101 choses à faire à Paris : nuits parisiennes

0

Comments

Add +

Clubbing, concerts, stand up... Optez pour la démesure en choisissant notre Paris by night, ses turbulences sonores et son tapage visuel. Un bouquet de sorties imbibé de haute culture et arrosé de mélodies collantes tout droit sorties des adresses nocturnes de la capitale.

New Morning

New Morning Philippe Pierangelli

Swinguer dans un club de jazz

Remettez du piment et du saxo dans votre vie en vous plongeant dans le Paris des Années folles, des roaring twenties et des jam sessions endiablées – ou du moins, de ce qu’il en reste. Direction le Duc des Lombards, le New Morning, le Sunset/Sunside ou le Caveau des Oubliettes pour une soirée jazzy. Découvrez aussi l'histoire du jazz à Paris, d'hier à aujourd'hui, et tous les clubs de jazz de la capitale.

Pousser les portes du Carmen

Le Carmen est un hôtel particulier construit en 1875 dans l’opulence architecturale Empire rococo des plus décadentes. C’est dans cet écrin de luxe classé monument historique que Georges Bizet aurait composé son célèbre opéra. C'est aujourd'hui un club confidentiel de Pigalle qui programme bons concerts et soirées électro pointues. Le Carmen n'est pas le seul club pour happy fews. Découvrez les lieux nocturnes courus par la hype parisiennes ici.

  1. 34 rue Duperré, 9e
Plus d'infos
 © C.G.

© C.G.

Démarrer sa soirée à l'UDO bar

Dans ce petit bar de quartier remuant, il flotte une sympathique ambiance berlinoise. Live d’électro minimale branchée, ambiance décontractée, bières importées, tout rappelle la capitale allemande. Surtout les « currywurst », une spécialité de saucisses au curry, que l’on arrose généreusement de bière à la pression, avec l’une des deux Paulaner, fruitées et légères, ou bien avec une Früh Kolsch ou une Kölschkranz. L'UDO n'est pas le seul bar à vivre à la mode berlinoise, pour découvrir notre sélection des bars clubs les plus agités de Paris, cliquez ici.

  1. 18e, Paris

Danser toute la nuit au Rex Club

Temple des nuits parisiennes depuis 25 ans, grâce à sa programmation avant-gardiste de haute volée, le Rex est le club préféré des Djs internationaux électro, techno, tech-house, deep house ou minimale. D'autres boîtes de nuit sont emblématiques de Paris by night, comme le Social Club, repaire de la Frecnh Touch, le Nouveau Casino, la Machine du Moulin Rouge, le Showcase, le Batofar, et le Wanderlust. Pour découvrir tous les clubs parisiens, cliquez ici.

  1. Face au 11 quai François Mauriac, 13e, Paris
Réservez

Prolonger la fête à l'after Concrete

L'after de la péniche Concrete est le rendez-vous des irréductibles clubbeurs du samedi soir qui en veulent toujours plus. Ouvert dès 7h du mat' un dimanche sur deux, ce bateau tangue sur des rythmes électro, techno et house mixés par des DJs internationaux, surtout Berlinois, invités par les résidents. Certains font le tour complet de l'horloge jusqu'à 2h, d'autres préfèrent y aller en journée. La Concrete est la seule after régulière, élevée au rang d'institution des nuits parisiennes.

  1. 69 Port de la Rapée, 12e
Plus d'infos
© Olivia Rutherford

© Olivia Rutherford

Découvrir un groupe dans un café-concert

A Paris, de plus en plus de bars et de cafés proposent une programmation musicale, gratuite ou à des prix très raisonnables. Jazz, rock, électro, peu importe le genre pourvu qu'on ait les boules Quies. Souvent, le public est constitué d'habitués, amoureux du lieu qui viennent d'abord pour l'ambiance, ensuite parce qu'ils espèrent découvrir un nouveau groupe de qualité. A Time Out Paris, nous avons fait le tri en sélectionnant les meilleurs de ces salles parfois atypiques, sans lesquels la nuit parisienne serait bien monotone.

En savoir plus sur les cafés-concerts à Paris

  1. 64 boulevard de Clichy, 18e, Paris
Plus d'infos

Toptable

Danse endiablée au Crazy Horse

Bienvenue dans l’univers lubrique du Crazy Horse, temple du spectacle érotique, molletonné de velours et de bulles de champagne. Le cabaret parisien vient de se refaire une toilette (salle intégralement remodelée) : l’occasion de voir sous une autre couture ses célèbres danseuses nues, subtilement « habillées » d’éclairages excentriques.

En savoir plus sur le Crazy Horse

  1. 12 avenue George V, 8e, Paris
Plus d'infos
Le Point Virgule

Le Point Virgule (c) Elsa Pereira

Stand-up au Point Virgule

Rendez-vous au Point Virgule pour une séance de stand-up ou un one-(wo)man show à l’étroit, devant la scène de la célèbre pépinière de jeunes humoristes. Vous vous prendrez sans doute le doigt de votre voisin dans l’œil dès qu’il bat des mains pour saluer un sketch ; mais vous en rirez, vous en rirez aux éclats, sous une pluie d’applaudissements.

En savoir plus sur le Point Virgule

  1. 7 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, 4e, Paris
Plus d'infos

Guillaume Chomet

Ecouter du son alternatif

Pour gigoter sur un air de rock indé, de metal, de post-punk ou d’électro, direction la Flèche d’Or, le Nouveau Casinola Maroquinerie, les Combustibles ou la Mécanique Ondulatoire. Ici, on cultive un esprit alternatif aiguisé, ce qui signifie prix bas et programmation audacieuse. Car ces salles ne marchent pas au compromis, mais au coup de coeur, ce qui réclame souvent une sacrée dose de passion. Il faut savoir que plusieurs d'entre elles, comme L’International ou L'Espace B, bookent plusieurs centaines de groupes par an, de quoi faire d'elle un véritable poumon musical de la ville.

Trianon

Trianon Franck Bohbot

Assister à un concert au Trianon

Le Trianon insuffle un peu de classe au boulevard de Rochechouart avec son architecture élégante Belle Epoque. Haut lieu culturel, il propose des concerts de choix, on y voit passer Tricky, Raphael Saadiq, Moriarty, Camille, Macy Gray... D'autres grandes salles parisiennes valent le coup d'œil également, que ce soit le mythique Olympia ou la Cigale. Enfin, les plus grandes stars n'ont pas le choix : elles se tournent vers le Zénith ou le Palais omnisports de Bercy, seules salles à pouvoir accueillir leurs milliers de fans.

En savoir plus sur le Trianon

La Bellevilloise

La Bellevilloise

Découcher à la Bellevilloise

Concerts de rock, shows burlesques, brunchs jazzy, soirées électro, jam sessions : ça swingue à la Bellevilloise, cette ancienne coopérative ouvrière reconvertie en immense centre multiculturel. En témoignent les foules de fidèles immanquablement postées devant le 21 rue Boyer dès la tombée de la nuit. L’adresse la plus hyperactive et indépendante du quartier agite les nuits de Belleville dès le mercredi soir : de quoi prolonger ses apéros de fin de semaine.

En savoir plus sur la Bellevilloise

  1. 19-21 rue Boyer, 20e, Paris
Plus d'infos

L’avis des utilisateurs

0 comments