Taokan

1/4
DR / © Taokan
2/4
DR / © Taokan
3/4
DR / © Taokan
4/4
DR / © Taokan
Saint-Germain-des-Prés

Après 7 ans passés à Hong Kong à bosser dans l’horlogerie de luxe, Christophe Daine se fixe un défi : faire de la cuisine asiatique, oui, mais chic. Et c’est réussi. Tout chez Taokan est réglé comme une montre suisse, de la déco au design, épurés mais fichtrement bien étudiés, en passant par la clientèle, élégante, raffinée mais toujours décontractée.

La carte, faite de spécialités chinoises, vietnamiennes et saupoudrée d’influences japonaises, appelle à la sérénité. On aime picorer du bout des baguettes la jolie variété de dim sum, ces bouchées replètes à la texture suave, frites ou cuites à la vapeur. A l’intérieur, une farce (crevette, Saint-Jacques ou poulet) parfumée d’herbes et d’épices, explosion de saveurs assurée. Les rouleaux de printemps sont revisités façon crispy, pour un croustillant enrobé de fraîcheur très plaisant.

Ils côtoient les grands classiques (salade d’algues, potage pékinois, mi-cuit de bœuf) comme les créations plus audacieuses (courgettes croustillantes, brunoise de légumes et sauce wasabi, fine galette de blé aux légumes frais). Les poissons (saumon, dorade, bar, sole) et les fruits de mer (crevettes, Saint-Jacques) sont cuits à la poêle ou à la vapeur, toujours accompagnés de sauces maison gourmandes et relevées. Les viandes (canard, bœuf, poulet) sont saisies sur teppan pour une cuisson minute et des saveurs respectées. Et s’il y a bien un plat à retenir, c’est le loc lac beef, la spécialité du chef, un filet de bœuf spicy qui vient sous forme de petits dés marinés avant d’être cuits enrobés de la sauce Taokan, dont le secret est bien gardé. Le bœuf est tendre, d’un fondant déroutant qui fait de la dégustation de ce plat un pur moment de volupté. On accompagne son repas d’un thé blanc, vert ou rouge, digeste et léger pour calmer le feu des épices.

C’est plutôt le soir qu’il faut venir s’attabler, lorsque les lumières se font tamisées. On s’attend alors à voir surgir la fine silhouette d’une geisha poudrée et c’est les yeux dans les yeux que l’on éveille ses papilles aux goûts sulfureux des plats. Tout ici n’est que subtilité et délicatesse, comme une caresse que seule l’addition vient perturber. Evidemment, les prix sont à la hauteur de la qualité du lieu (plats de 25 à 30 euros, menu entier pour environ 50 euros).

Nom du lieu Taokan
Contact
Adresse 8 rue du Sabot
6e
Paris

Heures d'ouverture Du lundi au samedi de midi à 14h30 et de 19h30 à 22h30
Transport Métro : Saint-Sulpice, Mabillon ou Saint-Germain-des-Prés
LiveReviews|0
1 person listening