Le BAT

  • Restaurants
  • Cuisine contemporaine
1/8
© Thierry Richard
2/8
© Thierry Richard
3/8
© Thierry Richard
4/8
© Thierry Richard
5/8
© Thierry Richard
6/8
© Thierry Richard
7/8
© Thierry Richard
8/8
© Thierry Richard
Faubourg Montmartre

Les Grands Boulevards, c’est un peu le trou noir des appétits. S’y restaurer est toujours un challenge, y bien manger, un quasi-défi. Jadis place forte des soirées proustiennes, lieu d’encanaillement de la jeunesse parisienne et de promenades familiales dominicales, les larges avenues du quartier ne trimballent désormais plus qu’une vague neurasthénie touristique, faite de néons clinquants et de nourritures approximatives.

Autant dire que se retrouver nez à nez avec un restaurant digne de ce nom au pied du métro Richelieu – Drouot est un bonheur inespéré. En effet, derrière une devanture sans charme que l’on pourrait snober par ignorance se cache le BAT. Entendez « Bar à Tartares » (au déjeuner) ou à « Tapas » (au dîner). Poussons la porte. Le jeune chef Yariv Berrebi s’y est calfeutré derrière un immense bar carré, orné de tabourets de couleurs vives. Il n’y est pas seul, puisque derrière le comptoir s’agite toute une brigade de jeunes cuisiniers préparant en live les tapas et plats sous influence asiatique dont tout le quartier rêvait, sans même le savoir.

Au déjeuner, on s’attable au bar (à deux c’est un vrai plaisir) ou dans l’une des deux vastes salles lumineuses meublées design (on adore les chaises de bois blond aux airs scandinaves) pour savourer l’un des meilleurs rapports qualité/prix de Paris (de 15,50 € à 24 €). Côté qualité, on ne s’inquiète pas trop lorsque l’on sait que Yariv a été formé par William Ledeuil à la Kitchen Galerie avant d’officier au KGB avec la même équipe. De cette expérience de restaurant étoilé, il a rapporté le talent des assaisonnements justes et parfumés (raviolis de crevette, bouillon de coco et citronnelle, comme un voyage vers Bangkok), des cuissons parfaites (volaille et champignons grillés, sarriette et confit d’échalotes à la viande fondante et la peau délicieusement croustillante) et des alliances étonnantes (salade d’encornets, câpres et noisettes, vinaigrette thaï bombant le torse).

Au dîner, la salle se remplit, les lumières se tamisent et, n’étant une carte des vins un poil maigrichonne pour y passer la nuit, on se jette sur des tapas de très belle facture (tartare de bœuf Mostarda et vieux parmesan, bœuf de Galice pommes de terre fumées, tartare de saumon à la crème de vodka – de 4 à 9 euros) qui redonnent soudain un petit coup de jeune aux vieux boulevards. On ne va pas s’en plaindre.

Nom du lieu Le BAT
Contact
Adresse 16 bis boulevard Montmartre
9e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au vendredi de midi à 15h et de 17h à 23h, le samedi de 15h à minuit. Fermé le dimanche
Transport Métro : Richelieu-Drouot ou Grands Boulevards
LiveReviews|0
1 person listening