Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime

Festival Les Aventuriers

Du 10 au 20 décembre à Fontenay-sous-Bois

Pour sa 9e édition, le festival Les Aventuriers réunit une quinzaine d'artistes programmés sur 10 jours, à Fontenay-sous-Bois. Là, on vous voit venir, regarder sur Google maps, vous rendre compte qu'il faut prendre un RER, que c'est loin, tout ça. Mais quand on sait que les organisateurs rassemblent des artistes tels que La Femme, Griefjoy, Ebony Bones, Juveniles, Tunng ou encore Peter Hook & The Light, on oublie vite ce détail. Et puis finalement, ce n'est qu'à deux stations en RER de Nation, station à laquelle on peut également choper une navette gratuite qui nous ramènera à bon port après les festivités. Autre bonne nouvelle, tous les billets sont à 8 euros pour les moins de 25 ans, et vont de 12,50 à 19,80 euros pour les autres. On se voit là-bas ?

Gagnez vos invits pour le festival ici !

Notre sélection

La Femme + Poni Hoax

Certains trouvent La Femme déjà trop mainstream, un brin « vendus ». Parce qu’ils sont passés au "Grand Journal" de Canal +, parce que leur disque marche bien, parce qu’ils ont signé sur la major Barclay. Mais on oublie de dire l’essentiel, c’est que leur magnifique vinyle, 'Psycho Tropical Berlin' est quant à lui publié chez l’indépendant Born Bad. Surtout, c'est une tuerie du début à la fin. Les chansons ont beau s’inspirer beaucoup des années 1980, d’une certaine esthétique surf, new wave, garage et pop, elles ne ressemblent à rien qu’on puisse entendre aujourd’hui. Légères et sombres à la fois, incroyablement dansantes, intelligentes, les chansons emmènent l'auditeur dans un monde à part, où les voix masculine et féminine s'accorde parfaitement. La Femme est bel et bien l'une des meilleures choses qui soit arrivées au rock français ces dernières années. Poni Hoax fait partie de ces groupes underground connus sans être célèbres. La preuve, beaucoup ont déjà dansé sur leur mythique "Antibodies" sans le savoir. N’hésitant pas à lorgner du côté de l’électro, le groupe parisien a en effet mis des grumeaux dans la soupe commerciale, des aspérités sur un dancefloor lisse et propre, et finalement de l’intelligence dans les oreilles de gens pas si habitués à en entendre. Si les claviers de Laurent Bardainne et Arnaud Roulin ancrent Poni Hoax dans le monde de l’électro dansante, ce sont les guitares de Nicolas Villebrun, la batterie de Vincent Taeger et surtout le chant habité de N

En savoir plus
Espace Gérard Philipe Mardi 10 décembre

Motorama + Dum Dum Girls

Davantage connue pour ses punkettes indociles que pour sa pop glacée, la Russie conserve en sa toundra bien des trésors musicaux. La preuve cette année avec un quintet de coldwave joyeuse et évanescente. Bienvenue à Rostov-sur-le-Don, bourgade caucasienne à un millier de kilomètres de la capitale russe. Drapés dans d’épais manteaux, Vladislav Parshin et sa bande de copains baptisent un jour leur groupe en hommage au long métrage de Barry Shils, l’histoire d’un gamin vagabond perdu sur le territoire américain. Motorama était né, entre romantisme sibérien et riffs manchestérien. Le groupe revient sur scène pour célébrer la réedition de leur premier album "Alps" chez Talitres. Si les Dum Dum Girls tirent leur nom du morceau d’Iggy Pop ‘Dum Dum Boy’, leurs influences sont davantage tournées vers les Ramones ou les Ronettes. Ce groupe d’indie-pop formé par quatre nanas issues de la scène californienne jouent et chantent une pop vintage sixties un brin garage, très énergique mais sans renouveler un style déjà bien exploité. Leur premier opus bien brut 'I Will Be' a été largement relayé par les médias en 2010 sans que l’on comprenne ce qui a pu déclencher un tel raout médiatique, tandis que leur second album sorti l'année denrière 'Only in Dreams', davantage pop, est plus travaillé. On apprécie le côté grimmy de ces quatre jolies sauvageonnes vêtues de robes ultra-sexy en dentelle noire, que l'on a hâte de voir en live lors du festival Les aventuriers.

En savoir plus
Espace Gérard Philipe Vendredi 13 décembre

Juveniles + Bachar Mar Khalife

Les Rennais de Juveniles se sont faits connaître en quelques mois et un EP, grâce à des morceaux brillants comme "We Are Young" et "Hard Working Girl". Du post-punk intelligent, entre Smiths et Talking Heads, qui a pris une nouvelle dimension avec la sortie récente d’un album entier produit par Yuksek et du single Fantasy, un tube immédiat, dansant et accompagné d’un clip fait pour casser la baraque. Ils joueront à l'Espace Gérard Philipe le 14 décembre prochain, dans le cadre du Festival Les Aventuriers, avec Bachar Mar Khalife.

En savoir plus
Espace Gérard Philipe Samedi 14 décembre

Skip&Die + Dom La Nena

Skip&Die est né de la rencontre entre la chanteuse et plasticienne sud-africaine Catarina Aimée Dahms, alias Catarina Pirata, et le producteur néerlandais Jori Collignon, dit Crypto Jori. Le duo brasse depuis tropical bass, hip hop, électronique, rock, baile funk, cumbia et pop. Sera également présente la jeune violoncelliste brésilienne et chanteuse-compositrice Dom La Nena, qui fait flotter sa voix sur des notes de violoncelle, pour un très beau résultat folk.

En savoir plus
Espace Gérard Philipe Mardi 17 décembre

Ebony Bones + Griefjoy + The Kitchies

Après avoir été comédienne dans un soap TV pendant 7 ans au Royaume-Uni, Ebony Bones, londonienne délurée d'origine jamaïcaine, se transforme en diva bigarrée de l'électro-rock. Elle se produit sur les scènes d'Europe et dans les festivals rock les plus courus, de Glastonbury aux TransMusicales de Rennes, pour présenter son 1er album "Bone of My Bones" sorti le 15 juin 2009. Les quatre niçois de Griefjoy arrivent tout à fait à exprimer la douleur (grief) et la joie (joy) dans leur musique. Le groupe mêle basses rock, piano liryque et synthé éloquant pour un cocktail électro-pop très réussi. En première partie, le jeune groupe pop, originaire de Nice également, The Kitchies.

En savoir plus
Salle Jacques Brel - Service culturel municipal Jeudi 19 décembre

Peter Hook & The Light + Yuck + Frankie Rose

Parti avec fracas du groupe en 2006, l'ancien bassiste fondateur de New Order Peter Hook remonte de son côté aux origines, jusqu'à Joy Division. Avec son propre combo, il continue de reprendre dans leur intégralité les albums studio du groupe mythique de Manchester, disparu avec le suicide de son leader et chanteur Ian Curtis en 1980. Avec lui, on retrouvera Yuck, groupe de rock indé originaire de Londres, et l'américaine et adepte de dream pop Frankie Rose, également membre du groupe Dum Dum Girls, lui aussi programmé au festival.

En savoir plus
Salle Jacques Brel - Service culturel municipal Vendredi 20 décembre

Commentaires

0 comments