Lengué

  • Restaurants
  • Japonaise
© Time Out
La Sorbonne

Il suffit de pousser la porte de ce restaurant, coincé dans une minuscule rue du Quartier latin, pour se retrouver à Tokyo. L’ambiance est 100 % nippone. De grandes bouteilles de saké s’alignent sur le comptoir, les plats du jour sont épinglés au mur – en japonais, s’il vous plaît – et le service, essentiellement féminin, est poli, aimable et discret. La clientèle ne s’y trompe pas, en début de soirée, quelques Japonais viennent seuls, pour boire un verre de saké ou de shochu en grignotant des plats. Dès 21h, ils disparaissent pour laisser place à une population plus jeune, cosmopolite, qui ne sait d’ailleurs pas très bien ce qu’il faut commander, ni dans quel ordre.

Mais justement, de l’ordre, il n’y en a pas ici. Nous sommes dans un izakaya, comme il y en a des milliers dans l’archipel. Ce ne sont ni des bars ni des restaurants. La première chose que vous commandez, c’est la boisson, alcoolisée bien sûr. Saké, bière, shochu (alcool de pomme de terre d’origine chinoise très consommé au Japon), whisky japonais et vins français. Puis au gré de vos envies, vous commandez un plat par-ci, un plat par-là, que tous les convives de la table partagent, même lorsqu’ils sont tout petits. Un assortiment de légumes, une cuillerée à soupe d’aubergines dans du dashi, une salade de pommes de terre, des haricots verts au sésame, des croquettes frites de potiron – ou plutôt une demi-croquette ou encore le kinpira-gobô, un plat typique et familial composé de bardanes et de carottes en julienne, sautés et mijotés avec un assaisonnement sucré-salé. C’est ainsi dans les izakaya. Ne venez pas ici si vous cherchez un menu classique entrée-plat-dessert rien que pour vous. En Asie, on partage tout, on plonge ses baguettes dans le plat et on recommande la même chose si l’on en veut plus.

Mais puisque nous sommes tout de même à Paris, la cuisine chez Lengué est un peu plus travaillée que dans un izakaya de quartier au Japon. En témoignent la salade de bonite avec ses petites fleurs de concombre ou les gyoza frits et recouverts d’une sauce sucrée ankakéau lieu d’être simplement grillés. La cuisine parfois est un peu forte sur le sucré-salé, mais l’ambiance est étonnante, dépaysante. Difficile de vous donner un ordre de prix pour un menu car cela dépend vraiment de l’appétit de chacun, alors voici quelques exemples tirés de la carte : salade de mizuna et chips de racine de lotus à 7 euros, édamamé (haricots de soja verts blanchis dans leurs cosses) à 4 euros, assortiment de trois légumes à 8 euros (comptez bien 25 ou 30 euros, si vous voulez vous remplir le ventre). Le midi, il est possible de manger des bentos pour 18 euros.

Nom du lieu Lengué
Contact
Adresse 31 rue de la Parcheminerie
5e
Paris

Heures d'ouverture Du mardi au dimanche de midi à 15h et de 19h à 23h30
Transport Métro : Odéon, Cluny - La Sorbonne ou Saint-Michel
LiveReviews|0
1 person listening

Plus de lieux

De nos partenaires