Claus

1/9
© Camille Tissot
2/9
© Camille Tissot
3/9
© Camille Tissot
4/9
© Camille Tissot
5/9
© Camille Tissot
6/9
© Camille Tissot
7/9
© Camille Tissot
8/9
© Camille Tissot
9/9
© Camille Tissot

Le soleil vient de se lever et l’ami du petit-déjeuner s’appelle désormais Claus. La première enseigne, pensée par un allemand, entièrement dédiée au repas le plus important de la journée. Fini les croissants sur le pouce, les cafés illico au comptoir, les Parisiens vont pouvoir commencer leur journée du bon pied. Dans ce salon de thé, niché entre les boutiques de luxe et les bureaux d’affaires, on consomme à emporter, dans le mini-snack de luxe, ou sur place dans le petit salon cosy.

Les plus pressés pourront piocher dans cette épicerie pleine de produits de qualité, issus de l’agriculture biologique pour la plupart : préparations de Granola, nectars de fruits d’Alain Milliat, assortiments du Palais des thés, confitures de petits producteurs de Haute-Savoie… Mais aussi dans une sélection minutieuse de produits de chez nos voisins européens, avec une déclinaison de sirops de Liège et les cultissimes biscottes Zwieback. Sans oublier, cette parade de pâtisseries du jour, tartelettes à la framboise, cookies et autres scones au beurre salé qui friment sur le comptoir de l’entrée. De quoi se préparer chez soi un vrai petit-déjeuner de prince.

A l’étage, on savoure le repas matinal dans ce salon kitsch, paré de moquette vert sapin et de tables en bois blanc, qui rompt totalement avec l’élégance froide des carreaux de faïence en bas. Toutes les envies seront satisfaites grâce à cinq formules (de 15 à 27 euros quand même), qui proposent un medley de mignardises sucrées et salées, avec des petites variantes selon chaque destination. La première halte se fera en Allemagne avec le traditionnel « fruhstück » (en VO) et son assiette bien fournie de Saint-Nectaire, jambon, crème à la ciboulette, œuf dur, accompagnée d’une compote maison pomme/nectarine et d’un moelleux à l’orange. Les plus classiques, se contenteront, quant à eux, du « Français », avec ses traditionnelles viennoiseries et autres tranches de pain garnies de confiture fraise/menthe. Mais attention, ces formules semblent bouder des plats intéressants de la carte, à ne pas manquer : le riz au lait maison au caramel (6,50 €), les scones au beurre salé et confiture bio (6,50 €) ou encore les flakes bio au lait à base de semoule (4,50 €).

Pour se rafraîchir le gosier, on sirote la Bionade – la fameuse limonade bio allemande – ou un de ces excellents jus, le Summer (5,20 €) à la pastèque et citron vert ou le Détox, au fenouil, concombre, citron, pomme et gingembre (6,20 €). Bref, on l’aura compris, si on se rend chez Claus il faut s’attendre, certes à croiser des touristes et des hommes d’affaires qui lisent le New York Times, mais surtout à une carte raffinée, qui insiste sur ces petits détails qui font la différence. On en oublierait (presque) la note salée à la fin du repas. Avis aux flemmards matinaux : la boutique mettra en place début janvier un système de commande en ligne.

Nom du lieu Claus
Contact
Adresse 14 rue Jean-Jacques Rousseau
1er
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au vendredi de 8h à 17h et le samedi de 9h30 à 17h
Transport Métro : Palais Royal - Musée du Louvre
LiveReviews|1
1 person listening
carlos G

I’ve been stolen!

A carnival of foods and breads, were supposed to be included in the menu, in fact when you realized that just a two pieces of bad bread arrives to the table (with acoup of gras chocolate ) you ask tothe “garcon” what happened?They will answer you:“you didn’t read well” ….!

Them, what can I said about poor quality…Fu... for that price!!!

If you stay more time as usual, they would be delighted to ask you to quit the place…when you told to the desk man that menu was not served as wrote at the menu, he would gently give youa “Croissant” in order to make you happy…Just unbelievable!

Une vraie arnaque, la qualité est vraiment médiocre, mais la cerise sur le gâteau (bonne explication pour décrire cette pâtisserie) réside dans le fait que vous serez servi que la moitie de produits décrits sur le menu et quand vous réalisez l’arnaque, le garçon se contente à vous dire : « vous avez pas bien lu »… !

Si par hasard vous restez cinq minutes supplémentaires, ils n’hésiteront pas, à vous inviter à partir, car il y a des réservations à venir…

Attention avec le chocolat, il est servi avec une couche bizarre de graisse qui laisse penser que par-la la cuillère contenant de la soupe de poulet eut ou tomber dans la casserole…Puis la qualité du pain.. Quoi ajouter sur la quantité et la qualité ? Mon Dieu…un vrai arnaque !!!