Opéra / Grands Boulevards

Plongée dans l'un des quartiers parisiens les plus festifs

0

Commentaires

Ajouter +

Les oiseaux de nuit connaissent bien ce petit coin de rive droite. Et pour cause : c’est ici qu’égayés par la perspective d’une soirée agitée, ils viennent s’enivrer, vibrer au son des beats ou réveiller le démon de minuit. Clubs, théâtres, bars et autres lieux de perdition balisent aujourd’hui le long de ces larges artères dessinées durant le Second Empire sous les ordres du plus célèbre baron de la capitale…


Une fois la nuit tombée, les Grands Boulevards et leur facture haussmannienne accueillent tous ceux qui cherchent une excuse pour animer leur soirée. Une réputation festive qui ne date pas d’hier puisque les premiers théâtres de la porte Saint-Martin s’y installèrent dès le XVIIIe siècle. Au programme : club pointu (Rex) ou confidentiel (Silencio), pubs irlandais plus démocratiques, comédies (théâtre des Variétés) et mastodontes de la mode bien décidés à vous déplumer. Car si le quartier aime se plier en quatre pour divertir le Parisien venu des arrondissements mitoyens, il attire en journée son flot de touristes pressés d’immortaliser les dorures de Garnier. Une fois à l’intérieur de l’opéra, n’oubliez pas de lever la tête pour admirer le plafond peint par Marc Chagall en 1964.


Au détour d’une rue, vous devrez sûrement jouer des coudes pour vous frayer un chemin entre les fashionistas armées de sacs siglés. Qu’il en soit ainsi : les vitrines de Noël des Galeries Lafayette valent assurément le bain de foule.


Restaurants à Opéra / Grands Boulevards

L'Office

  • Note: 5/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

Derrière ce petit « néo-bistrot » à l'humble devanture se cache un véritable temple du (bon) goût. Des pierres apparentes, des murs grattés et un magnifique bar plantent un décor brut et joliment dépouillé. Sur la carte, affichée en arrière-plan, le choix est modeste, mais étudié. Trois entrées, trois plats et trois desserts, une sainte trinité qui affole son monde, et se

  1. 3 rue Richer, 9e
  2. Le midi, formules à 21, 26 ou 31 euros. Le...
Plus d'infos

Big Fernand

  • Note: 4/5
  • prix: 1/4
  • notre sélection

Ce petit atelier qui revisite les burgers de nos cousins yankees à la mode française.Bartholomé, Alphonse, Philibert, Victor, et même Tata Fernande. Que du beau monde sur la carte et aucun moyen d’avoir le mal du pays. Toutes les régions sont là, coincées entre deux délicieux buns au sésame fournis par le voisin boulanger : la fourme d’Ambert, la tomme de Savoie, la Charolaise, la

  1. 55 rue du Faubourg Poissonnière, 9e
  2. De 10 à 30 euros.
Plus d'infos

Le Pantruche

  • Note: 4/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection

Un jeune chef talentueux bien en place dans un bistrot impeccable. Que du bonheur.C’est au cœur de la frénétique Pigalle que se tient cette enseigne discrète, dont l’étrange nom désigne le Parisien en vieil argot. La canaille, le titi. Pourtant, il n'y a de vieux au Pantruche que l'intitulé. Une fois les portes poussées, le charme du lieu fait immédiatement effet. On est bel et bien

  1. 3 rue Victor Massé, 9e
Plus d'infos
+ de résultats

Musées & Galeries à Opéra / Grands Boulevards

Musée Grévin

  • prix: 3/4

Kitsch et ludique, ce musée de personnages en cire fait le bonheur des enfants, ravis de poser auprès des grandes stars du showbiz, du sport ou de la politique comme Sébastien Chabal, Jacky Chan, Michael Jackson ou la reine d’Angleterre. Le parcours, truffé de mises en scène amusantes, explore l’histoire de France avant de propulser ses visiteurs au cœur des soirées feutrées de la

  1. 10 boulevard Montmartre, 9e
Plus d'infos

Jardin du musée de la Vie romantique

  • Note: 3/5
  • prix: 2/4

« Donnez-nous des jardins… et pour trouver de l’herbe accrochez-vous bien, comme disait un lézard vert qui n’était pas daltonien. » Pierre Perret a su mettre en musique cette souffrance bien citadine qui perdure, même si on peut y trouver quelques remèdes. Dans la famille culture et salon de thé, entre le bon mentholé de la vieille tante Mosquée et l'argenterie de l’oncle

  1. 16 rue Chaptal, 9e
Plus d'infos

Musée national Gustave Moreau

  • notre sélection

Ce fabuleux immeuble, transformé en musée par le peintre symboliste en 1903, occupe les appartements et l'atelier de Gustave Moreau (1826-1898). Au premier étage, la visite traverse un intérieur bourgeois au mobilier Louis XVI, dévoilant la chambre, la salle à manger et le cabinet de réception de l’artiste, ainsi que le boudoir dédié à Alexandrine Dureux, sa « meilleure et unique

  1. 14 rue de La Rochefoucauld, 9e
Plus d'infos
+ de résultats

Bars & Clubs à Opéra / Grands Boulevards

Chez Moune

  • Note: 5/5
  • prix: 2/4
  • notre sélection
  • Gratuit

Ah les soirées Chez Moune... inoubliables ! Cet ancien cabaret lesbien est aujourd'hui un club underground très apprécié de la faune nocturne parisienne, plutôt des hipsters de 20 à 30 ans qui viennent régulièrement finir leurs soirées ici. Dans cette petite salle en sous-sol sombre, moite et survoltée, on danse jusqu'au petit matin avec ses potes mais aussi avec ses voisins, car la

  1. 54 rue Jean-Baptiste Pigalle, 9e
Plus d'infos

Le Carmen

  • Note: 4/5
  • prix: 4/4
  • notre sélection

Le Carmen est un hôtel particulier construit en 1875 dans l’opulence architecturale Empire rococo des plus décadentes. C’est dans cet écrin de luxe classé monument historique que Georges Bizet aurait composé son célèbre opéra. Plafonds immenses aux fresques moulées, colonnades sculptées, lustres en cristal scintillants, miroirs gigantesques sont là pour rappeler le faste de

  1. 34 rue Duperré, 9e
Plus d'infos

Le Rouge

  • Note: 4/5
  • prix: 3/4
  • notre sélection

Rouge : un nom taillé pour ce club au cœur de Pigalle, coincé au milieu des néons aguicheurs du Sexodrome voisin et autres peep-shows qui se font concurrence sur le trottoir. Depuis son ouverture, la queue ne désemplit pas, malgré le prix d'entrée à 15 euros et le tarif des consos (13 euros le gin tonic ou la vodka pomme). Mais la clientèle du Rouge a les moyens : ici se presse une

  1. 77 rue Jean-Baptiste Pigalle, 9e
Plus d'infos
+ de résultats

Loisirs & Activités à Opéra / Grands Boulevards

Frangines

  • Note: 3/5

Son visage ne vous est pas inconnu et pour cause, cette jolie blonde assoupie sur son canapé n’est autre que Juliette Arnaud. Soit l’une des auteurs de la pièce à succès ‘Arrête de pleurer Pénélope’. Bon, dis comme ça, ça fait un peu peur, c’est vrai. Mais ‘Frangines’, son nouveau spectacle co-écrit avec Samantha Benoit, n’a rien du divertissement girly mal fagoté. Et

  1. Théâtre Trévise 14, rue Trévise, 75009
  2. Mer juin 25 - Sam janv 3
Réservez
  1. 62 bis, rue Jean Baptiste Pigalle, 9e
Plus d'infos

Les Folies Bergère

  • Note: 4/5
  • prix: 3/4

Lorsque vous entrez, les bruits de talons sur la scène de bois et la voix de Joséphine Baker résonnent encore. Bienvenue dans le temple du music-hall ! Les Folies Bergère ont vécu en plus de 130 ans au rythme de l’histoire de Paris. Ouverte le 2 Mai 1869, elle se voit obligée de fermer ses portes pendant la guerre de 1870, puis rouvre sous la Commune de Paris avec des troupes

  1. 32 rue Richer, 9e
  2. En fonction des spectacles
Plus d'infos
+ de résultats

Shopping à Opéra / Grands Boulevards

Le Sept Cinq

  • prix: 2/4
  • notre sélection

A l’origine de ce concept store du 9e arrondissement, deux amies de longue date diplômées d’école de commerce qui ont compris que l’union faisait la force. D’un côté il y a Audrey qui, après un séjour enrichissant en Pologne, rêvait de créer un salon de thé-librairie en France. De l’autre, Lorna, une vraie passionnée de mode dont l’objectif ultime était d’ouvrir une

  1. 54 rue Notre-Dame de Lorette, 9e
Plus d'infos

Les passages couverts

  • notre sélection

Au XIXe siècle, l’actuel quartier des Grands Boulevards se dotait d’un labyrinthe de passages couverts coiffés de verrières. Ces galeries marchandes, ancêtres du centre commercial, offraient aux promeneurs le luxe simultané de pouvoir couper à travers la ville, s’abriter de la pluie, faire du lèche-vitrine, venir aux emplettes, se restaurer et (pour quelques-uns de ces messieurs)

Le ciel est à tout le monde

  • prix: 2/4
  • notre sélection

Avec un tel nom, comment résister à l’envie d’y entrer ? Autrefois dévolu à la vente de cerfs-volants, Le ciel est à tout le monde livre depuis plus de trente ans ses étagères aux jouets. Pour les très petits : des bavoirs, des peluches, des jeux pour le bain… et pour les plus grands, des trottinettes, des costumes de princes, des puzzles ou encore des vélociraptors en résine

  1. 7 avenue Trudaine, 9e
Plus d'infos
+ de résultats

L’avis des utilisateurs

1 comments
Olga
Olga

Dans ce quartier, il y a surtout le nouveau resto de L'Opéra Garnier, face à l'Apple Store. C'est LE resto branché du moment, j'y suis allée pour la soirée Lanvin, et la semaine passée pour Déj avec des copines, c'est canon !