Rone présente Module

1/8
Rone
2/8
Rone
3/8
Rone
4/8
Rone / © Vladimir Mavounia-Kouka
5/8
Rone / © Vladimir Mavounia-Kouka
6/8
Rone / © Vladimir Mavounia-Kouka
7/8
Rone / © Vladimir Mavounia-Kouka
8/8
Rone / © Vladimir Mavounia-Kouka
Trianon, Pigalle samedi 16 février 2013 20:00 - 0:00

Rone jouera 'Module', un live audiovisuel inédit de ‘Tohu Bohu’ au Trianon, un nouvel album d’IDM rêveuse et onirique, émotionnelle et vaporeuse, lumineuse et inquiétante à la fois, un « chaos apprivoisé, organisé et fixé sur un disque » dixit l'artiste. ‘Tohu Bohu’ est à écouter au casque par une après-midi lascive, entre averses et rayons de soleil. Rone aime les expériences, il compte deux featurings inédits, l’un avec le violoncelliste Gaspar Klaus sur “Icare” et l’autre avec le rappeur High Priest d’Antipop Consortium sur “Let’s Go”, qui contrastent avec le reste de l’album. Le cosmique “Fugu Kiss” rappelle les battements d’un cœur avec des envolées mélodiques trépidantes, exquis.

Erwan Castex alias Rone est l’une des étoiles montantes de l’électro française. Exilé à Berlin, il n’a pas passé ses nuits à danser dans les sous-sols de la ville, plutôt enfermé dans son studio pour élaborer cet opus. Le petit génie des machines a sorti un premier maxi ‘Bora’ en 2008  sur Infiné, tout de suite remarqué par Agoria, le boss du label au nez creux et à l’oreille fine. Car depuis Rone a sorti quelques maxis et deux albums excellents, notamment ‘Spanish Breakfast’ à peine un an après son premier EP. Un album planant très convaincant pour les amateurs d’electronica onirique, d’ambient hypnotique et de techno mélodique et aérienne, qui compte un track de techno bien martelée et des phrasés de sax bien rythmés sur son titre phare “La Dame Blanche”.

Mais Rone est un artiste complet : avant de produire sa musique, il voulait travailler dans le cinéma. Soignant l’esthétique visuelle de sa musique, il s’est associé au collectif de graphistes Studio Fünf pour illustrer le clip de “So So So” et avec l’illustrateur-réalisateur Vladimir Mavounia-Kouka pour le clip animé de “Spanish Breakfast”. Artiste avec lequel il a composé la bande-son du film ’La Femme à cordes’ et la pochette de ‘Tohu Bohu’. Toujours friand de nouvelles expériences, Rone a fait appel à un autre illustrateur, ami du premier, Dimitri Stankowicz, pour son nouveau clip “Bye Bye Macadam”, qui retrace l’histoire d’une étoile, de sa création à sa mort. Une envolée cosmique qui colle parfaitement à l’univers de Rone.

Nom du lieu Trianon
Contact
Adresse 80 boulevard de Rochechouart
18e
Paris

Transport Metro: Anvers Bus: 30, 54
Prix 22 €