Butte aux Cailles / Bercy

Entre rive gauche et rive droite, tour d'horizon d'un quartier en pleine effervescence

0

Commentaires

Ajouter +
Passerelle Simone de Beauvoir - BnF

Passerelle Simone de Beauvoir - BnF Shutterstock

La butte aux Cailles est au sud ce que la butte Montmartre est au nord : un village préservé des grands travaux haussmanniens, avec ses rues pavées labyrinthiques autrefois parsemées de moulins à vent, ses placettes arborées en pente douce et ses petits vieux sur les bancs, immuables. Pourtant toute proche du centre commercial ultra moderne et des cinémas de la bourdonnante place d’Italie, la butte aux Cailles est un havre de tranquillité qui a gardé son charme d’antan et reste méconnu des touristes. Comme une escapade en plein Paris, on aime s’y perdre entre les maisons ouvrières et leurs jardinets, emprunter des passages étroits tapissés de lierre, découvrir les dessins de Miss Tic et Nemo sur les murs. On vient dîner Au Temps des Cerises entre amis, prendre un verre au Merle Moqueur ou à La Folie en Tête, des noms tirés de la même célèbre chanson (si, si, fredonnez-la !). La charmante rue des Cinq Diamants égrène ses petits restaurants, dont le fameux Chez Gladines, toujours plein à craquer. A quelques stations de métro, Bercy est au contraire un quartier ultra moderne construit sur les anciens entrepôts de vins de la capitale, autour d’un paquebot architectural : le ministère des Finances. Le Palais omnisport avec ses événements sportifs et ses concerts, l’agréable et ludique parc de Bercy, la Cinémathèque et le « Village » avec son cinéma, ses magasins et ses restaurants, ont donné une dynamique nouvelle à ce quartier excentré auquel on reprochait son ambiance froide. Sur l’autre rive se dressent les tours de la BnF, un pôle culturel exceptionnel où sont proposées des expos remarquables. Si on aime les fêtes sur les bateaux, on vient profiter d’un concert de musique expérimentale à la Dame de Canton ou danser sur des beats électro dans les cales du Batofar. L’été, une plage s’installe sur les quais, donnant aux bords de Seine des airs de station balnéaire.

Restaurants à Butte aux Cailles / Bercy

La Tour d'Argent

  • Note: 5/5
  • prix: 4/4
  • notre sélection

Adresse huppée de Paris et véritable institution : la Tour d’Argent et son panorama sur la Seine allument encore des étoiles dans les yeux des gourmands.Si cette diva de la gastronomie française n’est plus épinglée que d’un macaron, elle peut se flatter de posséder un service aussi souple qu’une chorégraphie de Découflé. Des mets aussi délicats que parfumés et des vins d’exception à déguster dans des timbales en argent. La scénographie entière du lieu force le respect. Sa spécialité ? Le canard au sang, numéroté depuis 1890 et préparé par Laurent Delarbre sous quatre formes (à l’orange, au poivre vert, aux fruits de saison et… façon Tour d’Argent). Les plus fins portefeuilles réserveront à l’heure du déjeuner (le menu du midi est à 65 euros). Ce restaurant fait partie de notre dossier des "50 plats qui font Paris" : Voir le dossier complet  

  1. 15 quai de la Tournelle, 5e
  2. Plats entre 85 et 140 euros. Menus déjeuner à...
Plus d'infos

Ribouldingue

  • Note: 5/5
  • prix: 3/4
  • notre sélection

Aux commandes de cette adresse en face de l’église Saint-Julien-le-Pauvre, Nadège Varigny, qui après dix ans de métier aux côtés d’Yves Camdeborde a ouvert son propre restaurant, proposant une cuisine inspirée par son enfance grenobloise. C’est toujours plein et tout le monde – critiques et chefs compris – vient ici pour les plats de bistrot simples et honnêtes : daube de boeuf, filet de thon saisi et aubergines fondantes ou encore, pour ceux qui aiment les abats, des cervelles sautées à feu doux et pommes de terre nouvelles ou des rognons de veau grillés et un gratin dauphinois à tomber. En guise de dessert, essayez le fromage de brebis frais au miel amer. Ce restaurant fait partie de notre dossier des "50 plats qui font Paris" : Voir le dossier complet  

  1. 10 rue Saint-Julien-le-Pauvre, 5e
  2. Menu déjeuner à 28 euros, dîner à 34 euros
Plus d'infos

Tempero

  • Note: 5/5
  • prix: 1/4
  • notre sélection

Souvent, elle se plaint. Simplement mauvais, trop imposant ou a contrario minimaliste, vieillot, trop moderne… Au déjeuner comme au dîner, l’épreuve est toujours de taille. Mais la découverte de Tempero vient changer la donne : voici l’un des très rares lieux ayant réussi à convaincre mon insatisfaite de mère. Et pour cause, la pétillante Alessandra Montagne fait des merveilles avec des produits simples, peu onéreux, magnifiés en une cuisine néo-bistrotière pour des assiettes élégantes et conséquentes, ayant de quoi ravir ogres et esthètes. De l’entrée (impeccables croustillants de porc avec une mayonnaise au sate) au dessert (une surprenante poire pochée avec une compotée d’aubergine et une glace vanille-romarin) en passant par une imposante pièce de porc superbement braisée (avec purée de céleri, betterave et carottes glacées), le sans-faute est assuré. Le tout pour 20 euros : on peine à y croire ! Ces prix au rabais, on les retrouve sur la carte des vins (un peu courte ?) qui débute avec un verre à 3 euros de Domaine du Mas Rouge pour plafonner à 5 ou 6 euros avec le Grololo – cépage unique 100 % Grolleau – du Domaine Pithon-Paillé. Aux fourneaux comme en salle, la magie opère grâce au sourire immuable d’Alessandra qui s’occupe en partie du service et que l’on peut observer évoluer sur son piano, derrière les vitres d’une cuisine semi-ouverte sur la petite salle d’une trentaine de couverts. Brésilienne, notre chef mijote chaque premier mercredi du mois une feijoada qui bén

  1. 5 rue Clisson, 13e
Plus d'infos
+ de résultats

Musées & Galeries à Butte aux Cailles / Bercy

Don Giovanni

En langue italienne. Cet opéra met en scène le célèbre séducteur Don Juan, libertin et jouisseur, qui, dans le Séville du XVIe siècle, multiplie les aventures amoureuses, que ce soit avec des jeunes filles nobles ou avec des servantes. Il s'agit du second opus coécrit par Wolfgang Amadeus Mozart et son librettiste Lorenzo Da Ponte, ne provoquant pas le rire franc.

  1. Opéra Bastille Place de la Bastille, 12e
  2. Jeu janv 15 - Sam févr 14
Réservez

Le Baron Rouge

  • Note: 5/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

Le Baron Rouge est un rendez-vous immanquable pour tous les amateurs de bonne chère qui viennent faire leurs courses sur le marché d’Aligre, à l’heure ou les stands plient boutique et où les estomacs crient famine. On vient ici satisfaire son palais avec des bons crus du terroir, dans une ambiance franchouillarde, sans devoir étaler ses connaissances en œnologie. Le dimanche on peut

  1. 1 rue Théophile Roussel, 12e
Plus d'infos

Twenty One Sound Bar

  • Note: 5/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

Un bar hip-hop à Paris ? Le Twenty One Sound près de Bastille est un temple du hip-hop américain – East Coast et West Coast sont réconciliés ici – mais aussi du dancehall et rap français. Plusieurs DJs se succèdent aux platines les vendredis, samedis et dimanches soirs pour mixer sur un sound system puissant des sets old school, comme les dernièrs tracks sortis dans les bacs. De

  1. 20 rue de la Forge Royale, 11e
Plus d'infos
+ de résultats


Shopping à Butte aux Cailles / Bercy

Les Fleurs

  • prix: 2/4

Nichée dans une petite rue du 12e arrondissement, cette caverne d’Ali Baba regorge de trésors pour toutes les bourses : trousses en liberty, lunchbox, miroirs romantiques, bijoux et sacs de toutes les tailles. Largement plébiscitée par les blogueuses parisiennes, la boutique un poil girly de Lucie Deniset (autrefois installée dans le 11e) accueille en son sein créateurs confirmés

  1. 6 passage Josset, 12e
Plus d'infos

Marché d'Aligre

  • prix: 1/4
  • notre sélection

Quelque part entre le faubourg Saint-Antoine et la gare de Lyon, le marché d'Aligre, l'un des plus anciens de Paris, respire encore l'atmosphère joyeuse des marchés populaires. Un temps appelée « le second ventre de Paris », en concurrence aux Halles, la place fut pourtant le théâtre sanglant des barricades de 1789, puis de celles non moins violentes de la Commune de Paris. « Chaque

  1. Place d’Aligre, 12e
Plus d'infos

Petit Pan

  • prix: 3/4

Fruit de la rencontre entre un créateur de cerfs-volants chinois (Pan Gang) et une artiste belge (Myriam De Loor), la marque « pour l’enfant et la maison » s'amuse depuis 2003 avec les imprimés traditionnels chinois qu'elle décline dans des créations pleines de poésie. Rien n'est laissé au hasard dans l'univers de Petit Pan, pas même la décoration des lieux, véritable mine

  1. 39 rue François Miron, 4e
Plus d'infos
+ de résultats

L’avis des utilisateurs

0 comments