Le Parisien

Ajoutez à votre coupes de coeur
0 J'aime
© Camille Tissot
3e arrondissement

Dans cette famille de bars branchés que sont Chez Jeannette, le Sans Souci ou le Mansart, le petit dernier Le Parisien, se démarque avec une déco et une carte nettement plus raffinées. Sans tomber dans le clinquant, l’endroit très design, fait de miroirs, de néons et de bois, détonne dans le quartier Saint-Martin. Et c’est surement ce qui nous attire au premier abord : on a l’impression qu’un vaisseau futuriste est rentré dans une peinture de Mondrian ! Une fois les portes poussées, on comprend qu’on a à faire au même genre d’endroit, jeunes serveurs souriants et clientèle bobo cool, mais qu’il n’y aura pas, comme dans les autres, une bousculade au comptoir et des commandes à peine audibles qui peinent sous les baffles. Ambiance détendue donc, et musique discrète en fond. La brasserie parfaite pour un repas entre amis et un verre tranquille avant de sortir.

Au menu, une carte de brasserie améliorée où l’on retrouve des standards souvent oubliés, comme les moules gratinées au parmesan, une déclinaison d’œuf (mimosa, brouillés…) ou une assiette de pata negra, parfaite pour les petites faims au moment de l’apéro. Pour les plats de résistance, les classiques carnivores se disputent le haut de l’affiche, faux-filet, poulet et autres tartares. Mais c’est sur les sandwichs toastés que notre estomac s’attardera, copieux et moelleux à souhait, avec un choix redoutable : le saumon snacké, concombre et aneth, celui au pastrami, choux, oignons et sauce Reuben, ou encore le steak de bœuf, brie, pousses d’épinards et tomates. A tomber.

Finalement, cette brasserie prouve qu’il est encore possible de concilier l’esprit détente d’un bar branché à une carte raffinée. On retiendra les petits plus, appréciables parce qu’ils sont rares, la rondelle de citron dans la carafe d’eau fraîche, les pots individuels de ketchup, la moulinette en bois pour le sel et le poivre… La chute sucrée n’en est pas moins déconcertante avec des pâtisseries excellentes qui proviennent de l’enseigne réputée Julhès (tout comme les pains). Si vous tombez sur le Paris-Brest, c’est votre jour de chance.

Pour se rafraîchir le gosier, on pioche dans un large panel de vin, de rhum, de vodka et de gin. La carte des boissons laisse échapper quelques surprises, comme la San Bitter, une boisson italienne non alcoolisée, pétillante et amère, qu’il est rare de trouver dans les bars. Sous les conseils avisés du serveurs, on se laisser tenter par un dernier verre, au moment où la salle commence à s’ambiancer. Avec autant d’atouts, il est difficile de croire que ce petit Parisien ne soit pas pris d’assaut.

Nom du lieu Le Parisien
Contact
Adresse 337 rue Saint-Martin
3e
Paris

Heures d'ouverture Ouvert, de 8h à 2h.
Transport Métro : Strasbourg-Saint-Denis
LiveReviews|0
1 person listening