Notre sélection de concerts

Guide des concerts à ne pas manquer !

AFROPUNK

Non, les Noirs ne font pas que du hip-hop. Pour briser les stéréotypes, une bande de 50 jeunes ont créé à Brooklyn en l'an 2000 Afropunk, un festival qui célèbre la communauté afro-américaine comme une avant-garde musicale et artistique. En faisant monter sur scène des groupes de différents horizons, rock indé, garage, soul, R&B ou pop, le festival met en lumière sa qualité inspirante et rebelle de la contreculture. Amis parisiens, estimez-vous heureux : pour sa première date à l’étranger, la manifestation a choisi Paris. Au mois de mai, vous pourrez donc en prendre plein les oreilles au Trianon pendant deux jours, en allant écouter  le blues-funk de Keziah Jones, la pop-reggae de Patrice, la folk rétro de Lianne La Havas, le garage énervé de Youth Man, l’électro tribale de Young Paris, ou encore la soul romantique de Leon Bridges. Pour connaître la programmation complète, c’est par ici. 

En savoir plus

Badbadnotgood

Les jeunes Torontois de Badbadnotgood se sont fait connaître sur Internet en se réappropriant des titres d’artistes hip-hop avant-gardistes comme Odd Future, groupe dans lequel on retrouve le fameux Tyler the Creator. Ce dernier est d'ailleurs à compter parmi leurs premiers fans. Et en écoutant leur album ‘BBNG2’, à mi-chemin entre du son 60's à la Miles Davis et du Flying Lotus, on ne peut que confirmer leur créativité débordante. Ces trois petits gars ne sont pas seulement des virtuoses, ils ont également un grand sens du groove et de la mélodie, qu'ils exploitent dans leur jazz novateur. Il faut donc foncer sans hésitation à leur concert au Badaboum le 30 mai prochain.

En savoir plus
Musique

Steeple Remove + San Carol

Un samedi soir à L'Olympic pour fêter le tout-frais-tout-beau label Gonzaï Records et ses poulains, ça ne se refuse pas. En première partie, San Carol, ou la meilleure façon de réconcilier Amon Duül II et Coldplay dans une cave du 18e, à grands renforts de synthés kraut et de voix pop. Ils viennent de sortir 'Humain trop humain' ; un peu de chaleur humaine ne dervait pas leur faire de mal. En tête d'affiche, le quatuor rouennais Steeple Remove viendra présenter ‘Position Normal’, un quatrième album qui devrait enfin leur permettre de se faire connaître largement. Biberonné au rock allemand, à la SF brut de fût et représentant d’une certaine idée de la pop, le groupe signe là son album à la fois le plus abouti et facile d’accès. Eh ouais, en 2015, le rock français a définitivement la classe. 

En savoir plus
Musique

Science-fiction

Au cours de la seconde partie du XXe siècle, s'il est un genre cinématographique qui a beaucoup fait pour la musique, il s'agit bien sûr de la science-fiction. Du thérémine popularisé par le film 'Le Jour où la Terre s'arrêta' aux expérimentations de 'Planète Interdite, la SF se montrait presque plus aventureuse sur Terre qu'elle ne l'était vraiment dans l'espace, où les voyages n'avaient rien de la folie d'un 'Interstellar'. L'Orchestre Pasdeloup s'intéressera donc aux grands thèmes de la science-fiction, de la suite spatiale 'Les Planètes' écrite par Holst entre 1914 et 1918 à 'Star Wars' en passant par la bande originale de 'H2G2' et 'Ainsi parlait Zarathustra' tel qu'on le trouve dans '2001, l'Odyssée de l'espace'.Le film de Kubrick, éminemment influent, sera naturellement la pièce centrale de ce week-end thématique de la fin mai. Jeff Mills, actuel parrain de la techno rétro-futuriste avec Zombie Zombie, proposera une création tournant autour de celui-ci, dans la veine de ce que cet artiste polymorphe a toujours su faire, à savoir une musique hypnotique, avant-gardiste et dansante, jamais totalement éloignée de ses origines détroitienne quoi que toujours résolument en orbite. Enfin, un ciné-concert se déroulera également le soir du 30 mai, mettant à l'honneur le grand film de Stanley Kubrick. György Ligeti, Richard Strauss, Johann Strauss (fils) et Aram Khatchatourian, autant d'artistes majeurs à redécouvrir joués live pour les bienfaits du film dans cette grande salle a

En savoir plus

John Mayall

Aussi bien à l'aise au chant, au clavier, à la guitare et à la composition, John Mayall s'est surtout illustré avec le groupe The Bluesbreakers. Travailleur acharné, il a enregistré 65 albums depuis 1964. Il parcourt les scènes avec son "80th Anniversary Tour".

En savoir plus

Commentaires

0 comments