On y était : le BIG festival à Biarritz

Grosse ambiance, du 17 au 21 juillet

0

Comments

Add +

© L. Grangette

Après le MIMI Festival début juillet à Marseille, nous nous sommes rendus au BIG Festival à Biarritz. Ben oui, chez Time Out Paris il nous arrive aussi de dépasser le périph', et pas seulement pour nous rendre en banlieue.

Depuis cinq ans, ce festival pensé par Sébastien Farran (manager du groupe NTM) et Nadège Winter (fondatrice du Brunch Bazar) accueille de plus en plus de gros noms : Iggy Pop, De La Soul, et cette année le Wu-Tang Clan et Neil Young, pour la partie BIG Concerts.


Le festival propose également un espace dédié aux activités annexes : le BIG Village, situé sur la plage de la côte des Basques. Se détendre sur des poufs ou en prenant des cours de yoga, faire un peu de shopping à la BIG Boutique, danser aux heures d'apéro, faire un tournoi de beach volley, déguster sandwichs banh-mi et autres yaourts glacés, boire de bons petits breuvages allant du cocktail à la bonne grosse pinte à 5 € du BIG Bar, lâcher ses mômes le temps d'un aprèm aux ateliers du Little BIG, et même prendre des cours lors des Big surf sessions... On souligne le bel effort pour nous donner un aperçu de la culture californienne.


  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © L. Grangette

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

  • © A. Gaponova

© A. Gaponova

On arrive donc le samedi au stade Aguilera, lieu des BIG Concerts, pour le dernier jour du festival (boulot, on aura ta peau !). On rate donc Neil Young et le Wu-Tang, mais on se réconforte avec les réjouissants Two Door Cinema Club, qui nous font danser sur cette immense bâche bleue recouvrant le sol du stade, censée préserver la pelouse avant la reprise du Top 14. Etonnamment, on trouve très peu de monde devant la scène. En même temps vu le prix des pass, on comprend mieux (45 € le pass BIG Concerts de 20h à 1h).


On enchaîne avec George Clinton & Parliament Funkadelic, qui tentent difficilement de garder l'attention du public malgré la trombe d'eau qui s'abat sur les têtes. Un peu mou, mais on remet ses pieds et claquements de doigts en action à l'écoute de "We Want The Funk".


Finalement, on termine en beauté avec un Breakbot bien en forme, accompagné de ses musiciens et d'Irfane. Allez hop, direction la halle Hiraty, convertie pour l'occasion en BIG Boîte. Busy P, Cassius, Château Marmont et Erol Alkan, un line-up qui donne soif. Et cette fois-ci, la salle pourtant immense est pleine à craquer. Après le hot dog de 5h du matin, on rentre se reposer. Et le lendemain, c'est reparti pour la soirée de clôture au Big Village avec une apparition surprise de Joey Starr, habitué du festival. Minuit, la musique s'arrête. Tant pis : le BIG, c'était malgré tout bien FAT !


L’avis des utilisateurs

0 comments