Saint-Michel / Saint-Germain-des-Prés

Le coeur de Paris bat encore

Qui n’a jamais eu rendez-vous devant la fontaine Saint-Michel ? Ni sillonné les ruelles labyrinthiques du quartier avant de finir fourbu devant une onéreuse tasse de café ? Circonscrit d’un côté par les odeurs de chênes du jardin du Luxembourg et de l’autre par le cours tempétueux de la Seine, le Paris des belles-lettres fait depuis toujours fantasmer des générations d’amoureux du vers. A la terrasse du Flore, on croise invariablement touristes en goguette, jeunes chevelus, sorbonnards torturés, et toute une faune d’écrivains (plus ou moins) médiatiques. Le prix du Perrier citron vous fera sans doute tousser, mais le mètre carré coûte bien cher par ici. Aucune surprise alors à voir les boutiques de luxe se suivre comme des perles sur un collier : Rykiel, Cartier, Mont-Blanc, Joseph… Saint-Germain-des-Prés fait la part belle au chic parisien. Si les silhouettes de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir ne sont plus, ce petit bout de Paris n’a cependant pas abandonné son mythique contrat culturel.

Que vous vouliez swinguer sur du bon son (Jazz à Saint-Germain en mai), débattre autour de la programmation d’Olivier Py (actuellement directeur du théâtre de l’Odéon) ou revoir un Jerzy Skolimowski au Champo, l’arrondissement se pliera en quatre pour vous. Qui sait, le charme désuet des pavés, conjugué à l’aura existentialiste des brasseries, vous donnera peut-être envie de dévorer le dernier Goncourt ?

Commentaires

0 comments