Nouvel an chinois : défilés et événements

Du 2 au 23 février dans le Sentier, à Belleville, dans le 13e et en banlieue

0

Comments

Add +


Cette année, les festivités se dérouleront du 2 au 23 février, avec deux temps forts les jours de défilés (les dimanches 10 et 17 février), et joueront les prolongations en banlieue jusqu'au 27 février. Autour des défilés, des expos, danses, conférences, démonstrations d'arts martiaux, spectacles de marionnettes, concerts et projections de films et documentaires seront prétextes à flâner dans les galeries et les centres culturels de ces quartiers et rencontrer leur population. 

Les défilésLa symbolique du Nouvel An chinoisLes événements culturels • La légende du zodiaque chinoisLes restaurants chinois • Accueil

Les défilés


Les défilés seront ponctués des fameuses danses du lion et du dragon, deux animaux sacrés qui ont le pouvoir d'apporter la prospérité. Ils danseront au milieu des pétards qui sont censés faire fuir les mauvais esprits et seront accompagnés de musiciens traditionnels jouant du tambour, des cymbales et du gong. 

Dans le Marais, le 10 février à 14h30. C'est l'un des plus beaux défilés costumés, peut-être en raison des boutiques de confection textile que tiennent les Chinois de ce quartier. Cette année encore, on s'attend à un grand spectacle avec de nombreux dragons, lions, danseurs et musiciens. La procession commencera après la cérémonie de l'ouverture de l'œil du dragon sur la place de l'Hôtel de Ville de Paris puis passera par la rue du Temple, la rue de Bretagne, la rue de Turbigo pour se terminer rue Beaubourg. Le jour du défilé, l'association Pierre Ducerf proposera des ateliers de maquillage pour les enfants entre 10h et midi, au 29 rue Michel Le Comte.

A Belleville, le 17 février à 10h. Comme chaque année, la célébration débutera par l'ouverture de l'œil du dragon devant le métro Belleville. Le défilé prendra ensuite le boulevard de la Villette avant de monter la rue Rébeval, puis de tourner rue Jules Romains, redescendre rue de Belleville, tourner rue Louis Bonnet puis rue de la Présentation, pour remonter rue du Faubourg du Temple et enfin revenir au métro Belleville. 

Dans le 13e, le 17 février à 13h. Le plus attendu et le plus important des défilés est bien celui du triangle de Choisy, organisé par L'Association des résidents en France d'origine indochinoise (Vietnam, Laos et Cambodge). Il commencera au 44 avenue d'Ivry, à l'angle de la rue du Disque, puis suivra l'avenue de Choisy, la place d'Italie, prendra la rue de Tolbiac, l'avenue de Choisy à nouveau, le boulevard Masséna puis finira avenue d'Ivry.

L'Autel du Culte de Bouddha (37 rue du Disque). A l'intérieur de ce temple, on découvre plusieurs autels dédiés à la déesse de la miséricorde Guanyin, ainsi que celui dédié au génie de la justice. Plus loin, un autre autel est dédié au Bouddha cambodgien. Le jour du Nouvel An, les familles défilent ici pour déposer leurs offrandes aux dieux : riz, miel, alcool, gâteaux, oranges et clémentines.

A Noisy-le-Grand, le 24 février à 16h. Lions et dragons partiront de la place de la Libération puis défileront sur un parcours ponctué de surprises dans tout le centre-ville jusqu'au jardin des Artistes où un grand spectacle traditionnel attendra les spectateurs.

La symbolique du Nouvel An chinois


Pourquoi le rouge est-il prédominant ? Le Nouvel An ou « Guo Nian » en chinois vient de la légende du Nian, un animal féroce qui descendait de ses montagnes la veille de la nouvelle année pour dévorer les animaux domestiques et les humains. Il sema la terreur jusqu'au jour où l'on découvrit qu'il était effrayé par le rouge, le feu et le bruit. Pour empêcher sa venue, les villageois peignirent alors leurs portes en rouge, allumèrent du feu devant et firent beaucoup de bruit en tapant sur des objets. Le rouge est aujourd'hui la couleur favorite des Chinois pour célébrer le Nouvel An, elle est aussi signe de joie et de bonheur. Le dernier jour de la fête, des multitudes de lanternes rouges envahissent les rues de la capitale.

Pourquoi la danse du dragon ? Le dragon d'or vient chasser les derniers mauvais esprits qui pourraient hanter les lieux. C'est un animal mythique capable de nager, marcher et voler. Il serait aquatique à l'origine, ce qui explique la présence d'écailles sur sa peau. La danse du dragon est souvent présentée par des pratiquants d'arts martiaux car elle demande de l'endurance et de la force. Une dizaine de personnes s'affaire pour bouger le corps du dragon et porter sa tête, qui pèse entre 10 et 15 kilos, c'est la partie la plus difficile à manier. Pour guider le dragon et indiquer la trajectoire, une personne est chargée d'exécuter des mouvements d'arts martiaux avec une balle fixée au bout d'un manche. 

Pourquoi la danse du lion ? La danse du lion réunit à la fois l'art, le spectacle, la tradition chinoise, mais aussi des arts martiaux car les positions de la danse du lion sont celles du kung-fu traditionnel, et les danseurs le pratiquent généralement. La danse du lion date de la dynastie Han (de 206 avant J.-C. à 220 après J.-C. en Chine) et fut à son apogée durant la dynastie Tang (de 618 à 907). Elle était particulièrement exécutée pendant les festivals religieux. Le lion est incarné par deux danseurs : l'un contrôle la tête en papier mâché et bambou, l'autre anime le corps et la queue sous un costume. Trois instruments accompagnent la danse du lion : un large tambour, des cymbales et un gong. Chaque type de mouvement du lion possède un rythme musical particulier.

Les événements culturels


Dans la mairie du 3e (2 rue Eugène Spuller, salle des fêtes)

- Du 11 au 16 février :
Exposition du peintre pékinois Lu Tianning, dont les œuvres réalisées à l'encre de Chine sont toutes des créations originales de très grande taille.
- Mardi 12 février à 14h30 : Démonstration et atelier de Yi Jin Jing, art martial basé sur l'harmonie des lois naturelles telles que le yin/yang.
- Mercredi 13 février à 14h30 : Présentation de livres chinois pour enfants et ateliers animés par un auteur et une illustratrice, en partenariat avec la librairie chinoise Phénix. Réservé aux enfants du 3e accompagnés de leurs parents.
- Jeudi 14 février à 14h30 : Conférence sur les jardins chinois. Notes et récits des jardiniers qui ont imaginé les célèbres jardins de Suzhou.
- Vendredi 15 février à 18h30 : Danse du lion suivie de la cérémonie des vœux à la communauté chinoise.
- Samedi 16 février à 14h : Concert de musique traditionnelle par de jeunes musiciens chinois et rencontre avec ces artistes renommés en Chine.

Dans la mairie du 13e (place d'Italie, salle des fêtes)

- Samedi 2 février à 18h30 : Concert du Conservatoire de musique de Shanghai. 
- Mardi 5 février à 19h : Projection du documentaire 'Culture culinaire de Chine'.
- Mercredi 6 février à 14h30 : Spectacle de marionnettes chinoises du théâtre de Yangzhou. A 18h30 : Vernissage de l'exposition 'Au bord de l'eau' à l'antichambre et conférence.
- Jeudi 7 février à 19h : Conférence "L'univers artistique d'un Chinois qui aurait 2000 ans" - Danielle Elisseeff, à l'antichambre.
- Mardi 12 février à 19h : Projection du film 'Tigre et Dragon'.
- Samedi 16 février à 17h : Concert de la Seine Harmonie dédié à la Fête du printemps.
- Mardi 19 février à 19h : Conférence de François Drémeaux, auteur de 'Présence française à l'étranger', à l'antichambre.
- Jeudi 21 février à 18h30 : Projection du film 'MEI Lanfang (Fascinés pour toujours)'.
- Samedi 23 février à 17h : Concert franco-chinois "Musiques d'inspiration populaire".

A Noisy-le-Grand (médiathèque, réservation des ateliers au 01.55.85.09.10)

- Du 8 janvier au 16 février : L'artiste He Zhihong expose les planches originales de son livre 'Poèmes de Chine', un recueil de poèmes traditionnels chinois écrits à l'époque de la dynastie Tang (618-907) et traduits par Guillaume Olive.
- Mercredi 23 janvier à 14h : Initiation à la calligraphie chinoise animée par He Zhihong. 
- Vendredi 25 janvier à 19h : Wang Li, originaire de Tsingtao, joue de la guimbarde, de la flûte à calebasse et d'un étonnant ancêtre du sheng chinois et de tuyaux de bambou. Il nous entraîne dans son univers sonore, libre et émouvant.
- Samedi 2 février à 15h : Initiation à la calligraphie chinoise animée par Viviane Thach, enseignante de chinois. 
- Samedi 9 février à 11h : Initiation à la calligraphie chinoise animée par He Zhihong. 
- Samedi 23 février à 15h : '4 petits contes chinois', par Anne Touati. Un voyage dans l'univers légendaire et mythologique de la Chine ancienne. 


L’avis des utilisateurs

0 comments