Nuit Blanche • Marais / Saint-Michel

0

Comments

Add +


Voir et visiter : les propositions artistiques


L'architecture contemporaine – pérenne, en transformation ou en devenir – rayonne en cette Nuit Blanche, vouée à jeter une lumière insolite sur Paris.Du côté de Châtelet, on pourra donc se faufiler dans le chantier des Halles pour y découvrir une vidéo signée Olivier Lounissi (une variation sur le thème de la marche militaire, version talons aiguille) et de surprenantes installations des frères Ripoulain, duo de jeunes artistes venus bidouiller des tas de ferraille et des outils pour en faire des sortes de mobiles en hommage à Calder. A quelques encablures de là, l'église Saint-Eustache se coiffe d'une demi-lune électrique ets'offre une cure de son et lumière orchestrée par Adalberto Mecarelli à l'éclairage et, à l'orgue, par les élèves de Jean Guillou. Petit détour par le belvédère du Centre Pompidou (36 mètres de hauteur) sur fond de techno minimaliste made in Détroit, puis par le théâtre du Châtelet galvanisé par les dessins lumineux de Macha Poynder, avant de s'aventurer vers le Marais.

En s'éloignant de la Samaritaine illuminée par les soins de Laurent Grasso et des voies sur berge transformées en périph' par une vidéo de Tadzio, on croisera une Tour Saint-Jacques recouverte d'images orageuses sous les projecteurs de Seb Janiak (à contempler, par exemple, du haut du belvédère du BHV) et un Hôtel de Ville truffé d'œuvres issues du fond municipal d'art contemporain. L'occasion de papillonner dans les salons de la mairie de Paris ou de parcourir l'exposition du moment ('Paris vu par Hollywood').

Un jeu de piste imaginé par Patrick Corillon vous attend sur la place Baudoyer, ourlée de citernes, après quoi il serait dommage de ne pas pousser la porte de la mairie du 4e pour y découvrir le 'Bouquet final' de Michel Blazy. Créateur compulsif d'un art périssable qu'il cuisine à partir de substances du quotidien, l'artiste français déverse une cascade de mousse dans la salle des fêtes : installation gorgée d'humour et d'esprit que l'on verra s'effriter, lentement, au fil de la veillée (jusqu'à 7h).

Une foule de propositions côté rive droite donc, sur la portion centrale de Paris : mais si vous avez décidé de patrouiller sur la berge d'en face pour éviter les foules, sachez aussi que l'Ecole des beaux-arts propose des débats et des installations d'Urs Fischer tout au long de la nuit, pendant que, à l'est, le Collège des Bernardins vibre au rythme du piano expérimental et répétitif de Nicolas Horvath, de 21h à 3h du matin.

> Pour plus d'infos sur la programmation du quartier, c'est par ici.

Manger : les bonnes adresses du quartier

Blend

  • prix: 1/4

Voilà maintenant un moment que les Parisiens sont officiellement frappés par la folie du burger. Après le Camion qui fume, Big Fernand ou la Maison Mère, voici Blend, un autre repaire entièrement dédié aux hamburgers version fine bouche. Bien sûr, pour s’asseoir dans ce petit resto

  1. 44 rue d'Argout, 2e
  2. Jusqu'à 23h
Plus d'infos

Le Pré Verre

  • prix: 2/4

Un nom en forme d’hommage à Jacques Prévert et qui rappelle à quel point l'établissement est attaché aux herbes et aux épices. Il faut dire que Philippe Delacourcelle en a fait sa spécialité. Il les cuisine comme peu savent le faire. Le menu à 30,50 euros (formule à 13,50 euros le midi)

  1. 8 rue Thénard, 5e
  2. Jusqu'à 22h30
Plus d'infos

Le Tambour

  • prix: 2/4

Ce bar d'apparence banale en journée devient le repaire de tous les oiseaux de nuit et des insomniaques du quartier jusqu’à 6 heures du matin. L’ambiance y est chaleureuse, quelquefois un peu « folklo » entre les soiffards accrochés au comptoir et les barmans, des gaillards bourrus. Mais

  1. 41 rue Montmartre, 2e
  2. Jusqu'à 6h
Plus d'infos

Candelaria

  • prix: 2/4

Les tacos, enfin à la mode à Paris ? Oui, grâce à cette taqueria avec une clientèle presque 100 % expat’ (plutôt américaine ou anglaise que mexicaine). La toute petite salle blanche avec sa cuisine ouverte, quelques tabourets et tables d’hôte ne laissent pas deviner que derrière se

  1. 52 rue de Saintonge, 3e
  2. Jusqu'à minuit
Plus d'infos

Chez Omar

  • prix: 2/4

Chez Omar n'est pas forcément l’adresse parisienne la plus hype, mais ce restaurant à couscous au décor de vieux bistrot parisien continue d'attirer les gens de la mode et du spectacle grâce au charisme du patron et à la qualité des mets. Puisqu'ils ne prennent pas de réservation, il faut

  1. 47 rue de Bretagne, 3e
  2. Jusqu'à 22h30
Plus d'infos

Breizh Café

  • prix: 2/4

Tenu par un Breton qui a vécu au Japon, Breizh Café est une crêperie pas comme les autres avec sa salle aérée tout en bois clair et son annexe à Tokyo. Tous les produits sont de grande qualité, notamment les huîtres creuses de Cancale, l'andouille de Guéméné, le beurre aux algues ou au

  1. 109 rue Vieille du Temple, 3e
  2. Jusqu'à 23h
Plus d'infos

Lengué

  • prix: 2/4

Il suffit de pousser la porte de ce restaurant, coincé dans une minuscule rue du Quartier latin, pour se retrouver à Tokyo. L’ambiance est 100 % nippone. De grandes bouteilles de saké s’alignent sur le comptoir, les plats du jour sont épinglés au mur – en japonais, s’il vous

  1. 31 rue de la Parcheminerie, 5e
  2. Jusqu'à 23h30
Plus d'infos

Le Petit Marché

  • prix: 2/4

Le Petit Marché propose une carte courte et inventive aux accents asiatiques. En entrée, le thon cru très rafraîchissant est flashé aux graines de sésame en aller-retour et servi avec une sauce thaï tandis que les tempuras de gambas sont croustillantes et lègeres. En plat principal, un

  1. 9 rue de Béarn, 3e
  2. Jusqu'à minuit
Plus d'infos

Boire et danser : les bars et clubs du coin

La Fusée

  • prix: 2/4

Bondée comme un wagon de métro en heure de pointe, la Fusée attire par son ambiance chaleureuse, sa petite terrasse agréable et ses prix, raisonnables pour le quartier. Cet ancien café littéraire a conservé une déco patinée, bardée de vieilles affiches qui se battent en duel contre une armée de saucissons accrochés au-dessus du bar, prêts à

  1. 168 rue Saint-Martin, 3e
  2. Jusqu'à 2h
Plus d'infos

Le Petit Fer à Cheval

  • prix: 2/4

Au cœur du Marais, rue Vieille du Temple, le Petit Fer à Cheval est un bistrot parisien rétro de caractère : le bar doit son nom à son superbe comptoir à l’ancienne… en forme de fer à cheval. L’œil est attiré par tous les détails du lieu : les banquettes en bois, le téléphone des années 1950, les tableaux aux murs, la rangée de belles

  1. 30 rue Vieille du Temple, 4e
  2. Jusqu'à 2h
Plus d'infos

Dernier bar avant la fin du monde

  • prix: 2/4

Dans le paysage des bars parisiens, il manquait un refuge essentiel : un bar de geeks. Vide comblé par l’ouverture du « Dernier bar avant la fin du monde » à Châtelet. Le décor, aux influences médiévales et steampunk, est copieusement customisé aux goûts de la culture geek. Dès l’entrée, le ton est donné : une réplique du Faucon Millenium

  1. 19 avenue Victoria, 1er
  2. Jusqu'à 2h
Plus d'infos

Sunset/Sunside

  • prix: 2/4

Le Sunset/Sunside est le premier des clubs jazz à s’installer sur la rue des Lombards, suivi par le Duc des Lombards et le Baiser Salé, les membres fondateurs de l’identité jazzy du quartier. Ensemble, ces bars forment un trio du tonnerre, ou plutôt un quartet, car Le Sunset/Le Sunside a une double personnalité. Pile ou face : deux concerts sont

  1. 60 rue des Lombards, 1er
  2. Jusqu'à 2h
Plus d'infos

Lizard Lounge

  • prix: 2/4

Le Lizard Lounge est un bar du Marais avenant avec de grandes vitres qui donnent sur la rue. En poussant la porte on découvre un bar d’anglo-saxons et d'habitués du Marais dans un brouhaha qui vous fera perdre votre latin. La carte est très yankee, avec des burgers XXL, des steaks de kangourou, des pancakes ou des tartines poulet-miel-cheddar. Comme

  1. 18 rue du Bourg-Tibourg, 4e
  2. Jusqu'à 2h
Plus d'infos

Caveau de la Huchette

  • prix: 3/4

Ce caveau qui abritait autrefois un tribunal, sa prison et une salle d’exécution fait un pied de nez à son passé en faisant swinguer la joie de vivre. Plus de 60 ans de musique et cette cave à jazz ouvert tous les soirs n’est pas prête de ralentir le tempo. Depuis 1946, les grands représentants du genre ont fait vibrer les anciennes pierres de la

  1. 5 rue de la Huchette, 5e
  2. Jusqu'à l'aube
Plus d'infos

Le Garde Robe

  • prix: 3/4

Ce bar à vins près de l’ancienne Samaritaine plaira aux épicuriens les plus exigeants. Ici pas de Saint-Emilion ou de Château Latour. Sur les conseils d’un patron sympathique, œnologue autodidacte, et en fonction de son budget, on vient étonner son palais avec des bouteilles de petites propriétés produisant des vins naturels, bio ou

  1. 41 rue de l'Arbre Sec, 1er
  2. Jusqu'à 2h
Plus d'infos

La Palette

  • prix: 3/4

Cézanne, Picasso et Braque, alors étudiants des Beaux-Arts voisins, avaient leurs habitudes dans ce bar. Un siècle plus tard, Ernest Hemingway, Jim Morrison et Harrison Ford venaient soulever le coude ici-même. Aujourd’hui, la Palette est surtout fréquenté par la jeunesse BCBG très 6e, en mocassins, polo blanc et robe trapèze. Bienvenue à

  1. 43 rue de Seine, 6e
  2. Jusqu'à 2h
Plus d'infos

L’avis des utilisateurs

0 comments