Kinugawa

Notre sélection
Ajoutez à votre coupes de coeur
1 J'aime
1/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
2/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
3/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
4/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
5/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
6/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
7/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
8/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
9/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
10/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
11/11
© Time Out / Charlotte Fouillet
1er arrondissement

Quand on pénètre chez Kinugawa, on est tout de suite emporté par l’ambiance. Lumières tamisées, musique douce, décor zen, climatisation, serviette chaude, bougie... Tout est là pour que le repas se passe comme un voyage apaisant. Le personnel est admirable de prévenance, jamais votre verre ne reste vide, que ce soit du vin le plus luxueux ou un simple verre d’eau (des sakés sont bien entendu aussi à la carte). Une fois installés (à l’étage ou au rez-de-chaussée), on vous apporte le menu, qui recèle de merveilles.

Il y a tout d’abord les entrées froides, tel le tai sashimi Kinugawa style, un sashimi de daurade royale où tout est là pour sublimer la daurade, des petits éléments qui s’ajoutent à un poisson déjà excellent et qui en font un plat au goût subtil. Mais il y a aussi des entrées chaudes, comme le nasu dengaku (une demie-aubergine gratinée au miso sucré, un vrai délice, mais pour les gros appétits), ou bien le ebi aspara aburi, un ensemble de crevettes grillées bien servies et d’asperges vertes croquantes et fondantes à la fois, dans une sauce spicy-lemon-garlic qui relève le tout remarquablement. On peut aussi se laisser séduire par des salades, d’algues, de nouilles, de pousses d’épinard, il y en a pour tous les goûts ! Viennent ensuite les plats : du poisson cru ou cuit, mais aussi de la viande, avec un choix là encore princier. Le met le plus cher au menu est le wagyu : un pavé de ce précieux boeuf servi avec des petits légumes croquants à la cuisson de votre choix, dans une sauce miso anticucho. Des saveurs sucré-salé qui magnifient le petit goût noisette et le fondant incomparable de cette viande.

Pour les fervents adeptes des sashimis, sushis et autres makis, entre les « classiques » comme le saumon, le thon ou le maquereau (avec une pointe de mayonnaise citronnée dans le riz, une surprise venant flatter le fondant gras du poisson), qui sont déjà d’une qualité indéniable, et les « spécialités » comme le thon gras, l’anguille grillée (et sa sauce sucrée) ou le homard, le choix est là encore au rendez-vous. Méfiez-vous par contre du maki hamachi qui se révèle VRAIMENT épicé, tout comme le gingembre et le wasabi proposé en assaisonnement, d’ailleurs. Les californias shake kawa (peau de saumon grillée) sont peut-être moins équilibrés (trop de sophistication fait parfois perdre le goût principal). Si il vous reste de la place, quelques desserts vous seront suggérés, du classique français revisité à l’image de ce Tokyo-Brest, au dessert 100 % japonais comme le roulé matcha et azuki (d’une légèreté étonnante, servi avec sa boule de glace au sésame), en passant par le dessert du jour : une tarte framboise et rhubarbe.

Mais attention, qui dit menu haut de gamme, dit évidemment prix élevés, entre 60 et 100 euros par personne si l’on veut se faire plaisir. Alors, pour les budgets plus restreints qui souhaiteraient quand même casser un peu leur tirelire pour goûter à cette belle cuisine, sachez que le Kinugawa propose des menus autour de 50 euros au déjeuner.

Nom du lieu Kinugawa
Contact
Adresse 9 rue du Mont Thabor
1er
Paris

Heures d'ouverture Tous les jours de midi à 14h30 et de 19h30 à 23h
Transport Métro : Concorde ou Tuileries
LiveReviews|0
1 person listening