Notre sélection de concerts

Guide des concerts à ne pas manquer !

Lee Fields + Gabriel Garzón-Montano & Malted Milk + Toni Green

Dans le cadre du 14e festival Jazz à la Villette. Un survivant. Le chanteur de Caroline du Nord a enregistré son premier disque en 1969. Tombé dans l'oubli, le rival de Smokey Robinson et Donny Hataway renaît sur "My World" et "Faithfull Man", où sa voix fait des miracles. Sur scène, le sexagénaire transpire la soul et dresse les poils. En première partie : Gabriel Garzón-Montano et Malted Milk & Toni Green.  

En savoir plus

Jurassic 5 & DJ Premier Live

Dans le cadre du 14e festival Jazz à la Villette. On ne présente plus l'Américain DJ Premier aka Primo, qui a produit un nombre incommensurable de légendes du hip-hop depuis les années 1980 (Nas, Mobb Deep ou Jay Z pour ne siter qu'eux), et qui est, soit-dit-en passant la moitié du duo underground Gang Starr avec le regretté Guru. Un mythe du rap East Coast qui viendra très certainement, plus de trente ans après ses débuts, bluffer le public de la Grande Halle le 4 septembre prochain. Quand on sait en plus qu'il délaisse les platines pour convoquer un vrai ensemble de musiciens, le quartet dans lequel on retrouve le trompettiste de José James, Takuya Kuroda, on ne peut raisonablement pas laisser passer ça.  À ses côté, les six performers (Chali 2na, Zaakir, Akil, Marc 7, Cut Chemist et Nu-Mark) du groupe Jurassic 5, qui, réunis après six ans de séparation, distillent toujours un hip hop illuminé par des samples funk, jazz et soul.   

En savoir plus

Steve Coleman & The Mystic Rhythm Society

Steve Coleman n’est pas seulement l’un des musiciens les plus doués de sa génération, mais aussi un instrumentiste tout à fait passionnant à voir sur scène. De ces concerts qui laissent en vous une empreinte indélébile, en plus d’un immense respect pour l’artiste en question. Et parmi la fabuleuse programmation de ce Jazz à la Villette 2015, on ne cache pas notre joie de retrouver pas moins de trois soirées mettant sous les projecteurs le fameux saxophoniste. Pas de hasard, mais plutôt une date anniversaire, puisqu’il y a vingt ans Steve Coleman enregistrait avec trois formations différentes trois albums live à la Villette, publiés à l’époque par BMG : ‘Curves of Life’ avec les Five Elements, ‘The Way of the Cipher’ avec Metrics and Myths et ‘Modes and Means’ avec The Mystic Rhythm Society. Des disques devenus cultes pour les amateurs de jazz contemporain, tant les multiples facettes de Coleman trouvaient là leur plein épanouissement. Ce vendredi 4 septembre, ce sera au Trabendo d’ouvrir le bal, avec la reformation de la Mystic Rhythm Society, soit 8 musiciens pour évoquer les grandes traditions rythmiques mondiales (Maghreb, Asie, Amérique latine, Inde). Le lendemain, la Grande Halle de la Villette prendra le relai (dans l’espace Charlie Parker, évidemment) avec à l’affiche le Council of Balance, ensemble de 17 instruments dont du violon, de la flûte, de la guitare et du violoncelle, en plus des habituelles sections rythmiques et à vent. Dimanche 6 septembre, en guise d’apo

En savoir plus
Musique

Foals

Voilà cinq Anglais qui pourraient bien retourner le Cabaret Sauvage. En activité depuis 2008, Foals concentre tous les ingrédients faisant une musique explosive : riffs acérés, claviers vrombissants et batterie lourde, distillant un rock puissant teinté de new-wave sans pour autant laisser de côté les mélodies. Après un troisième essai acclamé par la critique, l’excellent ‘Holy Fire’, Yannis Philippakis (chant, guitare) et ses sbires reviennent fin août avec un nouvel album, ‘What Went Down’, dont les extraits parus sur la toile ont ravi les oreilles de tout amateur de rock qui se respecte. Viva England.

En savoir plus

Steve Coleman & The Council of Balance

Steve Coleman n’est pas seulement l’un des musiciens les plus doués de sa génération, mais aussi un instrumentiste tout à fait passionnant à voir sur scène. De ces concerts qui laissent en vous une empreinte indélébile, en plus d’un immense respect pour l’artiste en question. Et parmi la fabuleuse programmation de ce Jazz à la Villette 2015, on ne cache pas notre joie de retrouver pas moins de trois soirées mettant sous les projecteurs le fameux saxophoniste. Pas de hasard, mais plutôt une date anniversaire, puisqu’il y a vingt ans Steve Coleman enregistrait avec trois formations différentes trois albums live à la Villette, publiés à l’époque par BMG : ‘Curves of Life’ avec les Five Elements, ‘The Way of the Cipher’ avec Metrics and Myths et ‘Modes and Means’ avec The Mystic Rhythm Society. Des disques devenus cultes pour les amateurs de jazz contemporain, tant les multiples facettes de Coleman trouvaient là leur plein épanouissement. Ce vendredi 4 septembre, ce sera au Trabendo d’ouvrir le bal, avec la reformation de la Mystic Rhythm Society, soit 8 musiciens pour évoquer les grandes traditions rythmiques mondiales (Maghreb, Asie, Amérique latine, Inde). Le lendemain, la Grande Halle de la Villette prendra le relai (dans l’espace Charlie Parker, évidemment) avec à l’affiche le Council of Balance, ensemble de 17 instruments dont du violon, de la flûte, de la guitare et du violoncelle, en plus des habituelles sections rythmiques et à vent. Dimanche 6 septembre, en guise d’apo

En savoir plus

Steve Coleman's Natal Eclipse

Steve Coleman n’est pas seulement l’un des musiciens les plus doués de sa génération, mais aussi un instrumentiste tout à fait passionnant à voir sur scène. De ces concerts qui laissent en vous une empreinte indélébile, en plus d’un immense respect pour l’artiste en question. Et parmi la fabuleuse programmation de ce Jazz à la Villette 2015, on ne cache pas notre joie de retrouver pas moins de trois soirées mettant sous les projecteurs le fameux saxophoniste. Pas de hasard, mais plutôt une date anniversaire, puisqu’il y a vingt ans Steve Coleman enregistrait avec trois formations différentes trois albums live à la Villette, publiés à l’époque par BMG : ‘Curves of Life’ avec les Five Elements, ‘The Way of the Cipher’ avec Metrics and Myths et ‘Modes and Means’ avec The Mystic Rhythm Society. Des disques devenus cultes pour les amateurs de jazz contemporain, tant les multiples facettes de Coleman trouvaient là leur plein épanouissement. Ce vendredi 4 septembre, ce sera au Trabendo d’ouvrir le bal, avec la reformation de la Mystic Rhythm Society, soit 8 musiciens pour évoquer les grandes traditions rythmiques mondiales (Maghreb, Asie, Amérique latine, Inde). Le lendemain, la Grande Halle de la Villette prendra le relai (dans l’espace Charlie Parker, évidemment) avec à l’affiche le Council of Balance, ensemble de 17 instruments dont du violon, de la flûte, de la guitare et du violoncelle, en plus des habituelles sections rythmiques et à vent. Dimanche 6 septembre, en guise d’apo

En savoir plus

Autour de Nina

Dans le cadre du 14e festival Jazz à la Villette. Douze ans après sa mort, Nina Simone suscite toujours plus d'admiration et d'hommages. Sur la lancée du disque produit l'an dernier, le jeune arrangeur Clément Ducol convie Camillle, Sophie Hunger, Sly Johnson, Sandra Nkaké, Hugh Coltman et bien d'autres pour reprendre les standards de la grande prêtresse de la soul, militante acharnée des droits civiques : "My baby just cares for me", "I put a spell on you", "Lilac Wine"... Un spectacle jazz et soul qui s'annonce vibrant. 

En savoir plus

Yasiin Bey aka Mos Def Live Band feat. Robert Glasper Experiment + Tony Allen

Dans le cadre du 14e festival Jazz à la Villette. Plus connu sous le nom de Mos Def, le rappeur new yorkais Yasiin Bey prise les collaborations percutantes. Après Talib Kweli, The Black Keys, le Gorillaz de Damon Albarn ou Kanye West, il fraye cette fois avec le pianiste texan Robert Glasper pour rendre toujours plus poreuses les frontières entre rap et jazz. En première partie : Tony Allen, géant de l'afrobeat, ancien batteur de Fela Kuti.

En savoir plus
Musique

Sufjan Stevens

Les apparitions live de Sufjan Stevens sont bien trop rares pour laisser passer celle-ci. Songwriter à la voix cristalline, connu pour son magnifique “Chicago”, ce New-Yorkais extrêmement prolifique compose depuis maintenant quinze ans une musique empreinte de poésie fusionnant folk, pop et musique symphonique. Après avoir exploré en chansons les différents Etats américains, notamment à travers l’épique ‘Illinois’, Stevens présentera les 8 et 9 septembre son dernier album, ‘Carrie & Lowell' au Grand Rex. Un immanquable.

En savoir plus

Mac DeMarco

Ah, la Colombie britannique, ses baleines grises, ses chaînes montagneuses et ses chanteurs en chemise à carreaux… À 25 ans, le jeune Montréalais Mac DeMarco peut se targuer d’avoir réussi à signer quatre albums doux-amers empreints de poésie en quatre ans (dont un en route). Loin de nous lasser de ce rythme effréné, nous nous sommes au contraire laissé porter par les onze salades chantées sur son troisième album sorti en mars 2014, qui constituent désormais la base de notre régime musical. Plus calme que son prédécesseur 'II', 'Salad Days' brille dans le domaine des ballades et des chansons que l'on chante au coin du feu. Un revirement étonnant après le succès des morceaux énergiques ''Freaking Out the Neighborhood'' et ''Rock N' Roll Nightclub'' de ses précédents travaux. Peut-être nous étonnera-t-il à nouveau avec son prochain mini LP prévu pour début août, dont le premier titre est en écoute ci-dessous. Si vous n'avez pas encore vu ce grand gaillard sur scène, sachez qu'il est très drôle, que c'est une bête de scène, et que vous aurez forcément une occasion de palper ses fesses lors de l'un de ses slams. On fonce !

En savoir plus

Action Bronson - COMPLET

Si Arian Asllani, aka Action Bronson, a su trouver la bonne recette pour se faire un nom aussi rapidement dans le milieu du hip-hop, ce n'est pas seulement grâce à son ancien job de chef cuisinier. Impressionnant par son flow et son physique, il a su créer un juste équilibre entre des textes percutants et des instrus puissantes et efficaces. Récemment signé sur une major, son album 'Mr. Wonderful' est une véritable pépite. « Bon appétit, bitch. »

En savoir plus

La Smala

Le 24 septembre, la Bellevilloise ramene toute la smala. Le collectif bruxellois - épaulé par les enragés du Gouffre en première partie -, viendra chauffer la salle parisienne à l'occasion de la sortie de leur dernier album 'Un cri dans le silence'.

En savoir plus

Squarepusher

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Thomas Jenkinson n'a peur de rien, et surtout pas d'associer électro, jazz et basse en un seul projet et un seul show. Avec la parution de 'Damogen Furies', Squarepusher prouve une nouvelle fois que les gros beats peuvent s'accorder avec la virtuosité en majeur. Le spectacle monté pour l'occasion, réunissant audiovisuel et lightshow dantesque, sera à coup sûr l'un des grands événements de la rentrée. 

En savoir plus
Musique

FloFilz

Sans doute l’un des beatmakers les plus talentueux de la scène hip-hop allemande actuelle, FloFilz nous fait l’immense plaisir de débarquer à Paris le 3 octobre prochain. Tout comme son pote, le très respecté Wun Two, FloFilz prône la simplicité. Ce puriste ne jure que par les méthodes de la vieille école. Nappes élégantes, beats oldschool à faire pâlir les anciens, et une sélection irréprochable de samples jazz composent la source de son travail, qui n'est pas sans rappeler celui du grand J Dilla. Son album ‘Metronom’, sorti il y a tout juste un an, en est la parfaite illustration. Attention, le petit prodige jouera à la géniale Manufacture 111, qui ne propose que deux créneaux le 3 octobre prochain (à 19h30 et 21h) : soit un nombre total de 160 places. Réservez donc le plus vite possible !

En savoir plus

Poni Hoax

Et si nous étions en train de passer à côté du meilleur groupe de rock hexagonal ? Depuis Phoenix, les oreilles affûtées font des pieds et des mains pour ne rien louper, et pourtant, beaucoup ignorent encore l'existence de Poni Hoax, ce qui demeure regrettable au vu de la qualité des chansons naissant de la patte et de la plume de Nicolas Ker. Dansantes et enjouées, mélodieuses et rythmées, elles apportent un souffle peu commun au rock français. Actuellement au cœur d'un projet fou (un film et un album en cours d'enregistrement aux quatre coins du globe), Poni Hoax ravira les oreilles présentes en ce début octobre au Café de la Danse. 

En savoir plus

Les Wampas

Toujours énervés, toujours révoltés mais toujours aussi généreux, les Wampas, portés par le non moins délicieux Didier, seront de retour dans la capitale au Casino de Paris pour défendre leur dernier-né 'Les Wampas Font La Gueule'. Ne vous laissez pas abuser par le titre, car Didier Wampas ne se ménage aucunement sur scène et parviendra sans nul doute à vous filer une banane monstre. 

En savoir plus

Oddisee & Good Compny Live Band

Originaire de Washington, Oddisee est reconnu pour ses nombreuses collaborations (il a réalisé des instrus pour Freeway, Jazzy Jeff, Little Brother et De La Soul, et a rappé sur les productions de Flying Lotus ou Kev Brown). Membre du trio hip-hop underground Diamond District, Oddisee met de côté son flow sur 'The Beauty In All' en 2013, un album purement instrumental où il développe des mélodies douces et profondes, entre hip-hop et jazz. Il revient cette année avec un nouvel opus intitulé 'The Good Fight', résolument funk et voué à envoyer du gros lourd en live. Ça tombe bien, le prodige sera sur la scène de la Bellevilloise le 6 octobre prochain aux côté de sa troupe live Good Compny pour nous présenter ce petit bijou.  The Good Fight by Oddisee

En savoir plus

Pat Thomas & Kwashibu Area Band

Chef de file du highlife, mouvement précurseur de l’afrobeat né au Ghana dans les années 1920, Pat Thomas et sa voix d’or reviennent sur scène avec le Kwashibu Area Band. Une excellente occasion d’aller écouter en live le fruit de leur collaboration : un album éponyme sorti le 16 juin dernier chez Strut Records, où l’on retrouve Ebo Tylor et Tony Allen. Rendez-vous au New Morning pour un concert qui s’annonce chaud et authentique.   Pat Thomas & Kwashibu Area Band - Accra studio sessions from Strut Records on Vimeo.

En savoir plus

John Mayall

La retraite n'a toujours pas sonné pour John Mayall. A plus de 80 ans, le bluesman sillone encore les routes avec ses guitares et ses musiciens, reprenant les tubes qui ont fait sa légende, des Bluesbreakers à ses albums solos en passant par Cream. Pour les nostalgiques des sixties et les aficionados de rock'n'roll. 

En savoir plus

Gaz Coombes

Les rouflaquettes les plus célèbres de la britpop sont de retour dans la capitale. Après avoir officié durant des années au sein de Supergrass, Gaz Coombes s'est offert une échappée belle afin de montrer que son excellent songwriting peut très bien s'exprimer en dehors du désormais mythique groupe. Après un premier essai réussi, Gaz est revenu cette année avec 'Matador' et plus inspiré que jamais. Multi-instrumentaliste sur ce disque, le chanteur donne à écouter des mélodies qui ont rarement été aussi délicates et qui servent de magnifiques chansons. De quoi enchanter la Gaîté Lyrique.

En savoir plus

The Souljazz Orchestra

Les six membres de The Souljazz Orchestra reviennent avec un nouvel album, 'Resistance' chez Strut Records, et c'est au New Morning qu'on pourra gigoter sur leur son afrosement zouk qui fait jazzer. Et autant prévenir, avec leurs paroles pleines d'espoir sur un rythme enflammé, difficile de ne pas finir en sueur. Connus pour leurs performances ultra remuantes, ils ravissent leur public au cours de leurs tournées internationales et toujours légendaires.

En savoir plus
Musique

Mobb Deep

Le duo de rap américain Mobb Deep, considéré par tous comme l'un des meilleurs groupes de la côte Est à l'instar du Wu-Tang Clan, se révèle en 1995 avec l'album "The Infamous". Mené par Havoc et Prodigy, Mobb Deep fait un passage en France le 14 octobre prochain au Bataclan. Une bonne occasion de réécouter ses titres phares tel que le culte "Shook Ones part II". Et si les deux anciens mettent autant le feu qu'à leur passage au Trianon l'an dernier, on serait fou de rater ça. 

En savoir plus

Izia

Après deux albums très rock ’n’ roll récompensés par plusieurs Victoires de la Musique, Izia est revenue en avril dernier avec un troisième album. Entièrement en français, il prouve que non, Izia n'est pas qu'une fille à papa qui fait exploser les décibels. Intitulé ‘La Vague’, le disque surprend par ses arrangements électro-pop qui donnent irrésistiblement envie de sautiller, de danser, par ses nappes de claviers tempérant les guitares autrefois énervées et envoûte par la voix plus retenue mais tout aussi transcendante de la jeune fille. Que ceux qui aimaient le côté déchaîné d’Izia se rassurent : sur scène, elle est toujours aussi généreuse, saute toujours autant partout et donne à ses nouvelles chansons une dimension inattendue. Une chose est sûre, au Casino de Paris, la vague fera bien plus que nous ramener sur les récifs lorsque nous nous perdrons, comme le dit la chanson

En savoir plus

Tortoise

C’est sûr, Tortoise sait entretenir le désir : dernier album, ‘Beacons Of Ancestorship’, sorti en 2009, deux concerts seulement à Paris depuis… Heureusement que leur label Thrill Jockey fêtait ses 20 ans en 2012, en profitant au passage pour rééditer quelques œuvres du groupe en vinyle. Autant dire que leur prochaine date en région parisienne, dans le cadre du Festival d'Automne, est attendue : Tortoise ne ressemble à aucun autre groupe, et ne fait jamais deux fois le même concert. Ces parrains du post-rock n’ont en effet plus rien à prouver depuis longtemps, trop occupés à nourrir leurs différents projets (Gastr Del Sol, The For Carnation, Sea And Cake…) et sans cesse travailler leurs instruments respectifs. Ce 17 octobre dans le superbe cadre du théâtre de la Ville, les Chicagoans risquent bien d'illuminer l'automne naissant de leur sublime rock aux reflets jazz.

En savoir plus

The Sonics

Vous connaissez les Sonics et vous ne le savez peut-être même pas. De Jimi Hendrix à Led Zeppelin en passant par les Rolling Stones, tout le monde a déjà repris un titre d'un des groupes pionniers du rock garage, qui perdure depuis les sixties. Toujours animés d'une énergie incomparable, Gerry Roslie et ses sbires raviront jeunes et moins jeunes à la Machine du Moulin Rouge. « Have love, will travel ! »

En savoir plus

Feu! Chatterton

Vous allez avoir du mal à passer à côté du phénomène Feu! Chatterton. Véritable trublion de la scène indépendante française, le groupe distille d'élégantes chansons dont le corps, définitivement rock, s'accorde parfaitement aux textes poétiques et mystérieux, quelque part entre Gainsbourg et Bashung. Excellents sur scène, les garçons viendront présenter leur premier album, 'Ici le jour (a tout enseveli)' au Trianon et en quatre dates.

En savoir plus

Jamie XX

Jamie XX est un homme bien occupé. Alors qu’il vient de sortir son album ‘In Colour’, le Londonien continue de travailler en parallèle sur le troisième album du groupe The XX qu'il partage avec Oliver Sim et Romy Madley-Croft. Sur son projet solo, Jamie Smith a d’abord dévoilé les sonorités exotiques de steel drum parcourant le morceau "All Under One Roof Raving". Dansant dès les premières secondes, le morceau se complexifie rapidement, laissant des beats plus saccadés le pénétrer, sans pour autant perdre une once de son immédiateté et de sa légèreté. Comme sur le reste de l’album, le jeune Jamie fait sauter les barrières des genres, à l'image de ce que l'on avait découvert de lui sur l'album de remix de Gil-Scott Heron ou des récents "Girls" et "Sleep Sounds", lui qui en prime se montre capable aujourd'hui de marier instruments exotiques à des sonorités plus hip-hop. On a hâte de le retrouver sur la scène de la Cigale le 21 octobre prochain. 

En savoir plus

Bob Dylan

Une légende à Paris. A presque 75 ans, l'infatigable Bob Dylan ne compte pas partir à la retraite de sitôt et continue son Never Ending Tour, allant de ville en ville distiller ses douces et engagées complaintes folk dont les textes n'ont pas pris une ride. De plus, sa discographie ne cesse de s'élargir, en témoigne le dernier-né 'Shadows in the Night', où le chanteur prouve qu'il peut s'attaquer sans s'y casser les dents à un répertoire popularisé par Frank Sinatra. Un mythe.

En savoir plus

Jeanne Added

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Jeanne Added a un parcours atypique. Diplômée du conservatoire, elle s’est essayée à tout : violoncelle, guitare, chant allemand, jazz pour finalement se centrer sur la basse et un rock sombre, très lyrique. Ce qui frappe dans ses compositions, en dehors de son extraordinaire voix et des superbes arrangements, c’est la maturité des titres, comme si elle avait toujours été programmée pour faire cette musique-là. Remarquée sur la scène des Transmusicales de Rennes en décembre dernier, c’est à la Cigale que la belle Jeanne Added nous transportera. « A war is coming. »

En savoir plus

Zappa plays Zappa

Même si Dweezil Zappa a un prénom à coucher dehors, ses aficionados ne resteront pas sur le trottoir bordant le Trianon le 20 octobre prochain au soir. S'inspirant du métal et des jeux de guitare de Steve Vai et Joe Satriani, le fils d'un des plus influents artistes des dernières décennies a fait ses preuves en solo avant d'attaquer le répertoire de son illustre père, dans l'optique de faire découvrir une œuvre parfois vue comme fastidieuse. Une occasion unique de voyager dans le temps.

En savoir plus
Musique

Lords Of The Underground

Si dans les années 1990, les membres du mythique groupe de hip-hop Lords Of The Underground arpentaient les rues de Newark avec leurs flows aigus et leurs hoodies trop larges, c'est les planches du Batofar que les trois MC sillonneront le 21 octobre prochain. Avec des titres féroces comme le suprême "Chief Rocka", le sombre "Tic Toc" ou encore l'intemporel "Here Come The Lords", nul doute que le trio saura faire oublier ses cruelles années d'absence sur la scène rap (leur dernier album date de 2007). LOTUG a enflammé le Macki Music Festival l'an dernier, et on espère qu'il donnera un tout aussi bon show sur le bateau rouge. 

En savoir plus

Jedi Mind Tricks

2015 est l'année du retour des Jedi. Quatre ans après l'album 'Violence Begets Violence', Vinnie Paz et Stoupe reforment le duo mythique de Philadelphie pour un huitième album, 'The Thief and the Fallen'. À l'occasion de la sortie de cet opus, le groupe entame a la rentrée une tournée européenne qui s'arretera a Paris au Trabendo le 21 octobre.

En savoir plus

Jamie XX

Jamie XX est un homme bien occupé. Alors qu’il vient de sortir son album ‘In Colour’, le Londonien continue de travailler en parallèle sur le troisième album du groupe The XX qu'il partage avec Oliver Sim et Romy Madley-Croft. Sur son projet solo, Jamie Smith a d’abord dévoilé les sonorités exotiques de steel drum parcourant le morceau "All Under One Roof Raving". Dansant dès les premières secondes, le morceau se complexifie rapidement, laissant des beats plus saccadés le pénétrer, sans pour autant perdre une once de son immédiateté et de sa légèreté. Comme sur le reste de l’album, le jeune Jamie fait sauter les barrières des genres, à l'image de ce que l'on avait découvert de lui sur l'album de remix de Gil-Scott Heron ou des récents "Girls" et "Sleep Sounds", lui qui en prime se montre capable aujourd'hui de marier instruments exotiques à des sonorités plus hip-hop. On a hâte de le retrouver sur la scène de la Cigale le 21 octobre prochain. 

En savoir plus

The Strypes

Biberonnés au vieux rhythm and blues et au rock antérieur aux années 1980, ces jeunes Irlandais ont commencé à arpenter les scènes de leur pays alors qu’ils sortaient à peine de leurs couches-culottes. On exagère légèrement, mais leur précocité (ils sont à peine majeurs) ne peut laisser personne de marbre. En répétant leurs gammes sur des vieux standards, ils ont ainsi pu définir proprement leur son jusqu’à la sortie de leur première galette 'Snapshot' au groove irrésistible. Les Arctic Monkeys et David Letterman en sont dingues. En France pour présenter leur deuxième disque, ‘Little Victories’, les Strypes réussiront sans nul doute à embraser le Bataclan. 

En savoir plus

Blackalicious

Blackalicious est un groupe de hip-hop américain, originaire de Sacramento en Californie. Le duo mythique fait partie du collectif des Quannum MCs, aux côtés de DJ Shadow, Lyrics Born et Lateef the Truthspeaker. Après une longue absence, Blackalicious nous présentera son quatrième album, 'Imami Vol 1', sur la scène du New Morning le 23 octobre.

En savoir plus

Klub des Loosers

Leur silence discographique depuis 2004 nous avait un peu laissés orphelins. Pas que la garde partagée avec leur projet parallèle, le Klub des 7, se passait mal, mais tonton TTC commençait vraiment à partir en sucette avec son délire fluo (un peu comme une vieille sous cachetons) et tata La Caution n’était jamais présente à la maison. On commençait presque à reprendre goût à la vie et voilà que Detect et Fuzati débarquent en 2012 avec un nouvel album : ‘La Fin de l’espèce’. Après le mal-être adolescent, place à la crise de la trentaine, aux histoires de métro, de boulot, de dodo et de couples sans enfants avec de belles envolées lyriques sur fond de samples bien ciselés. Qu’on se le dise : le plus grinçant des duos hip-hop français est de retour ! Et depuis qu'on les a vus en avril 2012 à la Gaîté Lyrique (toute une salle qui crie « Baise les gens ! », c'est à la fois jouissif et bizarre), on a qu'une envie : les revoir. Et pourquoi pas au même endroit, le 24 octobre ? 

En savoir plus

A$AP Rocky & Wiz Khalifa

À 26 ans et toutes ses dents (en or), Rakim Mayers aka A$AP Rocky est un des talents du hip-hop US actuel. Sa vidéo “Purple Swag” en 2012 a attiré des millions de vues sur Youtube et lui a valu plusieurs rendez-vous avec des labels prestigieux en une semaine à peine. Originaire de Harlem, le New Yorkais impose un style qui n’appartient qu’à lui, fait d’injonctions courtes, rimées et rythmées. S'il déroule un rap agressif où la violence, les drogues et les filles sont les principaux thèmes à ses débuts, A$AP s'est aujourd'hui diversifié, en proposant des collaborations surprenantes et qui fonctionnent à merveille, comme avec son morceau "Everyday" qui réunit Rod Stewart, Miguel et Mark Ronson. Il est également capable de choses très mélodiques, comme son titre chanté "L$D", très vaporeux et futuriste. Lors de ses lives, le rappeur hypnotise son audience et enflamme chaque scène qu’il investit. Un véritable show qu'il serait dommage de manquer, le 25 octobre prochain au Zénith en compagnie de Wiz Khalifa.

En savoir plus

Slayer

Attention les oreilles et les yeux, le Zénith risque fortement de flamber en cette soirée. L'enceinte accueillera en son sein l'un des groupes qui a le plus influencé la scène métal mondiale avec Megadeth, Anthrax et Metallica, à savoir Slayer. A coups de gros riffs saturés et de headbang en tout genre, le trash métal de ces quatre Américains a pesé énormément sur les générations d'après. Ils présenteront 'Repentless', onzième album studio. Oreilles sensibles, prévoyez des boules Quies.

En savoir plus

Metz

Chaînon manquant entre Toronto et la Lorraine, dignes successeurs de Nirvana et Jesus Lizard ou grosse claque intemporelle : ce sera comme vous voudrez. Une chose est sûre, le trio canadien Metz foulera les planches de la Maroquinerie le 27 octobre prochain, pour un concert qui s’annonce on ne peut plus électrique. Entre la frappe bien appuyée du batteur Hayden Menzies, la basse réactive de Chris Slorach et la déferlante de riffs d’Alex Edkins, on peut déjà s’attendre à du très grand live. Non seulement parce que leur premier album (on vous en parlait ici) met déjà la fièvre, parce que leur deuxième confirme tout en tension, mais aussi car leur réputation sur scène est des meilleures – et après quelques clics sur YouTube, on comprend mieux pourquoi. Les fans de grunge, punk et noise devraient y trouver leur compte, le public s’annonce d’ailleurs pour le moins bigarré. Une occasion en or de découvrir pour une poignée d’euros des scuds sonores comme "Wasted" et "Get Off", slammer un mardi soir et prendre une bonne douche à la bière. Bienvenue dans les nineties. 

En savoir plus

Mick Jenkins

Le Chicagoan Mick Jenkins vient le 30 octobre prochain sur la scène parisienne. De quoi nager en plein bonheur, entre les morceaux qui constituent son excellente mixtape ‘The Water(s)’ (qui a fait couler beaucoup d'encre dans toute la presse hip-hop l’an dernier), ou son album ‘Wave(s)’ tout juste sorti de l’eau. Souvent comparé à Common, Mick est de ceux qui composent un rap conscient. Son obsession du monde aquatique est une métaphore sur sa vision de la vie : l’eau prime sur l’or, tout comme le spirituel sur le matériel. Smart, le type. Son élégance, on la ressent aussi dans le choix des instrus de ses compositions, souvent très jazz, où dans celui de ses collaborations : on retrouve dans son travail des productions des brillants Kaytranada, Lee Bannon ou Mulatto. Bref, vous avez tout intérêt à plonger dans son univers en allant le voir à la Maroquinerie cet automne. 

En savoir plus

Low

Après le revival années 1980 ayant déferlé sur la sphère musicale récemment, on pouvait craindre à juste titre le retour des années 1990 sur le devant de la scène. Pourtant parfois la nostalgie a du bon, et c’est avec une grande joie que l’on retrouvera Low après leur très bon concert fin 2011 à la Gaîté Lyrique, et leur passage à la Maroquinerie en 2013. Signé sous le label indé Sub Pop, ce trio fondé par Alan Sparhawk et sa femme Mimi Parker est un doux mélange d’alternative et d’indé (slowcore pour les intimes), électrique et acoustique. Accompagnés de leur bassiste Steve Garrington, ces amoureux des chœurs, d’ambiances spirituelles et sombres quitteront leur Minnesota natal pour présenter à nouveau leur album ‘The Invisible Way’, et certainement quelques titres de leur disque prévu pour le 11 septembre 2015, 'Ones and Sixes'. Espérons que les fans et les curieux seront au rendez-vous ce 2 novembre. 

En savoir plus

The Soft Moon

Il y a du Ian Curtis en Luis Vasquez, c'est un fait. Invoquant le fantôme du créateur de Joy Division sans rien renier des apports de Suicide ou de Neu!, les chansons de The Soft Moon embarquent l'auditoire dans un tourbillon de guitares nerveuses et de basses hypnotisantes, tantôt inquiétantes, tantôt habitées. « Back to eighties! »

En savoir plus

DJ Krush

Plus de 10 ans qu’il n’a rien sorti, et pourtant : le DJ et producteur nippon demeure une référence pour tout amateur de hip-hop qui se respecte. Une réputation due notamment à des albums inoubliables, superbement produits (toujours un bonheur de les réécouter aujourd’hui) et aux ambiances inimitables. A ce titre, ses deux derniers en date, ‘The Message at the Depth’ et ‘Jaku’, font preuve d’une maîtrise rare, se payant également le luxe de quelques featuring bien sentis (Mr. Lif, Anti-Pop Consortium, Sly & Robbie). Si bien qu’on a terriblement hâte d’écouter la suite, en espérant qu’il y en ait une un jour. Krush sera en tout cas de passage à Paris le 10 novembre prochain, à la Machine du Moulin Rouge. Et ça, c’est déjà une très bonne nouvelle. 

En savoir plus
Musique

Guts

L'an dernier, Guts nous a livré un très bon album, 'Hip Hop After all', dans lequel on a pu retrouver des artistes comme Murs, Patrice ou Leron Thomas. En grand hyperproductif, le producteur revient en septembre avec un EP, 'Open Wide' dont le premier titre en featuring avec Lorine Chia est en écoute ci-dessous. On a hâte d'écouter ses dernières compositions, toujours à chemin entre hip-hop, soul et funk.    

En savoir plus

The Dø

Découvert en 2008 avec le titre "On my Shoulders", le duo indie pop The Dø, composé de la chanteuse franco-finlandaise Olivia Merilahti et du compositeur Dan Levy, est revenu à l'automne 2014 avec un troisième album. Le premier titre de cet album est "Keep Your Lips Sealed".

En savoir plus

Marilyn Manson

Doit-on encore présenter Brian Hugh Warner, aka Marilyn Manson? Véritable trublion des années 2000, objet à fantasmes et fervent opposant à l'administration Bush, l'autoproclamé Antéchrist Superstar distille depuis plus de quinze ans un sombre hard rock à travers des compositions et des reprises parfois devenues culte. Plus en forme que jamais, il vient de nous livrer son dernier disque, 'The Pale Emperor', qui a emballé la critique, laquelle le qualifie de meilleure « production livrée par Manson depuis des années ». Le Zénith se parera de son plus bel habit sombre pour accueillir l'Empereur pâle. 

En savoir plus

The Shoes

En 2012, The Shoes retournaient la France et l'Europe avec le génial et tubesque 'Time To Dance'. Trois ans plus tard et après de nombreuses collaborations (Julien Doré, Cœur de Pirate et même Shakira), Guillaume Brière et Benjamin Lebeau seront de retour à l'Olympia pour présenter leur nouvelle galette 'Chemicals' qui sortira en octobre prochain. 

En savoir plus

FIDLAR

Comment faire comprendre à quel point les FIDLAR représentent ce qui se fait de mieux dans le rock et le punk à l’heure actuelle ? Tout d’abord, leur musique est explosive, un mélange brut de décoffrage entre rockabilly, surf et punk, qui permet autant de pogoter que de danser. Ici les cris de rage côtoient les riffs sexy dans une sorte de jaillissement d’énergie incontrôlée qui fait le bonheur des aficionados. Dans de bonnes conditions (bonne humeur, envie de danser, colère virulente ou besoin de retrouver ses pulsions primales), l’écoute des chansons de FIDLAR s’apparente à une véritable révélation. Il y a quelque chose de directement accessible, d’immédiatement savoureux dans la musique de ces quatre types un peu dingues mais pas méchants. Après un premier album éponyme, le quatuor revient à la rentrée avec 'Too', qu'il a enregistré à Nashville. Ils nous donnent une bonne occasion d'écouter ça en live au Trianon le 19 novembre prochain, et on fonce sans hésiter tant le groupe est une tuerie en live.

En savoir plus

Chill Bump

Eclectiques et véritables forçats de travail, voilà comment nous pourrions qualifier les deux tourangeaux de Chill Bump. Bankal aux machines, Miscellaneous au mic, les garçons ont été révélés par une série de brillants EP et remarqués en première partie de C2C. Mélangeant habilement hip-hop et funk, le duo a sorti son premier album en fin d'année dernière et viendra le défendre sur la scène du Trabendo.

En savoir plus

Joey Bada$$

Vous voulez vous lancer dans le rap game mais vous n'avez pas de street-crédibilité ? Ce n'est pas en vous faisant appeler '' Joël le hargneux'' que cela va fonctionner. Et pourtant, la sauce prend parfaitement avec le jeune rappeur de Brooklyn Joey Bada$$. Ne soyez pas jaloux, vous n'aviez qu'à fonder le collectif Progressive Era avec vos potes du lycée, vous faire repérer à 15 ans par Jonny Shipes, le boss du label Cinematic Music Group en lâchant un gros freestyle sur Youtube, sortir en 2012 la meilleure mixtape de l'année nommée « 1999 » et ré-enfoncer le clou en 2013 avec la très réussie mixtape « Summer Knight ». Vous auriez aussi dû avoir un flow agile, des instrus rendant hommage au hip-hop des débuts et tout défoncer à chaque live. Mais bon, vous n'avez rien fait de tout ça, Joey lui, oui. Allez donc vous inspirer de lui au Bataclan le 23 novembre prochain où il jouera son excellent premier album 'B4.Da.$$' sorti l'an dernier, incluant le très sombre "Paper Trail$" en écoute ci-dessous.

En savoir plus

Talib Kweli

Fils d’universitaires, élevé dans la classe moyenne de Brooklyn, influencé par De La Soul plus que par le gansta-rap des ghettos voisin, Talib Kweli est connu pour son flow ultra rapide, ses textes percutants et profonds mais aussi par la multiplicité de ses samples symphoniques qui donnent une intensité émotionnelle à ses morceaux. 'Quality' sorti en 2002 sera le premier opus solo de cet hyperactif qui ne lésine jamais sur la profondeur de ses paroles et la richesse de sa musique (bien que l’album ‘The Beautiful Struggle’ de 2004 soit plus commercial). Signé chez Rawkus Records à ses débuts, il monte son propre label en 2005, Blacksmith Records, sur lequel il produira son album en duo avec le grand Madlib - ‘Liberation’ - l’année suivante. En 2007, c’est la consécration avec ‘Eardrum,’ le plus connu de ses albums solo, grâce à un festival de featurings : KRS-One, Justin Timberlake, le vibraphoniste jazz Roy Ayers, le raggaman Sizzla, la chanteuse soul Norah Jones, et des productions de Madlib, Kanye West et Pete Rock. Moins présent les années suivantes, il revient sur le devant de la scène underground en 2010, en sortant un très attendu second album avec DJ Hi-Tek, ‘Revolutions Per Minute’, dix ans extactement après 'Train Of Thought', leur premier opus en duo et l'un des meilleurs albums hip-hop de la décennie. Son dernier disque solo 'Gutter Rainbows', sorti en janvier 2011, produit par une pléiade de pointures de la scène hip-hop indé ne déçoit pas avec la poésie urbaine

En savoir plus

Assassin

Quelle belle rentrée hip-hop à Paris ! En marge de la multitude d’artistes internationaux présents dans la capitale en cette période, se glissent quelques belles prestations qui raviront les amateurs de lyricisme à la française. Apparu au milieu des eighties durant les grandes heures du terrain vague de La Chapelle, Assassin sort de l’ombre en 1993 avec le double album « Le futur que nous réserve-t-il ? ». Suivront 2 autres albums, 5 Disques d’Or ainsi qu’une multitude d’EP et de projets parallèles. En pleine préparation d’un nouvel opus pour cette fin d’année et 8 mois après un passage remarqué au Nouveau Casino, le groupe remontera sur scène de la Gaité Lyrique le 28 novembre prochain. L’occasion de présenter la deuxième version de leur projet live « Peur d’une race», composé d’inédits et de textes sur certaines des thématiques qui ont fait leur succès : le racisme et la manipulation. Réservation vivement conseillée !  

En savoir plus

Booba

Après le succès de son album "Futur", le rappeur Booba revient avec un septième album intitulé "D.U.C.", précédé des deux singles "OKLM" et "La mort leur va si bien". Avec vingt ans de carrière, le Duc de Boulogne est le seul artiste rap avec NTM à avoir rempli le Palais Omnisport de Bercy.

En savoir plus

The Underachievers

À la Machine du Moulin Rouge le 12 décembre prochain : The Underachievers, des mauvais garçons appartenant au mouvement Beast Coast, nom donné à ces artistes de la nouvelle vague prônant les psychotropes, et le hip-hop expérimental et underground, qui comptent parmi eux le jeune prodige Joey Bada$$, et les rappeurs Pro Era, et A$AP. Le duo compose un rap sombre soutenu par des mélodies lo-fi et expérimentales caractéristiques de Flying Lotus, lequel a d'ailleurs signé deux mixtapes du groupe sur son label Brainfeeder. Ils nous présenteront leur nouvel album, 'Evermore - The Art Of Duality', dont voici le premier extrait ci-dessous.  

En savoir plus

Commentaires

0 comments