Parc de Belleville

© Paris Tourist Office/Photographer Marc Verhille
20e arrondissement

La colline de Belleville a toujours été un terrain fertile de frivolité et de débauche. Dès la Renaissance, ses pentes maternaient les vignes qui donnèrent pour la première fois le nom de « piquette » au jus de Bacchus : le terme désignait alors un vin jeune et pétillant, qui irriguait grassement les tavernes du quartier. Après avoir baigné dans les carnavals mondains de Julien Lacroix, propriétaire des lieux au XIXe siècle, le sommet de la colline (où poussent encore quelques vignes) devient parc de Belleville en 1988, trempant désormais, le soir venu, dans les apéros arrosés du quartier.

En journée, une ambiance plutôt familiale succède à tous ces batifolages bellevillois. C’est le moment de sortir les paniers de pique-nique avec les marmots, de s’installer dans les arènes pour savourer un spectacle improvisé ou de s’avachir dans l’herbe avec ses puces informatiques, histoire de profiter du wifi gratuit.

Un coup d’œil de temps en temps à ces pelouses un brin escarpées qui plongent vers la skyline : pas de doute, le parc de Belleville domine l’une des vues les plus spectaculaires de Paris. Un panorama qu’il fait bon détailler au coucher du soleil, du haut du belvédère, au détour d’une flânerie. On ignore la laideur du kiosque, encroûté dans la gloire ferrailleuse des eighties, depuis lequel on épluche l’horizon : Panthéon, Notre-Dame, Montparnasse, Concorde, Grand Palais... Il n’y a plus qu’à attendre les convulsions nocturnes de la Tour Eiffel, condamnée à frétiller, toutes les heures, de mille décharges lumineuses.

Nom du lieu Parc de Belleville
Adresse Rue Piat
20e
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours de l'aube au couchant
Transport Métro : Couronnes ou Pyrénées
Prix Entrée libre
LiveReviews|0
1 person listening