute l'année ?

Salle Pleyel

Notre sélection

C’est dans un vaste immeuble à quelques pas de la place de l’Etoile que l’acousticien Gustave Lyon et l'architecte Jean-Marcel Auburtin installent la salle Pleyel. Un auditorium riche de 3 000 places où se succèdent les grands noms de la musique classique, de Debussy à Stravinski. Malgré sa réputation, des complications financières font échouer la salle entre les mains du Crédit lyonnais en 1935. La jauge est réduite de 600 places mais Pleyel continue d’inviter sur sa scène les virtuoses de tous horizons. Mise à mal en 1998, la banque lyonnaise finit aussi par rencontrer quelques difficultés et par revendre ce temple de la musique symphonique. En 2004, la salle entame de lourds travaux de restauration, principalement liés à l’acoustique et à l’architecture d’intérieur. Aujourd’hui, propriété de la Cité de la musique, Pleyel renoue avec son succès d’antan en ouvrant son répertoire à d’autres musiques. Bien sûr, vous pourrez y applaudir l’orchestre de Paris, ou encore le philharmonique de Radio France, mais pas seulement : on y croise aussi des groupes de rock. Son histoire mouvementée n’a pas entaché son aura, bien au contraire !

En savoir plus
Champs-Élysées & l'Ouest de Paris

Cité de la musique

Cet immense complexe en bordure du parc de la Villette abrite d’immenses espaces dédiés à la musique, de la composition à la diffusion. La salle de spectacle avec ses hauts murs blancs à courbes crée une atmosphère futuriste, mi-galerie d’art mi-vaisseau spatial. À l’image de la musique d’aujourd’hui, la programmation y est très éclectique : orchestres magistraux, musiciens de classe internationale, groupes pop, musiciens du monde et scènes électro se produisent pour les soirées exceptionnelles ou dans les cycles consacrés aux personnalités légendaires (Debussy, Bob Dylan, Wagner).

En savoir plus
Parc de la Villette

Auditorium du Louvre

Quand François Mitterrand décide de s’attaquer aux travaux très controversés du Grand Louvre au début de son septennat, c’est à l’architecte américain d’origine chinoise Ieoh Ming Pei qu’il confie la lourde tâche de concevoir le projet. Depuis, grâce à son auditorium de 450 sièges situé sous la pyramide, le plus grand musée de France ne se résume plus à un labyrinthe d’œuvres, mais offre également aux cinéphiles de quoi rassasier leur passion. Au programme : projections de films muets accompagnés de musiques actuelles voire électroniques, documentaires en lien avec les expositions temporaires et toutes sortes de films sur l’art. Enfin, ne manquez pas la manifestation Duos Ephémères en février 2012 puisque c’est le rappeur Oxmo Puccino qui en tirera les ficelles !

En savoir plus
Opéra

Eglise Saint-Eustache

Avec 88 mètres de long et 33 mètres de haut, les dimensions de cette église se rapprochent de celles de Notre-Dame, d’autant plus que les deux bâtiments ont un plan identique. L’église aurait dû être beaucoup plus haute, mais à cause des problèmes de financement sa tour sud est restée inachevée. Cette construction massive, qui a été remise en valeur par le dégagement des anciennes Halles, déploie ses contreforts de tradition gothique et sa silhouette élancée. Un magnifique orgue de 8 000 tuyaux, sculpté, peut être admiré – et même écouté lors du récital dominical de 17h30. Des fresques murales de Thomas Couture et de Luca Giordano méritent de s’y arrêter. L’église n’est pas en reste quand il s’agit de culture contemporaine, des pièces du plasticien John Armleder ont été ajoutées en 2000 et chaque été, elle accueille des représentations du festival Paris Quartier d’Été, avec notamment plusieurs concerts de Pierre Boulez en 2011.

En savoir plus
Les Halles

Commentaires

0 comments